[Dossier] Tom Cruise va-t-il sauver le cinéma en 2021 ?

Tom Cruise, Tom Cruise, Tom Cruise… Un nom qui résonne très fort dans le paysage cinématographique, que vous le vouliez ou non. Un nom qui évoque Steven Spielberg, J. J. Abrams, en passant par John Woo, Ridley et Tony Scott, ou Brad Bird. Sans oublier Stanley Kubrick, Brian De Palma, Francis Ford Coppola, et Martin Scorsese… rien que ça ! Tom Cruise, c’est aussi la scientologie, la méga-star au-dessus de tout le monde. Mais surtout, Tom Cruise, c’est l’acteur et producteur certainement le plus complet d’Hollywood. Parce qu’il a côtoyé énormément de génies du cinéma, mais aussi parce qu’il maîtrise absolument tout sur “ses” tournages. De la production des films en passant par ses cascades jusqu’aux… gestes barrières de l’équipe technique. Bref, s’il y en a bien un qui va pouvoir sauver le cinéma en 2021, c’est lui !

L’année de tous les dangers

Ce n’est un secret pour personne, l’année 2020 fut catastrophique pour le monde de la culture. Plus de concert, plus de théâtre, plus de cinéma… On termine cette année de manière bien triste, et il ne faut pas s’attendre à ce que cela change en un claquement de doigt. Certes, l’arrivée d’un vaccin contre le coronavirus est une lueur d’espoir, mais nous sommes encore loin d’être tous en sécurité. D’autant plus que les gestes barrières obligeront certainement les exploitants à maintenir des distances de sécurité entre chaque siège occupé, diminuant ainsi le nombre de recettes nécessaire au fonctionnement habituel des salles de cinéma…

Il y a bien eu en août dernier Tenet, de Christopher Nolan. Il s’avançait comme étant “le film qui allait sauver le cinéma”… Sauf que 5 mois après, on peut se l’avouer, ça n’a pas très bien marché. Même si le film engrange en France plus de 2 millions d’entrées, au total les chiffres sont deux fois moins hauts que la précédente production Nolan, Dunkerque. Toutefois, il faut prendre en compte que le film est resté très peu de temps en salle (sept semaines aux États-Unis, contre dix-huit pour Dunkerque), et que le film bénéficiera peut-être d’une ressortie quand la situation le permettra. Il n’empêche qu’en l’état, Tenet n’a pas pu sauver le cinéma de la deuxième vague du virus, et qu’on se prépare déjà à subir de plein fouet une troisième vague post-vacances de Noël.

On prend les mêmes et on recommence

En nous replongeant dans notre article sur les dix films les plus attendus de 2020, notre constat est amer : seuls trois d’entre eux sont sortis ! Tenet donc, mais aussi Les Nouveaux Mutants de Josh Boone. Malgré ses qualités, et les étiquettes Marvel et X-Men, ce dernier film est un énorme échec, cumulant à peine plus de 300 000 entrées en France et moins de 40 millions de dollars de recettes à l’international. Enfin, le troisième film de notre liste à être sorti est Mank, mis en scène par David Fincher. Presque hors concours, le film est sorti directement sur Netflix, comme prévu à la base (il ne s’agit pas d’un transfuge, comme les récents et excellents Soul et Bob l’éponge).

Et le reste ? On attend encore. Mourir peut attendre, le James Bond de Cary Fukunaga, est justement pour l’instant prévu pour fin mars 2021 en France. Dans le même style, The King’s Man : Première mission de Matthew Vaughn ne verra le jour qu’en 2021. Idem pour West Side Story de Spielberg, mais aussi Mandibules de Quentin Dupieux, The French Dispatch de Wes Anderson, et Par un demi-clair matin de Bruno Dumont… Et si on commence à aborder l’épineux sujet Warner avec Dune de Denis Villeneuve, on n’est pas sorti de la panade… Le monde du cinéma voit d’un très mauvais œil (à tort ou à raison) la sortie de films prévus pour le cinéma sur des plates-formes de SVOD. Mais il faudra bien qu’ils sortent un jour, ces films…

Rififi au sommet du Box office

Et Tom Cruise dans tout ça ? La crise sanitaire ne l’épargne pas, lui non plus. Top Gun : Maverick, suite du légendaire, fabuleux et involontairement homo-érotique Top Gun de Tony Scott, aurait dû voir le jour à l’été 2020. Il ne dispose actuellement pas de date de sortie précise. Certaines estimations ne voient pas un retour à la normale avant la rentrée de septembre 2021. Une éternité, autrement dit. Ce qui coïnciderait étonnamment bien avec la sortie d’un certain Mission : Impossible 7… Prévu pour l’instant pour novembre 2021, vous pouvez être certains qu’il se vendra lui aussi (s’il ne se fait pas couper l’herbe sous le pied par James Bond) comme le film qui va sauver le cinéma. Mais cette fois-ci, il se pourrait bien qu’il ait raison !

Premièrement, il s’agit pour l’instant du seul film parmi ceux cités pour 2020 et 2021 qui n’est pas encore repoussé. Ensuite, la saga Mission : Impossible profite globalement d’une bonne presse et d’un succès publique régulier. Et à ce jeu-là, Tom Cruise est même très fort, parce qu’il bat tout les records de longévité dans la peau d’un héros d’action. Et mine de rien, cela peu peser dans la balance.

Car Tom Cruise est toujours en forme. Là où un Daniel Craig traîne des pieds pour retourner à James Bond, n’hésite pas à mettre en avant sa doublure cascade, et répète à qui veut bien l’entendre qu’il s’agit de son dernier Bond, un Tom Cruise va se battre bec et ongles pour poursuivre Mission : Impossible. Et il donne de sa personne pour promouvoir les qualités de la saga : il réalise ses cascades lui-même, et est activement impliqué dans la production de ses films. Et mine de rien, il fallait oser aller chercher Brad Bird pour M:I Protocole fantôme (sorti en 2011) ! Débaucher un réalisateur de films d’animation comme Les Indestructibles pour relancer la saga M:I de la manière dont il a su le faire, chapeau.

Vous l’aurez compris, on risque de se diriger cette année vers un duel James Bond / Mission : Impossible, et à ce jeu-là, notre agent britannique favori pourrait bien se casser les dents (à noter d’ailleurs que dans M: I 6, le méchant est un agent du… MI6, tout comme l’est James Bond). A voir ce qui va se passer, si Mourir peut attendre sera de nouveau repoussé ou pas, ou si les tournages des deux (deux ! On n’arrête pas Tom Cruise !) prochains Mission : Impossible seront terminés à temps ou non.

La SVOD amie, ou ennemie ?

A côté de ça, nombre de films de moins grande ampleur attendent encore leur sortie. On parlait plus haut de Mandibules de Quentin Dupieux. Le film aurait dû sortir à la mi-décembre : ça y est, on y était, c’était acté, les affiches étaient de sortie. Il n’en est finalement rien. Idem pour les ressorties : ADN ou Les Trolls 2 s’affichaient de retour au cinéma, mais ceux qui les avaient raté devront toujours attendre.

Il y a bien les services de SVOD qui continuent de sortir des films et séries, voire qui récupèrent des films qui devaient sortir au cinéma. On a évoqué Soul, dernier né du studio Pixar sorti sur Disney +, mais Mulan fait également parti du lot. A l’annonce de la sortie exclusive sur plate-forme de streaming du film, les passions s’étaient déchaînées. Et aujourd’hui, la fureur ne retombe toujours pas. Le monde de la culture se sent abandonné ! La période des fêtes de fin d’année est d’ordinaire l’occasion pour les cinémas de faire parmi les plus gros scores de l’année. Malheureusement pour les exploitants, les familles doivent se rabattre sur leur service de vidéo à la demande.

Et l’annonce de Warner de vouloir sortir leurs prochains films en simultané au cinéma et en SVOD est très mal reçue à travers le milieu du cinéma. Mais encore une fois, il faut bien les sortir, ces films. Et si le meilleur moyen pour les studios, même les plus gros, de traverser cette crise, est de proposer les films directement sur les services de streaming, il n’y a pas grand chose qu’on puisse faire… Si ce n’est espérer que les conditions sanitaires s’améliorent, et qu’on puisse progressivement retourner au cinéma.

Le messie du cinéma

Reste donc que le cinéma a désespérément besoin de quelqu’un pour mettre tout le monde d’accord, et ainsi sauver l’exploitation exclusive en salle. Et au vu des dernières déclarations de Tom Cruise sur le tournage de M:I 7, c’est bel et bien son intention. À la suite du non respect de gestes barrières sur le tournage, l’acteur s’est emporté contre des techniciens, et un enregistrement audio du plateau a été dévoilé par The Sun : “On est la référence. Ils ont repris les tournages là-bas à Hollywood grâce à nous, parce qu’ils croient en ce que nous faisons. Je suis tous les soirs au téléphone avec tous les putains de studios, compagnies d’assurance, producteurs, et ils regardent comment on travaille pour faire leurs films. On crée des milliers d’emplois bande d’enfoirés. Je ne veux plus jamais revoir ça, plus jamais !  […] Je m’endors tous les soirs en pensant à ça : l’avenir de cette putain d’industrie ! On ne va pas arrêter de tourner ce putain de film ! Compris ? »

Vous pouvez y voir un caprice de star hollywoodienne de plus ; on choisit d’y voir un genre de complexe du Messie. Clairement, Tom Cruise aime le cinéma, et il pense sincèrement que l’avenir du 7e art tout entier repose sur ses épaules. Que ça soit vrai ou non, peu importe : la volonté affichée est là. Qu’il s’agisse d’une “fuite” malencontreuse du tournage ou d’un élément de com’ extrêmement bien calé, le résultat est le même : on parle de son film, on parle de lui, et on sait qu’il veut sauver le cinéma.

2021 sera difficile pour les exploitants. En dehors de l’incertitude sur la date de réouverture des salles, avec un possible troisième confinement qui pointe le bout de son nez, l’entame de la nouvelle année sera compliquée. Et même lorsque les salles ouvriront, il faudra réussir à gagner la confiance du grand public (rappelons qu’après la première vague, les salles étaient globalement vides malgré leur réouverture). Et pour ça, de nombreux candidats se bousculent au portillon. Mais seul un d’entre eux affiche clairement sa volonté d’être le nouveau messie du cinéma… Tom Cruise, on compte sur toi !

Bastien Rouland


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Aidez-nous aussi à mieux connaître vos goûts et vos attentes en répondant à notre sondage : cliquez ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *