[Rétrospective] Denis Villeneuve : mystère et minimalisme

Alors que Blade Runner : 2049 s’apprête à débarquer sur nos écrans, il est temps de se pencher sur son metteur en scène : le génie Denis Villeneuve. C’est simple, en 4 ans le cinéaste a réalisé pas moins de 5 films ! Un ratio qui fait de lui l’un des réalisateurs les plus efficaces actuellement. 

Denis Villeneuve est un cinéaste québécois de 49 ans. Il réalise son premier long métrage sur le tard en 1998 à 31 ans avec Un 32 août sur Terre et enchaîne en 2000 avec Maelström. Avec ces deux films, il fait le tour du monde des festivals. Il faudra attendre 2010 pour revoir le cinéaste derrière la caméra avec Polytechnique, biopic sur une tuerie dans une fac. S’ensuit en 2011 Incendies. Mais c’est en 2013 qu’un tournant s’opère dans sa carrière avec Enemy. Le film, très mystérieux, suit Jake Gyllenhaal dans une quête mystérieuse de sa personnalité. Le film mettra du temps à trouver un distributeur, tant est si bien que le cinéaste filme la même année Prisoners avec Gyllenhaal toujours et Hugh Jackman. Le thriller, très sombre, sort en 2013 et est un triomphe critique et public. Il entraîne la diffusion de Enemy et pousse Villeneuve sur le devant de la scène. Il réalise en 2015 Sicario, thriller inventif à la frontière mexicaine, puis fin 2016 Premier Contact, film de science-fiction minimaliste. Enfin, il est choisi par Ridley Scott pour mettre en scène la suite, 30 ans plus tard, du monument de science-fiction Blade Runner. Son prochain projet sera l’adaptation de Dune, référence de SF sur laquelle Alejandro Jodorowsky et David Lynch se sont déjà cassés les dents.

Subtilité et rythme lent

Ce qui surprend de prime abord, quand on observe les pitchs des films de Denis Villeneuve, c’est à quel point le cinéaste ne se laisse pas enfermer dans un genre particulier : le thriller, le film à énigme, le film de cartel, la SF à grand budget… Et pourtant, tous ses films sont liés par sa patte, bien présente.

Parmi toutes les gimmicks récurrents, on retrouve bien évidemment une passion pour le mystère. « Qu’est-il advenu de la fille de Hugh Jackman? » dans Prisoners, « Qui suis-je ? » dans Ennemy, « Que veulent les aliens ? » dans Premier Contact… Le cinéaste entretient ce mystère, le nourrit et l’intellectualise. La plupart du temps, tout n’est que métaphore de notre société, de nos peurs et nos craintes. En cela, Villeneuve est un cinéaste sombre et moderne, avec un penchant pour le mal qui habite les hommes. Les happy ends ne sont que des façades, et interviennent avec une heure et demie de violence, morale ou physique.

Le style Villeneuve, c’est aussi un rythme extrêmement lent. Que cela soit pour filmer une enquête de la DEA, une recherche d’enfant, une tentative de dialogue avec des aliens, ses films abordent toujours les problèmes avec une extrême lenteur. Loin d’être dérangeant, ce rythme surprend et nous conditionne : ce n’est qu’alors que le film peut exploser dans des climax toujours très habiles et efficaces, au rythme et montage effrénés (on pense en particulier à Sicario, tout n’étant qu’une montée progressive de la tension pour une explosion monumentale).

Ainsi, Villeneuve est un cinéaste intellectuel et purement contemporain, qui pense ses films dans leur complexité et leur mystère. Très différent des films actuels, il faut aborder Villeneuve comme une alternative efficace à un Hollywood où le rythme n’a – littéralement – plus de sens. Des films intelligents aux messages forts. Tenter de démêler ce qui fait l’essence du cinéaste n’est pas aisé, c’est pourquoi chaque samedi d’octobre, nous vous proposerons un article lié au cinéaste : sa collaboration avec Jake Gyllenhaal, une analyse en dessin de sa méthode, la critique de Blade Runner : 2049 et Premier Contact où la déconstruction d’une de ses séquences.


A découvrir chaque samedi, pendant tout le mois d’octobre, dans notre rétrospective spéciale Denis Villeneuve :


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Partagez8
Tweetez