Série TV Graceland : La vie n’est pas toujours belle sous le soleil

Alors que la saison 2 de la série américaine Graceland vient de débuter outre-atlantique, coup de projecteur avec Silence Moteur Action sur ce cop show pas comme les autres.

Un casting trois étoiles pour une série bancale

La chaîne américaine USA Network se plait à présenter au public des séries d’été divertissante à l’instar de Suits qui vient de reprendre ou encore de White Collar. En 2013, elle a décidé de laisser sa chance à Graceland, une série policière signée Jeff Eastin qui se passe sur la côté ouest des Etats-Unis (en Californie du Sud) : six flics de différentes agences gouvernementales se retrouvent à cohabiter dans une maison (qui appartenait à un malfrat fan de Elvis Presley) et à travailler ensemble sur diverses affaires qui incluent missions d’infiltration où trafics de drogues et autres crimes sont rois. Leur quotidien est bouleversée par l’arrivée d’un petit nouveau, l’agent du FBI Mike Warren (Aaron Tveit vu dans Les Misérables). Avec sa coupe brossée, ses airs de premier de la classe et son look de bureaucrate, celui-ci n’a clairement pas sa place à Graceland mais devra réussir à se faire accepter. Il attirera les méfiances des autres surtout de l’agent Briggs (joué par Daniel Sunjata). On comprend rapidement que l’agent Warren n’est pas ici pour rien… Les épisodes de la saison 1 (qui en compte 12) s’enchaînent plutôt bien grâce à des histoires plaisantes et un fil rouge satisfaisant. Malgré tout, Graceland possède quelques défauts.

Notre avis

On a fini la saison 1 (non sans mal) et regardé le premier épisode de la saison 2 (pour voir). Bon, Graceland ce n’est pas une grande série mais il y a de quoi plaire : l’intrigue autour du mystérieux Paul Briggs reste intéressante même si elle parait vraisemblable parfois, certains épisodes qui nous laissent en haleine, certains retournements de situation… Mais le problème qui se pose avec Graceland, ce sont les personnages/acteurs : ils ne sont pas crédibles si ce n’est Charlie, incarnée par Vanessa Ferlito vue dans les Experts : Manhattan. Ils sont parfois clichés comme le jeune Joe qui ressemble tout sauf à un agent ou encore Dale, le flic aux rastas seulement là pour faire rire la galerie. Le principe de la série est elle même bancale : sept agents dans une maison au bord de la mer, ça pouvait très bien marcher. Mais ce que l’on voit surtout, ce sont les personnages qui s’amusent, qui font du surf, passent la plupart de leur soirée à boire et à faire la fête. Malheureusement, la partie « cop show » est parfois reléguée au second plan au détriment d’intrigues qu’on aurait aimé voir aborder. Graceland reste quand même une série divertissante même si la partie « coloc entre flics » aurait pu être mieux traitée.

 Notre note : 10/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
Partagez6
Tweetez