Snow Therapy : L’avalanche suédoise

Du pathétique à l’effrayant, Snow Therapy dévoile une avalanche d’émotions en toute subtilité et sans retenue. Le réalisateur Ruben Östlund nous ravit une fois de plus avec un sujet humain et de société poignant, dont on ne parle pas souvent. Critique. 

Une famille part en vacances d’hiver dans les Alpes françaises. Au cours d’un déjeuner sur la terrasse d’un restaurant de montagne, une avalanche se déclenche et arrive droit sur le couple et ses deux enfants. Le père Tomas, pris de panique, s’enfuit seul, laissant sa femme Ebba et ses enfants face au danger. L’avalanche est maîtrisée et on ne déplore aucune victime, mais la réaction du père va sérieusement ébranler l’équilibre familial…

Snow Therapy, c’est le reflet de tout ce qu’un homme « n’a pas le droit » d’être dans notre société actuelle : une personne lâche, pathétique, qui ne cache ni ses pleurs ni son chagrin, qui a des faiblesses tout simplement. Le réalisateur Ruben Östlund met en scène son désir inavoué de placer un couple, aux moyens confortables et somme toute normal, dans une situation émotionnelle dangereuse et de voir la manière dont il va s’en sortir, dont son instinct va faire pencher la balance. L’environnement même dans lequel se déroule le film est une lutte constante entre l’homme et la nature, avec un décor planté au sein d’un complexe skiable ultra-moderne face à une nature froide et au danger imminent.

Le jeu de Johannes Bah Kuhnke, incarnant Tomas, – qui admet lui-même avoir été troublé par ce rôle sans virilité et bien plus en accord avec la réalité masculine – est stupéfiant. Bien loin de provoquer l’empathie face à la détresse du personnage dans certaines scènes, on ne peut que ressentir de la pitié pour cet homme qui pleure et se roule par terre sans retenue, qui nous fait rire par moquerie, qui nous séduit encore moins. Johannes Bah Kuhnke nous met face aux peurs masculines à la fois de perdre la face mais aussi de faire face aux événements, non seulement vis à vis de sa conjointe mais aussi de ses enfants. Le film explore le rôle du patriarche dans nos sociétés modernes à travers un personnage qui semble avoir tout fait de travers et qui doit encore prouver sa légitimité à la tête de la famille.

Crédits Frederik Wenzel
Crédits Frederik Wenzel

Snow Therapy explore à la fois la problématique des attentes au sein d’un couple et celle de l’obsession du bonheur à trouver avec son partenaire. Le reste du casting présent dans le film fait transparaître chacune de ces questions que l’on se pose après quelques années de relation. Le personnage d’Ebba, incarné par Lisa Loven Kongsli, complète bien son homologue masculin par son jeu identifiable et attachant.

Snow Therapy est un film bien loin de l’héroïsme à l’américaine mais d’un réalisme pur, qui ravit les yeux. Une avalanche qui coupe le souffle, des sensations de vertige… Techniquement, Ruben Östlund a réussi son pari. Émotionnellement, c’est probablement l’un des meilleurs films de l’année dans son genre. A voir absolument et sans retenue bien sûr (pour mieux en débattre par la suite) !

 

Un film de : Ruben Östlund
Avec : Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Clara Wettergren
Au cinéma le : 28 janvier 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *