[Rétrospective] En orbite, vers l’infini et au-delà

Trois. Deux. Un. Décollage ! Ce mois-ci, arrêtons d’avoir les pieds sur terre et partons dans l’espace à l’occasion de la sortie de deux productions en salles. Tout d’abord, depuis le 3 octobre dernier, les cinémas projettent le documentaire 16 levers de soleil réalisé par Pierre-Emmanuel Le Goff. Il retrace le périple de Thomas Pasquet dans l’espace, de novembre 2016 à juin 2017, et suivi par des centaines de milliers de personnes. De plus, Ryan Gosling interprète, à partir du 17 octobre 2018, Neil Armstrong, dans Firstman : le premier homme sur la lune, le nouveau film de Damien Chazelle (Lalaland, Whiplash).

Silence Moteur Action avait déjà consacré toute une rétrospective aux extraterrestres, mais cette fois, il s’agit d’embarquer dans l’espace pour une aventure plus scientifique, plus humaine, mais toujours pleine de science-fiction !

Un sujet très récurrent

Très régulièrement, des cinéastes placent leur caméra dans une fusée ou autre vaisseau spatial afin de quitter l’orbite et emmener les spectateurs au-delà de la terre. George Meliès avait commencé ce travail dès 1902 avec son court métrage Le Voyage sur la Lune (pour en savoir plus sur les effets visuels de cette réalisation, consultez le dossier sur les effets visuels français). Il ne fut que le premier d’une très longue liste loin d’être terminée. Parmi les films les plus marquants, il est possible de citer 2001, l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick (1968), ou Apollo 13 de Ron Howard (1995).

Depuis le début des années 2000, l’amélioration des technologies liées aux effets visuels aidant, le nombre de films (souvent des blockbusters) se sont multipliés dans les salles. On se souvient notamment de Moon de Duncan Jones (2009), Gravity d’Alphonso Cuaron (2013) ou l’adoré Interstellar de Christopher Nolan (2014). Mais le cinéma s’est également emparé de l’histoire de la Nasa, comme Theodore Melfi le fit l’an passé avec Les Figures de l’Ombre, qui racontait l’histoire vraie de quelques scientifiques, en l’occurrence des femmes, noires, travaillant au sein de l’agence internationale et qui ont marqué l’Histoire.

Cinéma, nourrisseur de la curiosité spatiale 

L’espace et les avancées scientifiques fascinent autant les cinéastes que les spectateurs. Hors de notre portée, impossible pour nous, commun des mortels extérieurs à ce secteur, de savoir que ce que réserve l’immensité du vide au-dessus de notre tête, de quoi il se compose, ou comment nous réagissons face à lui. Alors les scénaristes attrapent leur stylo et tentent. Quelques hypothèses sont développées avec plus ou moins de réalisme ; certaines préfèrent partir dans une grande guerre aux étoiles tandis que d’autres imaginent via leur caméra comment un homme pourrait cultiver des pommes de terre sur Mars.

Le cinéma jouit d’autocomplétion sur ce thème. Certaines réalisations suivent “les coulisses” de missions spatiales ou d’établissements liées aux sciences astronomiques, et d’autres permettent de vivre les missions “sur le terrain”, de l’autre côté de l’atmosphère terrestre. Mais pour réussir un film sur ce thème, il ne s’agit pas que faire apparaître des personnages savants, en combinaison, au beau milieu de la galaxie. Les équipes de films doivent penser à tout : préparation des acteurs aux lois de la pesanteur, travail sonore pour façonner une ambiance digne de l’univers, création d’images de synthèse, ou encore respect de certaines règles élémentaires pour paraître un minimum crédible.

L’astronomie montrée au cinéma en tant que science, qu’il s’agisse de fictions ou de documentaires, use de nombreux moyens pour rendre le tout aussi spectaculaire qu’instructif, ou au moins, intriguant.


A découvrir chaque semaine dans la rétrospective En Orbite :

  • Critique de Firstman à paraître
  • Semaine du 8 octobre : Le son dans l’espace
  • Semaine du 15 octobre : Analyse d’une séquence du film Gravity
  • Semaine du 22 octobre :  Comment filmer l’espace ?
  • Semaine du 28 octobre : Que pensent les scientifiques de ces films ?

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *