Série TV The Walking Dead (épisode 11 saison 4) : Les origines de l’épidémie bientôt expliquées ?

La diffusion de l’épisode 11 de Walking Dead ce dimanche 24 février 2014  a marqué un tournant dans l’histoire. Après quatre saisons de survival, la série va enfin peut être livrer l’une des grandes questions que se posent les fans : quelles sont les origines de l’apocalypse qui a transformé la quasi-totalité de la population en zombies ?

Un début d’épisode un peu trop lent

On retrouve Carl, Rick et Michonne, essayant tant bien que mal de survivre dans la maison où ils ont trouvé refuge. Néanmoins, les provisions viennent à manquer. Carl et Michonne partent à la recherche de nourritures dans les maisons voisines pendant que Rick se repose pour recouvrir toutes ses forces. Cette chasse aux provisions est l’occasion pour Carl d’en découvrir un peu plus sur le passée de Michonne, notamment sur son bébé de 3 mois, André Anthony. On comprend mieux désormais pourquoi elle s’est prise d’affection pour Carl dont la persévérance lui rappelle son bébé disparu.

Pendant ce temps, Rick, qui s’est assoupi sur un lit, est réveillé par des cris d’hommes venant du rez-de chaussée. Ce groupe d’hommes, semblant être violent et sans pitié, pousse Rick à se cacher sous le lit. S’ensuit alors un cache-cache durant tout l’épisode où notre héros tente de sortir de la maison pour empêcher son fils et Michonne de revenir. Finalement, après avoir évité de se retrouver face à ce groupe, Carl et Michonne sont prévenus par Rick et les trois personnages reprennent la route. Si aux premiers abords, il semble que ce retour sur les routes les éloigne encore d’un lieu de repos, ils tombent sur un panneau indiquant qu’un refuge accueille les survivants. Rick, Michonne et Carl se dirigent donc vers le même endroit que Carole, Tyreese, Micah, Leezie et Judith.

Le monde peut-il encore être sauvé ?

Durant, cet épisode, on en apprend plus sur les motivations d’Abraham  Ford, de Rosita Espinoza et d’Eugène Porter, les trois personnages qui ont sauvé Tara et Glenn à la fin de l’épisode 10. Abraham veut s’entourer de plus de personnes possibles pour mener à bien sa mission qui est d’emmener Eugène à Washington. Pourquoi prend-t-il autant de risque ? Car Eugène est également un scientifique et la seule personne à savoir ce qui a provoqué l’épidémie, et logiquement, le seul capable de la guérir. Un nouvel espoir semble donc se profiler à l’horizon pour les survivants. Néanmoins, Glenn n’est pas plus émue que cela par la nouvelle et sa seule obsession est de retrouver Maggie. Si Abraham tente de l’en dissuader, il finit par l’accompagner même s’il ne comprend pas comment retrouver quelqu’un peut prévaloir sur sa mission. Et on est plutôt d’accord avec lui !

Cet épisode met un peu de baume au cœur. En effet, la série s’est toujours centrée sur le côté survival en laissant de côté les origines de l’apocalypse. Cependant, au bout de quatre saisons, il était temps de se concentrer enfin sur l’origine de l’épidémie pour éviter de tourner en rond. C’est pour cette raison que cet épisode promet une exploration scénaristique prometteuse dans les épisodes à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Partages
Partagez5
Tweetez