[Critique] Les Éternels : changement de cap chez Marvel ?

En quête de renouvellement, Marvel est parti chercher loin dans sa bibliothèque de comics pour nous pondre une toute nouvelle franchise : Les Eternels ! Avec la fraîchement oscarisée Chloé Zhao aux manettes, cette nouvelle équipe de héros est pleine de promesse : hétéroclite, fournie,  jamais vue, qui introduit une toute nouvelle mythologie… Le film tient-il la distance ?

Avant même la création de l’univers tel qu’on le connaît, des entités étaient déjà en conflit : les Célestes, et les Déviants. Dans le but de combattre cette forme de vie destructrice, les Célestes missionnent  des groupes d’êtres supérieurs de protéger une planète et accompagner sa population dans son évolution : les Éternels…

Un Marvel difficilement accessible ?

Les Éternels est l’un des Marvel les plus difficiles à aborder. Pour preuve, il s’agit du seul film de la saga débutant sur un carton explicatif. Peu connu du grand public, la charge d’immerger le spectateur dans l’histoire de ce nouveau groupe est ardue. Pourtant, dans le même style – un nouveau groupe de héros extraterrestres – Les Gardiens de la Galaxie remplissait la tâche haut la main. Mais les héros étaient deux fois moins nombreux et le ton de l’histoire léger. Ici, le ton est grave, et ce ne sont pas moins de dix personnages principaux qu’il faut apprendre à connaître et apprécier, sans compter les quelques personnages secondaires.

Parmi les dix personnages de ce groupe très hétéroclite, l’accent est mis sur certains d’entre eux ; l’histoire tourne essentiellement autour de Sersi (Gemma Chan) et Ikaris (Richard Madden). Pourtant, les huit autres Éternels ont clairement une grande importance, et le film a l’ambition de nous raconter de nombreuses sous intrigues en plus de l’histoire principale… Et en plus de se dérouler sur deux lignes temporelles bien séparées : le passé (le combat des Éternels contre les déviants, l’accompagnement dans leur évolution des humains) et le présent (la quête pour rassembler les Éternels et leur ultime défi à relever). Autant vous dire que si vous n’arrivez pas à vous projeter dans le film, vous aurez du mal à garder le cap…

La vraie Justice League de Marvel ?

Heureusement, de notre côté, on a eu aucun mal à rentrer dans l’histoire et à accrocher à l’univers : on a beaucoup aimé ! Les Éternels est sans doute le film avec le ton le plus grave de tout le Marvel Cinematic Universe. Cela ne veut pas dire qu’on aime pas l’humour à la Marvel : mais dans le MCU, c’est suffisamment rare pour être souligné ! Bien sûr, on n’échappe pas à quelques blagues qui, même si elles ne sont pas forcément ratés, sont assez malvenues. Car le véritable cœur du film est la question de la place de ces êtres surhumains dans notre monde, et où commence la limite entre être un dieu vivant, où s’arrête celle d’être humain…

Les Éternels ne sont d’ailleurs pas sans rappeler un autre célèbre groupe de super héros : la Justice League ! Le film fait même référence de manière frontale à Superman, Ikaris n’étant ni plus ni moins qu’un copié/collé de l’homme d’acier. Mais on pense aussi à Théna (Angelina Jolie), qui évoque Wonder Woman, Phaïstos (Brian Tyree Henry) qui s’approche de Cyborg, et Makkari (Lauren Ridloff) dont les pouvoirs sont similaires à ceux de Flash. Les Éternels est ainsi une relecture intéressante du mythe du héros, qui soulève de nombreuses questions sur la place de ces demis dieux dans notre monde. Pourquoi n’abuseraient-ils pas de leur pouvoir pour régler TOUS les problèmes dans le monde ? Pourquoi n’ont ils pas le droit de complètement se mêler au reste de l’humanité ? Que se passerait-il si l’un d’entre eux se retrouverait du mauvais côté de la morale… Et qui décide de cette morale ?

Marvel sur la bonne voie !

Les Éternels est donc à ranger aux côtés de films comme Batman V Superman ou Watchmen (tous deux de Zack Snyder). Ne manque qu’un univers graphique qui serait propre à Chloé Zhao et on serait face à un petit chef d’œuvre. Car malheureusement, la metteuse en scène doit coller au moule Marvel et s’inscrire dans une longue lignée de film sans trop s’en distinguer artistiquement parlant. Reste que la réalisation arrive à s’éloigner quelque peu des canons du MCU. Le film est long ; sans aller jusqu’à dire qu’il est contemplatif, de nombreuses scènes prennent le temps de poser leur cadre, leur décors, et même leur action. Au sein même de scènes de conflit, on trouve des plans qui s’étirent en longueur pour permettre aux comédiens de nous véhiculer leurs émotions. Et ça fait du bien ! Soulignons également que Les Éternels raconte vraiment sa propre histoire. Et même s’il n’échappe pas aux ouvertures vers d’autres histoires via les scènes post génériques et quelques clins d’œil, on pourrait très bien regarder Les Éternels sans avoir rien vu de Marvel, et sans devoir voir la suite pour avoir l’histoire complète !

On vous laisse le plaisir de découvrir les nombreuses surprises que réserve le film par vous même. Tout ce qu’on peut dire c’est que Les Éternels est à ranger dans la même catégorie que Les Gardiens de la Galaxie, Doctor Strange, et plus récemment Loki. Des histoires mêlant science fiction, magie, des histoires qui dépassent les frontières de notre monde. Ce qui est définitivement la direction que semble vouloir prendre Marvel pour les années à venir, avec des histoires récentes comme Wandavision, What if, et celles à venir comme Spider-Man No Way Home, Ant Man: Quantumania, la suite de Loki… Si vous avez apprécié les histoires récentes de Marvel, nul doute que vous apprécierez Les Éternels !

Conclusion : ne boudez pas votre plaisir : Les Éternels est le film Marvel le plus intéressant de cette année (du moins, avant Spider-Man !), et l’un des meilleurs marvel depuis longtemps ! S’il manque d’une patte graphique qui lui est vraiment propre, Chloé Zaho insuffle de la nouveauté dans sa mise en scène par rapport au reste du MCU !

Bastien Rouland

Les Éternels

Un film de Chloé Zaho

Sorti le 3 novembre 2021

Durée : 2h37

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *