Série TV : Les nouveautés du début d’année 2016

À défaut d’une météo qui en donne l’impression, l’hiver est rude sur le petit écran. Les aficionados des séries en tout genre vivent la fin de saison de certains shows ou le hiatus interminable des autres. De quoi se ronger le frein en allant voir Star Wars ? Vu que chez Silence Moteur Action, on a déjà donné, on préfère se tourner vers 2016. La reprise s’annonce, comme chaque année, pleine de nouveautés et de belles promesses. Pour ne pas vous y perdre, on vous a concocté une petite sélection.

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]Shades Of Blue[/highlight]

Diffusion : 7 janvier sur NBC
Durée de vie : 13 épisodes de 42 min

Est-ce que Jennifer Lopez ne se la jouerait pas Vic Mackay ? C’est ce qui se dégage de la bande-annonce en tout cas de Shades Of Blue. Sauf que contrairement à son illustre homologue chauve de The SHIELD, la bougresse se fait vite prendre. Le FBI l’oblige alors à se retourner contre ses collègues véreux. Voici un énième tiraillement intérieur sous fond de série policière en perspective. Bref, pas grand chose de neuf. Sauf que J-LO on l’aime bien. Et pas (que) pour son physique. La dame est tout de même passée devant la caméra d’Oliver Stone ou de Steven Soderbergh. Vu la piètre qualité de ces derniers films, se refaire une petite santé à la TV ne se refuse pas. Après tout, c’est le mode. Espère-t-elle un effet McConaughey post True Detective ? Forcément, on est curieux du résultat. Et puis quand on voit que son patron n’est autre que Ray Liotta… L’un des emblèmes de la corruption au cinéma… La série marque déjà quelques points non négligeables, il faut en convenir.

 

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]Colony[/highlight]

Diffusion : 14 janvier sur USA
Durée de vie : 10 épisodes

Les acteurs de séries cultes ont cette fâcheuse tendance à mal rebondir. Un syndrome. Et ce n’est pas Josh Holloway qui dira le contraire. Le Sawyer de Lost n’aura séduit qu’une saison dans la série dont il était tête d’affiche : Intelligence. Il revient cette fois épaulé par Carlton Cuse (Producteur de Lost, Bates Motel) et de Sarah Wayne Callies (Prison Break, The Walking Dead). L’acteur joue Will Bowman, un père de famille dans un L.A futuriste où les habitants vivent sous occupation extraterrestre. Une menace invisible qui se matérialise avec un mur scindant la ville en deux. Tiraillé entre collaboration ou résistance, sa famille pourrait bien y laisser quelques plumes. Allez Sawyer, on espère que, cette fois, c’est la bonne.

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]Billions[/highlight]

Diffusion : 17 janvier sur Showtime
Durée de vie : 12 épisodes de 42 min

Showtime est une chaîne énervante tant elle a le don d’aligner les chefs d’œuvre télévisuels. Et on a une nouvelle fois cette énième sensation en regardant les premières images de Billions. Après The Big Short au cinéma, on plonge de nouveau dans le monde cruel de la finance avec l’affrontement de deux fortes têtes. D’un côté le procureur Chuck Rhoades (Paul Giamatti) et de l’autre Bobby Axelrod (Damian Lewis), un ambitieux gestionnaire. Pour renforcer le casting, deux actrices de choix : Maggie Siff des Sons of Anarchy et Malin Akerman, vu dans Watchmen. Le choc s’annonce rude et tant mieux. La série promet surtout une belle revanche personnelle pour l’acteur Damian Lewis. Lui dont on ne savait plus quoi faire de son personnage de Nicholas Brody dans Homeland pour la même chaîne.

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]DC’s Legends of Tomorrow[/highlight]

Diffusion : 21 janvier sur CW
Durée de vie : 15 épisodes de 42 min

Avant l’arrivée du Suicide Squad sur grand écran en août prochain, voici venir son pendant télévisuel. Nouveau spin-off d’Arrow après The Flash, Legends of Tomorrow rassemble héros et anti-héros autour d’un méga gros méchant : Vandal Savage. Ce dernier a cassé du Dark Knight et de l’Homme d’acier au passage pour régner sans partage sur le monde. Mais pas de panique. Rip Hunter, tel Kyle Reese dans Terminator, débarque du futur, bien décidé à changer tout ça. Il rassemble ceux qui deviendront légendes : The Atom, White Canary, Firestorm, Hawkgirl & Hawkman et enfin Captain Cold et Heat Wave. La joyeuse troupe va voyager dans le temps, bien décidés à botter des culs quand il ne s’agit pas du leur. Vu la qualité, fort déclinante avec le temps, des productions CW on restera prudent. Quoiqu’il en soit, autant laisser les enfants occupés le terrain ici. Et ce avant que les vrais adultes n’arrivent sur Netflix : The Defenders. Projet hautement plus excitant.

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]Lucifer[/highlight]

Diffusion : 25 janvier sur FOX
Durée de vie : 13 épisodes de 42 min

À première vue, Lucifer n’a pas grand chose pour se démarquer de la concurrence. On tient (encore) une histoire tirée d’un comic book. Lucifer s’emmerde aux enfers. Sans consulter Dieu, il prend ses cliques et ses claques direction, comble du hasard, la cité des anges. Là il ouvre une boîte, se la coule douce et se marre avec ses pouvoirs. Jusqu’à ce que l’assassinat d’une star lui fasse l’effet d’un déclic. Le seigneur des enfers se laisse pousser une conscience, bien aidé et émoustillé par une flic qui lui résiste. Sans compter Dieu qui envoie l’ange Amenadiel remettre les pendules à l’heure. Un joyeux bordel en perspective. Et tout ça orchestré, ô gloire, par Tom Kapinos. Le showrunner de Californication se sent à son aise dans un Los Angeles où les saillies verbales vont fuser de plus belle. Et si n’est pas David Duchovny qui veut, Tom Ellis se montre à l’aise en diable. Petite attente deviendra grande ?

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]Outsiders[/highlight]

Diffusion : 26 janvier sur WGN America
Durée de vie : 13 épisodes de 42 min

Outsiders, c’est l’histoire du clan Farrell. Une grande famille de parias qui vivent dans les collines des Appalaches. Vivant en autarcie et en dehors des lois, ils ne supportent aucune forme d’autorité sur leurs terres. Sauf que celles-ci sont bientôt convoitées par de riches promoteurs. Inutile de dire qu’ils protégeront leur mode de vie par tous les moyens nécessaires. Pour camper ces hommes rudes, qu’ils ne vaut mieux pas chatouiller, il fallait un casting aussi fort en gueules : David Morse (True Detective saison 2), Ryan Hurst (Sons of Anarchy) ou encore le minot Kyle Gallner (American Sniper). Après avoir été en toile de fond de bien des séries comme Justified, la communauté redneck aura-t-elle enfin les honneurs des feux de la rampe ?

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]American Crime Story[/highlight]

Diffusion : 2 février sur FX
Durée de vie : 10 épisodes de 42 min

Le crime fascine toujours autant Ryan Murphy. Qu’il soit malsain, (American Horror Story), ou déjanté, comme dans le récent Scream Queens. Cette fois le showrunner tape dans le vrai. Cette première saison  d’American Crime Story se concentrera sur l’une des affaires les plus médiatiques du 21ème siècle : le procès du footballeur américain O.J. Simpson. Les premières images retranscrivent à merveille l’univers de l’auteur, à travers une ambiance aussi pesante que poisseuse. C’est aussi l’occasion pour Murphy de réunir un casting choral 4 étoiles. On retrouve ainsi l’habituée Sarah Paulson, le revenant John Travolta, un David Schwimmer en contre emploi et enfin l’oscarisé mais oublié de tous Cuba Gooding Jr. Inutile de dire qu’en cas de succès, la série se déclinera en anthologie à la façon Horror Story. A chaque saison une histoire. Et c’est bien parti pour.

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg. #f8f8f8″]Vinyl[/highlight]

Diffusion : 14 février sur HBO
Durée de vie : 10 épisodes de 52 min.

Si on vous dit Mick Jagger + Martin Scorsese, vous pensez Shine a Light ? Pas faux. Mais ça c’était avant leur association pour la naissance de Vinyl. Sous l’égide de Terrence Winter (Boardwalk Empire), le show s’annonce plus sexe, drogues et rock’n’roll que jamais. De quoi retracer 40 ans de musique à travers les yeux du producteur de disques Richie Finestra, qui tente de faire revivre son label. Pour camper le bonhomme, Bobby Cannavale (Ant-Man). Un habitué des seconds rôles comiques qui en a très gros sur les épaules. Inutile de dire que la série est l’une des plus attendues de l’année 2016. L’acteur pourra compter sur deux atouts charme non négligeables : Juno Temple et Olivia Wilde.

[highlight highlight-color= »eg. #F96E5B » font-color= »eg.#f8f8f8″]11/22/63[/highlight]

Diffusion : 15 février sur Hulu
Durée de vie : 8 épisodes de 60 min.

James Franco est partout. Réalisateur attaché à une dizaine de longs métrages (si si), acteur plus ou moins barré, et même publicitaire pour Guitar Hero avec Lenny Kravitz. Ce boulimique du tout et n’importe quoi a néanmoins pris le temps de poser ses valises pour 11/22/63. Après la queue de poisson Under the Dome, Stephen King est de nouveau adapté à la télé. Avec un pitch de base toujours aussi attrayant. Jake Epping (Franco donc) va remonter le temps pour tenter d’empêcher l’assassinat de JFK. Une tâche ardue à la base et qui le deviendra encore davantage. Pour entourer James l’illuminé, Sarah Gadon (Les derniers films de Cronenberg) et le vétéran Chris Cooper. Le tout produit par J.J. Abrams. Ça sent plutôt bon non ?

2 thoughts on “Série TV : Les nouveautés du début d’année 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez2
Tweetez