Annecy 2020CinémaCritiquesFestivals

[Critique] Jungle Beat : ça donnera la banane aux enfants !

Parmi les films en compétition officielle : Jungle Beat – The Movie, adaptation en long métrage d’un dessin animé sud-africain présent sur les écrans de télévision du pays depuis quinze ans. La série – encore inédite en France – est elle-même née complètement par hasard, d’un court métrage de cinq minutes dans lequel un singe faisait face à une météo extrême. Son but était avant tout de présenter les évolutions technologiques en matière de modélisation de la fourrure animale et des effets météorologiques, mais son succès fut tel qu’il a donné naissance à la série Jungle Beat !

Quelques saisons et un spin-off plus tard (il met en avant les personnages de Munki le singe et Trunk l’éléphant, que l’on retrouve dans le film), l’idée du long métrage est née… et cette fois-ci, les animaux parlent ! Et pas par hasard, puisque c’est en découvrant un artefact extraterrestre, puis Fneep, son propriétaire, que la joyeuse bande prend voix… Tous décident de s’entraider pour ramener Fneep à son vaisseau, dans un voyage évidemment rempli de péripéties et d’amitié.

Un joyeux film familial

Jungle Beat a tous les ingrédients pour être un film d’animation familial qui plaira au jeune public. Des personnages plutôt attachants, de l’excentrique Munki à un hérisson grognon et aux gros yeux, une autruche adorable et ses bébés prêts à éclore… et l’extra-terrestre Fneep, évidemment. Sa petite forme bleue et brillante nous ferait presque penser à un petit ours en guimauve, surtout qu’il est tout aussi flagada que le bonbon (et peut donc traverser tout ce qui se dresse sur son chemin). Avec eux, on traversera la jungle et bien d’autres paysages, dévoilant une animation particulièrement soignée, aussi plaisante que bon nombre de films produits par de grands studios…

Le film en lui-même poursuit un cheminement plutôt convenu : quelques péripéties amusantes, la découverte de la planète et de l’amitié pour Fneep, tout le contraire de son existence au cœur de son peuple extraterrestre. Mais l’essentiel pour le jeune public est là : un message invitant à l’ouverture envers les autres et au dépassement de soi, au lieu de sombrer dans des comportements égoïstes. Une expérience suffisante pour s’installer comme un bon divertissement dans les salles. Pourtant, le film n’a pas encore – à notre connaissance – de distributeur français connu. On espère que cette exposition en festival lui permettra d’en trouver un et de se faire une place dans nos salles de cinéma…

Conclusion : s’il ne révolutionne pas pour autant le monde de l’animation, Jungle Beat s’impose comme une belle alternative aux mastodontes des grands studios, qui devrait sans nul doute plaire à son public cible.

Gabin Fontaine

Jungle Beat : The Movie
Un film de Brent Dawes
Durée : 1h23
Date de sortie française inconnue

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Vous pouvez aussi nous soutenir gratuitement en regardant une publicité : cliquez ici ! 

Comment here