Série TV : Between, premier raté pour Netflix

Netflix, le géant du VOD américain, a la particularité de proposer des séries originales, à l’instar de Daredevil et Unbreakable Kimmy Schmidt. La dernière du nom, et en attendant (la future bombe ?) Sense 8, s’appelle Between (en co-production avec la chaine CityTV). Silence Moteur Action s’est laissé tenter mais a vite été déçu…

Synopsis : L’état de quarantaine vient d’être déclaré dans la bourgade de Pretty Lake. Et pour cause : les résidents de plus de 21 ans périssent les uns après les autres sans que les scientifiques puissent en déterminer la raison. Les adolescents –  désormais seuls survivants – sont contraints de dévier d’un parcours de vie qu’ils croyaient tout tracé. Parmi eux, une jeune fille enceinte, un détenu, un hackeur récemment accepté à MIT, un dealer de drogue… Livrés à eux même et prisonnier de leur propre ville , par quels moyens parviendront-ils à s’en tirer ?

Mise en quarantaine

Il y a de ces séries qui se bonifient avec le temps. Celles à qui on doit donner une seconde chance, tenir bon quelques épisodes pour comprendre qu’en fin de compte, nous sommes face à une petite pépite. Est-ce que c’est le cas de Between, la nouvelle série Netflix coproduite avec la chaine CityTV ? Cela semble être mal parti… Et pourtant, le pitch de la série était intéressant et intriguant, en nous faisant presque penser à un autre show du même calibre, Helix  (qui s’était cassé les dents sur le sujet). Alors que la mode des séries survival est aux zombies et autres créatures, Between mise tout sur un casting plus jeune et une ambiance plus sombre qui risque bien de la mener à sa perte…

Un manque d’ambition

Between a quelques défauts qui nous empêchent d’apprécier l’histoire. Si le scénario peut tenir la route malgré quelques facilités, on met un carton rouge au casting. S’ils sont peu connus, les acteurs ne brillent pas pour leur talent. Ils ne dégagent aucune émotion, on ne ressent ni leur peur, ni leur stress ou leur incompréhension. La mère de l’un des adolescents meurt ? Celui-ci reste impassible… La série se veut jeune et connecté (les SMS apparaissent à l’écran) mais la mayonnaise ne prend pas. Parmi les personnages clichés on retrouve un jeune fille enceinte et cachant un secret, un petit génie qui va entrer au MIT, le fils à papa, les deux frères connus des services de police, le taulard… Le spectateur n’arrive à accrocher avec aucun d’entre eux, et cela ne nous donne pas l’envie de continuer l’aventure. 

Conclusion : Between est une série qui s’oublie au bout d’un épisode. Voir même de 15 minutes. La faute à un certain manque d’ambition, à des dialogues peu intéressants et à un casting qui ne nous convainc pas. Contrairement aux autres séries Netflix mais comme The Returned (remake US des Revenants) et Better Call Saul, les six épisodes de Between seront diffusés à hauteur d’un par semaine. Une manière de ménager le suspense et de ne pas être tenté de sauter directement au dernier épisode….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez