[Série TV] Glue : Lorsque la jeunesse dérape…

Meurtre en campagne et jeunesse paumée sont au programme de la série britannique Glue. Avec la sortie proche des DVD de la saison 1 (26 août), Silence Moteur Action revient sur la nouvelle création du scénariste de Skins. Saura-t-elle conquérir les coeurs comme son aînée ? On vous dit pourquoi elle risque de vous intéresser (sans spoilers) !

Une enquête au centre de l’histoire : le mystère Cal

Dans un village agricole anglais, en apparence bien tranquille, est retrouvé le corps sans vie d’un adolescent : Caleb (Tommy Knight, vu dans The Sarah Jane Adventures). La nouvelle bouleverse la communauté et surtout le groupe d’amis de Cal, avec qui il avait passé sa dernière soirée. Une soirée où les drogues et l’alcool avaient coulé à flots. Désormais sous la surveillance de la police, les adolescents doivent tout faire pour préserver leurs secrets et garder un semblant de vie normale. Pourtant, bientôt les secrets deviennent trop lourds à gérer et les conséquences pour chacun peuvent être fatales. Parallèlement, Ruth (Yasmin Paige), policière débutante et fille du coin, se lance dans l’enquête et n’est pas au bout de ses surprises.

Les 8 épisodes de Glue se construisent autour du meurtre de Cal et de l’enquête de Ruth. Cela permet de distiller au compte goutte les informations importantes et de se rapprocher, un peu plus, de l’identité du tueur. Le propos de la série se double d’une étude des moeurs des adolescents autour de thèmes universels : premières amours, sexe, drogues, argent, avenir professionnel, ambition, lien familial, vengeance, manipulation… Elle aborde également les questions entourant la communauté Rom. Chaque épisode s’intéresse de plus près à une relation particulière au sein du village et au sein du groupe de protagonistes. Si, dans les premiers épisodes, les personnages peuvent sembler assez caricaturaux (et assez antipathiques), la série prend le temps de les développer et de nous faire compatir à leurs motivations. Elle le fait si bien que les derniers épisodes et la résolution de l’enquête ne peuvent que prendre aux tripes les téléspectateurs. 

Glue : Entre Skins et Broadchurch

Un meurtre, les secrets d’un village bucolique mis à jour, des adolescents déchaînés… Ça vous dit quelque chose ? Difficile de regarder Glue sans faire le lien avec les héros et les histoires d’autres séries britanniques célèbres : Skins et Broadchurch. Si les similarités avec Skins peuvent s’expliquer par le fait que les deux séries partagent le même créateur Jack Thorne, Glue tente d’adopter une ambiance et un rythme semblable à celui qui a fait la notoriété de Broadchurch. Personnification du village et de ses alentours, des plans larges pour monter la beauté du paysage, ambiance légèrement délétère… Si certains partis pris sont réussis (les scènes en forêt et dans les champs sont particulièrement belles et poétiques), d’autres peuvent faire grimacer les amateurs de série policière. 

Dans Glue, chaque personnage a des secrets.
Dans Glue, chaque personnage a des secrets…

Glue tire son épingle du jeu grâce aux hésitations, aux questionnements de ses personnages ainsi qu’aux liens profonds qui les unissent. Chaque relation est réaliste et évite les écueils d’un traitement manichéen. Si l’enquête est assez sympathique à suivre, certains raccourcis (des déductions dignes d’un bon vieux Sherlock Holmes destinées à faire avancer l’intrigue) nuisent à une résolution inattendue, surprenante et déchirante.  

Glue saison 1 en coffret 2 DVD, disponible dès le 26 août. 

Petit bonus : le DVD propose une série de vidéos reprenant des brides de vie des personnages avant le meurtre de Cal, l’occasion d’avoir plus de réponses mais aussi de justifier les actions des personnages. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Partages
Partagez5
Tweetez