Série TV : Man Seeking Woman, le troll de l’amour

Les networks américains considèrent souvent les séries de mi-saison comme des seconds couteaux, capables de remplacer les séries précédemment annulées. Dans de rares cas, et quand la qualité est au rendez-vous, cela donne l’opportunité à quelques perles de se faire une place dans un calendrier sériel chargé. Cette année, une se démarque du lot et amène un vent de fraîcheur dans la comédie outre-Atlantique : Man Seeking Woman. Silence Moteur Action l’a vue, rien que pour vous.

Quand Scrubs rencontre How I Met Your Mother, cela donne Man Seeking Woman. Arrivé le 14 janvier sur les écrans américains, cette nouvelle série s’avère être le parfait mélange entre ces deux monstres de la comédie outre-Atlantique. Dans ces épisodes d’une vingtaine de minutes, le désespoir à la Ted Mosby s’associe aux délires du JD de Zach Braff dans une quête de l’amour. Récemment largué par sa petite amie après quatre ans de relation, Josh se remet à la poursuite de la femme de sa vie. Il va s’avérer que son imagination débordante deviendra le seul obstacle entre lui et un soi-disant bonheur à deux.

Alors que le troisième épisode de l’adaptation du livre The Last Girlfriend on Earth par Simon Rich (ici scénariste) vient d’être diffusé cette semaine, les deux premiers ont foncé dans le vif sujet sans trop attendre. Josh enchaîne les situations tirées de son inconscient et réalise à quel point le statut de célibataire ne lui correspond pas. Ses réactions, notamment lorsque sa sœur lui présente une fille du genre « troll moche et visqueux » , font croire au spectateur que tout paraît normal quand il s’agit en fait de son imagination.

Merci le câble et FX

Lorsqu’on voit l’humour décalé de Man Seeking Woman, on remercie FX de l’avoir acheté (bien que diffusé sur la petite sœur FXX) et qu’elle ne se soit pas retrouvée sur un grand network. On imagine déjà les blagues sur Adolf Hitler rayées du script pour quelque chose de plus mielleux. Bill Hader en Führer vieillissant est d’ailleurs hilarant. Le ton insolent et léger fait penser à une autre série signée FX et malheureusement annulée, Legit. Elle rejoint aussi l’impertinente You’re the Worst, qui s’amuse aussi à défaire les clichés de la comédie romantique.

Ce personnage quasi trentenaire paumé est porté par le trop peu vu Jay Baruchel. Découvert dans Undeclared de Judd Apatow, l’ami de Seth Rogen et James Franco semble reprendre son rôle de la série annulée en 2002. Il se met dans la peau du loser sympa, peu doué avec la gent féminine et à qui la vie ne fait pas de cadeau. Malgré les situations impensables et tordantes, l’acteur rend la série plus touchante qu’il n’y paraît. On imagine d’ailleurs bien Baruchel galérer avec les filles, lui aussi. Grâce à Man Seeking Woman, la comédie américaine a peut être de beaux jours devant elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez