[Dossier] Hammer : Sex & Blood (1970-1976)

Voici Halloween ! Voici Halloween ! Tout le monde a mauvaise mine ! C’est normal ! C’est pour terroriser les fripouilles ! Minuit sonne… C’est l’heure du crime… Bienvenue à Halloween !“… Mais parce qu’il n’y a pas que L’étrange Noël de Mr. Jack pour vous plonger dans l’ambiance citrouille et frayeur, faites confiance à la Hammer ! Le fantastique studio britannique, célèbre pour ses séries de films de monstre initiées dès le milieu des années 1950, revient pour nous tourmenter avec un nouveau coffret !

Un studio mythique

La Hammer est une maison de production créée par William Hinds et Enrique Carreras dans les années 1930. Mais son rayonnement international vient surtout des films de genre produits à partir des années 1950, qui envahirent les salles de cinéma jusque dans les années 1970. À partir de The curse of Frankenstein (1957, de Terence Fisher), qui réunissait à l’écran les mythiques Peter Cushing et Christopher Lee, la Hammer va développer tout un univers de films de monstre. Dracula (1958), The Mummy (1959), The Two Faces of doctor Jekyll (1960)… La société de production britannique va axer sa production à partir de différents cycles. Le Cycle des vampires, le cycle de la Momie, le cycle de Docteur Jekyll ou de Frankenstein donc ; mais aussi d’autres cycles peut-être moins connus, comme par exemple le cycle préhistorique (One million years B.C, 1966), ou le cycle des satanistes (The Devil rides out, 1968).

Mais à l’aube des années 1970, le succès de la Hammer est en déclin. Le studio doit faire face à un renouvellement du genre, avec des films nettement plus modernes, comme Rosemary’s Baby (1968), ou L’Exorciste (1973) ; mais aussi et surtout La nuit des mort-vivants (1968) de George A. Romero, qui, non content de faire un film avant-gardiste et brillant sur la haine raciale, va se permettre d’inventer et de démocratiser un nouveau genre parmi les films de monstre : les films de zombies !

Le renouveau des seventies

Face à cette rude concurrence, la Hammer va adopter une nouvelle approche : plus de sang, plus de violence, plus d’érotisme ! Bref, des films plus pulps, et largement décriés par la critique de l’époque ! C’est à certains des films les plus emblématiques de cette période que se dédie le coffret sorti le 27 octobre dernier, comprenant 7 films. Plusieurs cycles y passent : on retrouve les vampires, les momies, les satanistes, Dr Jekyll… Et même un thriller, Fear in the Night (1972), la Hammer laissant de côté les célèbres monstres le temps d’un film paranoïaque où une femme, Peggy (Judy Geeson), se fait agresser plusieurs fois par le même homme ; mais même son mari ne la croit pas et doute de sa santé mentale… Toujours dans le thème de la paranoïa, vous pourrez frissonner devant Demons of the mind (1973), où un père retient prisonnier dans un château ses enfants, maladivement persuadé qu’ils ont hérités d’une maladie mentale de leur mère…

Découvrez aussi le dernier film du cycle Dracula, avec Christopher Lee de retour dans le rôle pour un dernier tour de piste : Scars of Dracula (1970) ! L’acteur sera tout de même de retour chez la Hammer (et dans ce coffret) pour To the Devil a daughter (1976), dans lequel un prêtre excommunié fonde une secte satanique afin de réincarner le diable dans le corps d’une fille de 18 ans. Retrouvez également le dernier film du cycle de la momie, Blood from the Mummy’s tomb (1971), aux côtés de The Horror of Frankenstein (1970), une comédie d’Horreur avec Dave Prowse (plus connu pour son rôle de Dark Vador dans la trilogie Star Wars Originale !).

Enfin, ne passez surtout pas à côté de Dr Jekyll et Sister Hyde (1971), deuxième et dernier film du cycle Dr Jekyll. Et non, ce n’est pas une faute de frappe, il s’agit bien de Sister Hyde ! En tentant de créer un élixir d’immortalité à partir d’hormones féminines prélevées sur des cadavres frais (miam !), le Dr Jekyll créé à la place une potion le transformant en une femme séduisante et maléfique… Sorte de relecture absurde du mythe à la sauce Ranma 1/2 (légendaire manga de Rumiko Takahashi dans lequel un jeune homme se transforme en femme au contact de l’eau froide), ce film est peut-être la meilleure illustration de la crise que traverse la Hammer dans les années 70 !

Osez plonger dans l’horreur aujourd’hui kitsch mais toujours légendaire de la Hammer ! Cette compilation est une excuse parfaite pour alimenter votre cinéphilie tout en profitant d’une vraie ambiance d’Halloween ! Foncez ! “C’est ça Halloween, c’est ça Halloween, c’est la ville de la nuit ! On fait peur… mais on se domine, dans la ville d’Halloween !”

Bastien Rouland

Coffret Hammer – Tome 2 – 1970-1976 Sex & Blood

Sorti le 27 octobre 2021

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *