[Rétrospective Voyages] Quatre films pour visiter l’Irlande différemment

Vous vous apprêtez à partir en vacances en Irlande et souhaitez vous imprégner de l’ambiance du pays, ou vous cherchez tout simplement à voyager depuis votre canapé vers cette belle destination, où les prairies sont vertes et où la Guiness coule à flot ? Cela tombe bien, car il existe de nombreux films et séries se déroulant en Irlande !

Toutefois, la majorité d’entre eux a tendance à être des films historiques ou assez sombres : la série Peaky Blinders ou les films de Ken Loach comme Le Vent se lève en sont un bon exemple. L’Irlande a en effet un passé tumultueux, depuis ses relations difficiles avec l’Angleterre jusqu’aux conflits causés par une religion stricte, et d’autres problèmes de sociétés actuels comme le droit à l’avortement poussent les cinéastes irlandais à réaliser des films plutôt engagés. Mais parce que durant l’été, vous recherchez peut-être davantage des comédies plus légères et modernes ou parce que tout Internet vous a déjà conseillé la filmographie de Loach, nous avons décidé de nous concentrer sur quatre films originaux, qui donnent à voir l’Irlande sous un angle différent.

1. La visite délirante : The Young Offenders

Pour une visite complètement décalée du sud de l’Irlande, on vous conseille mille fois The Young Offenders, film réalisé par l’Irlandais Peter Foott en 2016. Dans la ville de Cork, le spectateur fait la connaissance de Conor et Jock, deux meilleurs amis avec un accent à couper au couteau, un peu ingénus, complètement cancres, qui cachent à peine leur affection derrière des airs de masculinité virile. Lorsqu’ils apprennent qu’un bateau rempli de cocaïne s’est échoué à l’ouest de la région, ils y voient la possibilité de s’enrichir et de changer de vie. Tout au long du film, on découvre donc de magnifiques paysages irlandais sous le prisme de leurs aventures délirantes : traverser le marché couvert de Cork lors d’une poursuite à vélo, manquer de se casser une jambe en sautant d’une digue près de la baie de Rosscarbery, tenter d’échapper à la police via la route touristique dans les environs de Skibbereen, le tout pour arriver jusqu’au joli village de Three Castle Head. Les grandes plaines vertes se mélangent aux étendues d’eau bleues claires et l’on s’émerveille tout autant que l’on rit ! Disponible sur Netflix.

2. La visite romantique : P.S. I Love you

P.S. I Love You (Richard LaGravenese, 2008), c’est le point de vue hollywoodien de l’Irlande. On y rencontre Holly, une Américaine qui vient de perdre son mari, Gerry, décédé d’une tumeur au cerveau. Mais avant de mourir, celui-ci lui a écrit des lettres qu’elle reçoit à intervalles réguliers après sa mort, pour l’inciter à réaliser diverses actions et l’aider à se reprendre en main et faire son deuil. Si le film – une très belle ode au deuil où l’on passe aisément du rire aux larmes – se passe majoritairement aux Etats-Unis, trente bonnes minutes sont consacrées à un voyage que fait Holly en Irlande, terre natale de Gerry et lieu où le couple s’est rencontré. Les scènes et les lieux de cette comédie romantique sont sans doute un peu clichés, entre les prairies peuplées de moutons, les pubs conviviaux et les cottages chaleureux… mais très honnêtement, si vous passez quelques jours en vacances en Irlande, c’est exactement la vision que vous aurez du pays !

 

3. La visite musicale : Sing Street

Amateurs de musiques et d’années 80, Sing Street (John Carney, 2016) est fait pour vous. Le film raconte l’histoire de Conor, un adolescent dublinois qui souhaite monter un groupe de musique pour impressionner une fille dont il est amoureux. Conor et ses nouveaux amis musiciens cherchent petit à petit leur style (autant musical que vestimentaire !) en passant de l’influence de Duran Duran à celle de The Cure et autres groupes phares de l’époque. On regrette que Sing Street ne filme pas davantage les paysages irlandais, mais John Carney pose à plusieurs reprises sa caméra sur le littoral de Dublin : les scènes filmées sur l’île de Dalkey et au Coliemour Harbour (au sud de la baie de Dublin) sont magnifiques, et nous rappellent que l’Irlande n’est pas seulement une terre de verdure, mais aussi une île ! À noter : le film aborde également quelques sujets de société propres à l’Irlande de 1985, comme la sévérité de la religion chrétienne, l’homophobie ou encore l’interdiction du divorce.

 

4. La visite historique : Brendan et le secret de Kells

On change complètement de registre avec ce joli film d’animation qui nous plonge dans l’Irlande médiévale. N’espérez pas y découvrir des paysages réalistes : le long métrage mise sur une animation très géométrique et colorée. Le but est en revanche de découvrir l’histoire du livre de Kells, un manuscrit chrétien rédigé au Moyen-Age par des moines irlandais et aujourd’hui conservé à la célèbre bibliothèque de Trinity College à Dublin. Le film est aussi empreint de toute une culture celtique : les fées et autres créatures de la forêt, l’invasion des Vikings, les légendes autour des enlumineurs (ceux qui réalisaient les peintures sur les manuscrits)… Parfait pour passer un moment en famille ou pour potasser vos connaissances avant de visiter Trinity College ou l’abbaye de Kells, un peu plus au nord.


Envie de plus de voyage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *