Votre soirée cinéma du 10 novembre

Quelques œuvres cinématographiques à ne pas manquer ce soir encore à la télévision. On vous donne notre avis sur Silence Moteur Action…

BREAKING THE WAVES
Arte ressort ses dvds de Lars Von Trier du placard et diffuse Breaking the Waves ce soir à 20h50 et Melancholia la semaine prochaine. Du grand Arte comme d’habitude.

Synopsis : Au début des années soixante-dix sur la côte nord-ouest de l’Écosse, la communauté d’une petite ville célèbre à contrecœur le mariage de Bess (Watson), jeune fille naïve et pieuse, et de Jan (Skarsgard), homme d’âge mûr qui travaille sur une plate-forme pétrolière. Leur bonheur va être brisé par un accident qui va paralyser Jan.

 

Avec : Emily Watson, Stellan Skarsgard, Katrin Cartlidge, Jean-Marc Barr…

Réalisé par : Lars Von Trier

Durée : 2h40

« Emily Watson est inoubliable, avec ses regards par en dessous et ses fous rires intérieurs. En mouvement permanent, elle a toujours l’air de ressentir les choses pour la première fois. Est-ce cette renaissance perpétuelle qui rend le film si poignant, si vivace ? »
Télérama

X-MEN L’AFFRONTEMENT FINAL
X-Men L’Affrontement Final (titre original : X-Men The Last Stand) n’est probablement pas le meilleur de la franchise  mais il a au moins le mérite de clore la trilogie. Rendez-vous sur W9 à partir de 20h50.

Synopsis :  Dans le chapitre final de la trilogie X-Men, les mutants affrontent un choix historique et leur plus grand combat… Un « traitement » leur permet désormais d’échapper à ce qu’ils sont. Pour la première fois, ils ont le choix : conserver ce qui fait leur caractère unique mais leur vaut la défiance et la méfiance de l’humanité, ou bien abandonner leurs pouvoirs et devenir des humains à part entière. Les points de vue opposés des leaders des mutants, Charles Xavier (Stewart), qui prêche la tolérance, et Magneto (McKellen), qui croit à la survie des plus adaptés, sont plus que jamais incompatibles et vont déclencher la plus acharnée des batailles.

 

Avec : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, James Mardsen, Halle Berry…

Réalisé par : Bret Ratner

Durée : 1h45

« Ce dernier opus dissout un peu l’esprit original [de la saga]. »
Les Inrockuptibles

ROBIN DES BOIS, PRINCE DES VOLEURS
Ridley Scott et Russell Crowe réunis ? On en rêvait depuis Gladiator. Ils l’ont fait… alors si en plus on a la toujours parfaite Cate Blanchett et l’un de méchants préféré Mark Strong, on ne dit pas non à ce Robin des Bois qui bouleverse un peu la légende diffusé ce soir sur TMC à 20h50.

Synopsis : À l’aube du XIIIe siècle, Robin Longstride (Crowe), humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste, en Normandie, à la mort de son monarque, Richard Cœur de Lion (Huston), tout juste rentré de la Troisième Croisade et venu défendre son royaume contre les Français. De retour en Angleterre et alors que le prince Jean (Isaac), frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Il se heurte au despotique shérif du comté (Macfadyen), mais trouve une alliée et une amante en la personne de la belle et impétueuse Lady Marianne (Blanchett), qui avait quelques raisons de douter des motifs et de l’identité de ce croisé venu des bois. Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie. Ensemble, ils vont s’efforcer de soulager un peuple opprimé.

 

Avec : Russell Crowe, Cate Blanchett, Max von Sydow, Matthew Macfadyen, William Hurt…

Réalisé par : Ridley Scott

Durée : 2h20

« A la fois film d’aventures, film de guerre et film historique, Robin des Bois version 2010 démontre une fois de plus que Ridley Scott est décidément l’homme de la situation dès lors qu’il s’agit d’allier l’intelligence du propos avec un souffle épique étourdissant.  »
Filmsactu

SHREK
Avec Chicken Run et Dragons, Shrek est assurément ce que Dreamworks a fait de mieux, on ne s’en lasse pas alors on va peut-être se laisser tenter par un retour aux sources (oui les suites ne nous ont pas tellement convaincues) à 20h50 sur France 4.

Synopsis : Shrek, un ogre verdâtre, cynique et malicieux, a élu domicile dans un marécage qu’il croit être un havre de paix. Un matin, alors qu’il sort faire sa toilette, il découvre de petites créatures agaçantes qui errent dans son marais. Shrek se rend alors au château du seigneur Lord Farquaad, qui aurait soit-disant expulsé ces êtres de son royaume. Ce dernier souhaite épouser la princesse Fiona, mais celle-ci est retenue prisonnière par un abominable dragon. Il lui faut un chevalier assez brave pour secourir la belle. Shrek accepte d’accomplir cette mission. En échange, le seigneur devra débarrasser son marécage de ces créatures envahissantes. Or, la princesse Fiona cache un secret terrifiant qui va entraîner Shrek et son compagnon l’âne dans une palpitante et périlleuse aventure.

 

Avec les voix de : Alain Chabat, Med Hondo, Barbara Tissier, Vincent Cassel…

Réalisé par : Andrew Adamson, Vicky Jenson

Durée : 1h30

« Ce qui rend ce film sympathique, c’est que, mine de rien, avec forces farces et attrapes, truculences en tout genre, il s’agit d’un plaidoyer sensible pour les sans-grâces et les laissés-pour-compte. Ce qui est plutôt réjouissant dans une époque où la compétition et la mincitude règnent en maîtres.  »
Le Figaroscope

AMEN
Envie d’un film polémique ? Intelligent, sulfureux, provocant, Amen (adapté de la pièce de théâtre de Rolf Hochhuth publiée en 1963) est fait pour vous. Ce soir sur HD1.

Synopsis : Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kurt Gerstein (Tukur), un officier SS allemand, épaulé par un jeune jésuite, Ricardo Fontana (Kassovitz), tente d’informer le Pape Pie XII (Iures) et les Alliés du génocide des Juifs organisé par les nazis dans les camps de concentration.

 

Avec : Ulrich Tukur, Mathieu Kassovitz, Ulrich Mühe…

Réalisé par : Costa-Gavras

Durée : 2h10

« Avivant la polémique à propos du silence du Vatican sur l’extermination des juifs par Hitler, Amen, servi par deux bons interprètes, se veut d’abord un film contre l’indifférence. »
Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez