[Coin Lecture] En attendant James Bond #1 : La France de Fleming

D’abord annoncé pour 2019, Mourir peut attendre est repoussé une première fois à la perte de son premier réalisateur, Danny Boyle. Pendant son tournage, de nombreux petits incidents surviennent. Blessure de Daniel Craig, explosion mal maîtrisée qui détruit une partie du décor… Le 25e opus de la franchise 007 est repoussé de février 2020 à avril 2020. La suite, vous la connaissez… Repoussé, repoussé, encore repoussé. Cette fois-ci James Bond n’a pu empêcher un virus de se propager, comme dans Au Service Secret de Sa Majesté. Et chez Silence Moteur Action, on aime lire, mais on n’aime pas patienter. Alors pour faire passer le temps, si long, avant la sortie définitive du film, on profite de l’ouverture de notre nouvelle rubrique du Coin Lecture pour vous proposer une série entièrement dédiée à l’agent secret. Bonne Lecture !

Et comment mieux commencer cette série qu’avec La France de Fleming, de Pierre-Olivier Lombarteix ? Également sous-titré “James Bond, une passion française”, ce livre est un indispensable pour tout fan de la saga James Bond au cinéma. Il met en relation la France avec l’œuvre cinématographique certes, mais surtout littéraire, et avec son auteur Ian Fleming !

La France, on l’aime…

Vous avez peut-être remarqué quelques liens dans les films entre James Bond et l’Hexagone. Ces liens prennent racine quelque part : les romans James Bond. Dans sa série (douze romans et deux recueils de fiction), Ian Fleming inclut de nombreuses fois la France, qu’il s’agisse de lieux (toute l’action de Casino Royale s’y déroule) comme de la langue elle-même (l’intitulé de nombreux chapitres est en français). Mais surtout, la cuisine ! James Bond est un fin gourmet, et il fréquente de nombreux restaurants de luxe. Il n’est pas rare de le voir manger des œufs à la coque ou des quenelles de brochets accompagnés de sauce Mousseline, en français dans le texte.

Le fait est que Ian Fleming était un amoureux de la France. Ses casinos, ses hôtels, et… ses femmes. On vous laisse le loisir de découvrir par vous-même dans le livre de Pierre-Olivier Lombarteix tous les attraits que pouvait porter le créateur de 007 au pays d’outre-manche (point de vue britannique, of course). Mais sachez qu’il n’est pas possible de dépasser les six premières pages d’un James Bond de Ian Fleming sans y trouver une référence directe à la France !

… ou on la quitte !

Mais La France de Fleming n’a pas pour but de flatter notre ego. Sans établir une biographie exhaustive de Ian Fleming (ce n’est pas le but), le livre s’attarde sur différents aspects de sa vie qui ont pu le conduire à autant inclure le pays de la bouillabaisse et du sorbet au champagne : son apprentissage de la langue, la relation cachée qu’il entretenait avec sa future femme exclusivement en France ou bien son temps passé aux Service Secrets de Sa Majesté dans l’Hexagone pendant la Seconde Guerre mondiale. Le livre éclaire sur de nombreux aspects propres à James Bond. Si vous êtes un peu fan de la saga, il est possible qu’un effet “Eurêka!” vous traverse à la lecture de La France de Flemming.

Mais Pierre-Olivier Lombarteix énumère et explique aussi pourquoi une couche pourrie se cache derrière la belle vitrine tricolore dans les romans James Bond. La France, pour Ian Fleming, c’est le pays de la corruption, des coups bas, des trahisons, des fuites, de la torture, et des bureaux secrets infiltrés. C’est aussi une sous-puissance politique et économique, surtout comparée à la grandeur du Royaume-Uni ! Si cet aspect se retrouve à une échelle plus globale dans les films, c’est bien la France qui sert de souffre-douleur dans ses histoires. Et pour son auteur, tout est justifié !

Conclusion : si on peut s’offusquer de la représentation que fait Ian Fleming de la France dans ses romans, on peut également s’amuser de voir à quel point il y revient. Si les films partent régulièrement vers d’autres horizons (sauf au niveau des femmes !), 007 visite très régulièrement la France dans ses aventures littéraires. James Bond, définitivement une passion française !

Bastien Rouland

La France de Fleming
Un livre de Pierre-Olivier Lombarteix
220 pages
Le Temps Editeur

© An Amzer, 2017 © Valérie Le Ménager

 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *