X-Men Days Of Future Past : Le film de tous les dangers ?

Déjà 6 films, et 6 cartons au cinéma ! Il s’agit de la saga X-Men qui revient sur grand écran avec X-Men Days Of Future Past. Une saga pourtant malmenée par des aventures solo pour Wolverine ou encore des changements incessants de réalisateur… Résultat : des incohérences à la pelle viennent perdre le spectateur qui ne sait plus vraiment sur quel pied danser avec les mutants. X-Men Days of Future Past va devoir rectifier le tir et remettre un peu d’ordre dans cet univers chaotique !

Bryan Singer, le Messie de la Fox

Les X-Men, c’est d’abord pléthore de comics. Des milliers de numéros, d’histoires et d’arcs narratifs que la Fox maltraite dans ses adaptations cinématographiques. En 2000, Bryan Singer est aux commandes du premier volet des aventures des mutants au cinéma. Côté fidélité aux comics, l’esprit est là, l’histoire de base aussi, les subtilités propres à l’univers des enfants de l’atome est ailleurs. Après le deuxième opus, Singer délaisse la caméra au profit d’autres réalisateurs qui nous transmettront leurs visions avec X-Men 3 : L’affrontement final, X-Men Origins : Wolverine, The Wolverine ou encore X-Men : Le commencement.

Le bilan est sans appel, la saga est devenue une incohérence à elle toute seule : personnages à la mauvaise époque, liens familiaux ignorés, statut de certains personnages à définir… La présence de Bryan Singer pour le septième volet des X-Men était donc plus que nécessaire pour réparer les pots cassés et revenir sur les nombreuses erreurs qui subsistent dans la saga. Mais lesquelles ? (liste non exhaustive)

Charles Xavier : A la recherche du fauteuil perdu

Charles Xavier alias le Professeur X. Paralysé des jambes, ce dernier est en fauteuil roulant depuis le premier épisode (2000) sans que l’on sache comment on en est arrivé là. Le troisième opus nous montre ce même personnage, chauve, ami avec Magnéto et faisant pleinement usage de ses membres inférieurs. Comment est-ce possible quand on sait que Charles perd déjà ses jambes en 2011 dans X-Men Le commencement, entrant en conflit avec Magnéto ?

Pire encore : pourquoi ce même personnage semble pouvoir danser la salsa dans la bande-annonce de X-Men Days Of Future Past pour sa version jeune ? Visiblement, la réponse sera donnée dans le film mais qui pourrait bien faire office de pansement sur une incohérence qui est pourtant bien présente… De plus, pourquoi la version âgée est toujours en vie alors que Charles est sensé être à l’état de poussière dès X-Men 3 (bien que réincarné dans un autre corps dans la scène post-générique…) ? Les réponses sont plus qu’attendues pour ce personnage qui semble soit avoir plusieurs corps, soit plusieurs vies…

Silence Moteur Action
@20th Century Fox

Cyclope, je suis ton père…

Des X-Men à la mauvaise époque… c’est monnaie courante dans l’œuvre de la Fox. Si dans les comics originels de First-Class, les premiers mutants sont sensés être, entre autres, Iceberg ou encore Tornade, les histoires de famille sont tout autant malmenées dans les films X-Men ! La famille Summers plus particulièrement avec les personnages de Cyclope et Havok. Ceux qui n’ont pas lu les comics ne le savent pas forcément, mais si les deux personnages ont les mêmes noms de famille c’est tout simplement parce qu’ils sont frères ! Mais Havok, qui a environ 20 ans dans First-Class (Le commencement) est présenté en 1963 ! Cyclope peut être aperçu dans X-Men Origins Wolverine en 1984 âgé alors d’environ 15 ans. Un écart d’âge assez considérable pour ces deux mutants dont l’un pourrait être assez facilement le père de l’autre…

En parlant de père, Diablo, présenté dans X-Men 2 est sensé avoir des parents. Et pas n’importe qui… la célèbre Mystique qui s’accouple avec Azazel (X-Men le Commencement). Des liens de parenté qui ne sont pas du tout mentionnés voire tout simplement ignorés… Et pour en revenir aux frères, que penser de Wolverine et de Dents-de-Sabre qui deviennent frères dans X-Men Origins : Wolverine et qui pourtant semblent être de vrais inconnus dans le film de 2000 ?

Entre changements d’acteurs et changements d’apparence…

Le Crapaud ? Présenté dès le premier X-Men, le personnage va semble t-il être rebooté dans Days Of Future Past. William Striker subit le même sort si l’on peut dire et n’en finit plus de changer de visage. Si dans certains cas le changement d’acteur est utilisé pour marquer le changement d’époque, ces deux personnages tendent à rendre un peu plus incohérent l’ensemble de la saga de part leurs multiples versions…

En parlant des versions des personnages, le Fauve semble avoir bien souffert. Dans X-Men 3 : L’affrontement final la bête semble être ainsi de manière définitive, un détail conforté par le film de 2011 où l’on assiste à la transformation (pourtant visible en humain dans le deuxième film !). Mais visiblement, les extraits de Days of Future Past nous montre le monstre bleu jouer les Hulk en ayant la faculté de contrôler sa mutation. Pourquoi ? Comment ? Bryan Singer a des explications à nous donner !

Silence Moteur Action
@20th Century Fox

Des explications qui risquent fort bien d’être tirées par les cheveux ou tout simplement inexistantes. Bryan Singer pourrait bien faire fi de certains détails donnés dans les versions précédentes et s’appuyer uniquement sur son propre travail. Pire encore, le réalisateur pourrait bien apporter encore plus d’incohérences à la saga et ainsi perdre de manière définitive les fans des X-Men. Face à toutes ces erreurs, Silence Moteur Action pourrait remplir une encyclopédie mais a préféré vous lister les plus mystérieuses et les plus intéressantes… Si d’autres vous viennent à l’esprit, n’hésitez pas à les partager ! En attendant, réponse le 21 mai pour découvrir le résultat final de X-Men : Days Of Future Past !

One thought on “X-Men Days Of Future Past : Le film de tous les dangers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 Partages
Partagez18
Tweetez