Série TV 2 Broke Girls : Quand les Kardashian s’en mêlent

Tout rentre dans l’ordre dans la programmation de la CBS. The Big Bang Theory retrouve son horaire du jeudi et nous découvrons enfin le season premiere de 2 Broke Girls diffusé hier soir à 20h. La série de Whitney Cummings entame sa quatrième saison, on ne s’en lasse pas alors on vous dit pourquoi sur Silence Moteur Action.

De quoi ça parle ? 2 Broke Girls c’est l’histoire de deux jeunes serveuses, Max Black (Kat Dennings), enfant pauvre à l’esprit libre qui avance dans la vie comme elle peut et Caroline Channing (Beth Berhs) enfant riche tombée en disgrâce lorsque les agissements de son père impliqué dans un schéma de Ponzi ont été révélés. Colocataires et amies, elles attendent des jours meilleurs et rêvent d’ouvrir un commerce de cupcakes.

Une comédie attendrissante

Il est plus facile de se retrouver pauvre du jour au lendemain que l’inverse, aussi quand son père est incarcéré et que son milieu lui tourne le dos, le monde de Caroline Channing, membre de la jeunesse dorée de Manhattan, s’écroule. Elle touche le fond et accepte un poste de serveuse dans un restaurant, le Williamsburg Dinner. Elle y fait la rencontre de Max, serveuse également. Jeune femme débrouillarde habituée à la disette, Max apparaît à la fois comme son opposé et son meilleur allié pour survivre à tout ces bouleversements. La petite fille riche va devoir s’intégrer dans un monde qui lui est totalement inconnu ce qui donnera lieu à des situations plutôt cocasses.
Autour d’elles, gravitent un lot de personnages qui ne manquent pas de personnalités. Du patron coréen haut comme trois pommes, Han Lee (Matthew Moy), à Oleg (Jonathan Kite), chef cuisinier ukrainien bonne patte mais un peu pervers, en passant par Earl caissier afro-américain de soixante-quinze ans et Sophie (Jennifer Coolidge) immigrée polonaise à la tête d’une entreprise de nettoyage à domicile, 2 Broke Girls ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Ce groupe mal-assorti fait des merveilles. Prenant avec humour les difficultés sociales et économiques d’une Amérique à bout de souffle, 2 Broke Girls est une comédie douce amère qui est avant tout une belle leçon d’amitié. Véritable parent de substitution qui va ralentir sa chute et lui donner le courage de prendre un nouveau départ, Max offre un abri, du réconfort et un cupcake à Caroline qui en avait bien besoin.

It’s a cupcake business

Si Caroline a eu de la chance de tomber sur Max, jeune femme sarcastique au cœur gros comme ça, Max peut aussi compter sur Caroline. Grâce à elle, elle va avoir le courage de se lancer dans la vente de cupcakes, sa spécialité. Caroline s’y connaît en chiffres et se sent comme un poisson dans l’eau dans ce qui concerne les relations sociales, les œuvres de charité, etc… Elle aura sans doute hérité du don des affaires de son père (en espérant que cela se termine mieux pour elle). Dès lors elles n’ont qu’un objectif, réunir des fonds pour se lancer dans l’aventure et conquérir New York avec leurs délicieux cupcakes.
Fauchées, leurs maigres salaires de serveuses ne suffiront jamais à réunir la somme de 25 000$ nécessaire pour débuter. Elles multiplient donc les petits boulots et les menus services. Bon an mal an, bénéficiant d’un petit coup de pouce de la part de Sophie, elles réunissent la somme et ouvrent leur premier commerce au cours de la deuxième saison. Malheureusement l’expérience tourne court, elles sont obligées de liquider leur commerce. Ce premier échec est difficile à digérer mais au terme de cette même saison, elles se retrouvent face à une nouvelle opportunité en tombant sur une pièce inutilisée du restaurant. Dans la saison dernière, Caroline obtenait un emploi administratif dans une école de pâtisserie alors que Max y étudie et se perfectionne. Leur commerce n’est pas encore très florissant mais il faut bien commencer quelque part. La saison 3 se terminait à quelques 2500$ en poche, comme le rappel l’animation à la fin de chaque épisode.

Que nous réserve ce season premiere ?

« And the reality problem » s’ouvre sur un braquage. Mais pas de panique, le hipster-gangster en question ne fait pas trembler Max qui gère la situation avec sa gouaille habituelle. Le braqueur fini même par leur donner son propre butin. Butin qui pourrait rapidement devenir plus conséquent alors que Max et Caroline apprennent la liquidation du commerce de leur principal concurrent. Elles vont cependant devoir faire face à un adversaire de grande envergure. Earl se lance en effet dans le space brownie. Han revient de San Francisco où il a assisté à une convention sur les restaurants et diners avec une nouvelle idée qui ne va pas réjouir Oleg mais provoquer les réactions amusées des filles qui auront de quoi douter de la sexualité de Han. Sophie se lance sur Tinder et les demandent affluent rapidement jusqu’à ce qu’elle reçoive un tweet de Kim Kardashian. Oui, oui voici donc le fameux épisode qui nous promet la participation de Kim Kardashian. Le plot ? Une productrice propose à Max et Caroline de tourner une scène de Keep up with the Kardashian (TV Réalité) dans leur boutique. Le hic ? Max et Caroline n’ont jamais vraiment regardé le show. Elles vont donc se ruer chez Sophie et passer la nuit devant le show. Elles sont très déçues alors que le tournage est annulé. Ce non événement va entraîner une chaîne de réactions qui amènent Caroline à opérer un changement drastique avant de finalement rencontrer Kim Kardashian…

Découvrez ci-dessous un petit aperçu de l’épisode de 2 Broke Girls.

Dénuée de misérabilisme mais authentiquement touchante et drôle, 2 Broke Girls est une comédie sympathique que l’on vous recommande même si on la préfère sans Kim Kardashian.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez