Prison Break : Pourquoi ça c’est terminé déjà ?

Quand ce ne sont pas les films qui connaissent une suite bien des années après, ce sont les séries ! Après 24, Heroes et plus récemment X-Files, c’est au tour de Prison Break ! Créée pour la FOX en 2005, la série mettait en scène Michael Scofield, volontairement incarcéré dans la même prison que son frère Lincoln Burrows injustement condamné à mort. A l’instar de Revenge ou encore Lost, Prison Break fait partie de ces séries qui ont duré trop longtemps. Après 4 saisons, elle a été annulée. Mais pourquoi la série s’est-elle stoppée quand il était possible de continuer ? Réponse avec Silence Moteur Action !

On s’évade et après ?

Prison Break, de quoi ça parle ? Petite piqûre de rappel : Lincoln Burrows, accusé à tort du meurtre du frère de la vice-présidente, est emprisonné. Son frère ingénieur, Michael Scofield décide de le faire évader. Il a accès à tous les plans de la prison et réussit à trouver une sortie. Pour s’en rappeler, il décide de se les faire tatouer sur le corps. Michael se fait incarcérer lui aussi dans le but de s’échapper avec son frère. La première saison se construira essentiellement autour de cette intrigue, dans la prison de Fox River. Au fil des épisodes, les difficultés vont s’amonceler. Des amitiés se lient, des tensions se créent. Saupoudrez le tout d’une histoire d’amour impossible entre une infirmière et un taulard, un arrière-plan politique autour d’une société secrète appelez « La Compagnie » et vous obtenez la parfaite série qui rend accro. Prison Break savait faire durer le suspense. C’est indéniable. Un peu trop peut-être. Toutefois, l’histoire se déroule de manière assez fluide et à la fin de la première saison, le plan fonctionne. La joyeuse bande de Scofield parvient à s’échapper de la prison. Avec quelques baisses de régime à certains moments, Prison Break signa donc une première saison réussie avec une audience quasi constante de 10 millions de téléspectateurs en moyenne. Aucune inquiétude donc pour la suite…

La série reprend en septembre 2006 pour une deuxième saison. Ils sont 9 millions de fans cette fois à vouloir savoir ce qu’il advient des « 8 de Fox River ». Ils deviennent tout simplement des fugitifs. La saison 2 va se transformer en une gigantesque chasse à l’homme menée par l’agent du FBI Mahone. La première partie de la saison 2 sera consacrée à la recherche d’un butin qui leur permettra d’atteindre le Panama, terre promise de liberté où tous leurs ennuis disparaîtront. Car évidemment, la situation ne pouvait pas revenir à la normale suite aux événements de la première saison. L’arrivée au Panama aurait dû marquer la fin du voyage, de l’histoire même, et donc par extension de la série qui commençait déjà à perdre le sens de son titreMais c’était sans compter sur un revirement de situation qui allait bientôt plonger le spectateur dans une spirale infernale…

L’erreur est humaine…

Ils étaient 8 millions à assister au dernier épisode de la saison 2 de Prison Break. Ils ne furent plus que 7 au lancement de la saison 3. Pourquoi cette baisse ? A cause d’un plot twist. Scofield se fait arrêter et retourne en prison (la plus dangereuse du Panama) avec une mission : aider un autre détenu à s’échapper. Son frère Lincoln à l’extérieur doit alors trouver le moyen de l’en faire sortir. C’est donc reparti pour un tour. Somme toute, l’idée aurait pu être intéressante si les épisodes avaient été bien écrits. Car dès 2007, la grève des scénaristes à Hollywood se fait sentir. L’écriture des épisodes de Prison Break est bâclée, la série perd de sa saveur d’antan. La troisième saison se retrouve écourtée à 13 épisodes. L’audience baisse de semaine en semaine. Pour espérer faire remonter les audience, les scénaristes ont compris que la mort d’un personnage central pouvait donner un coup de pouce à une série en baisse… ou pas ! Tuer Sara Tancredi, l’amour de Michael Scofield fût une erreur monstrueuse qui détourna l’intérêt de certains fans. Prison Break commença donc à glisser sur une mauvaise pente.

Ajoutons à cela une certaine panne d’inspiration qui força les scénaristes à se répéter d’épisode en épisode. Entre les tentatives ratées d’évasion et un effet miroir bancal qui tentait de faire écho à la première saison, Prison Break se loupe. Il fallait que ça s’arrête.

Silence Moteur Action
Prison Break, une quatrième saison (en trop ?)

… et persévérer est diabolique !

La quatrième saison de Prison Break débute en 2008. Mais ils ne sont plus que 6 millions de téléspectateurs. Cette fois-ci, Scofield et sa bande sont approchés pour démanteler La Campagnie, en échange de leur liberté. Mais entre traque d’anciens prisonniers d’un côté, alliances et histoire d’un complot improbable, la série plonge dans des travers qui la ridiculisent. Si l’histoire n’est pas forcément mauvaise, l’audience se détourne peu à peu de la série qui perd de son originalité et de son effet de surprise. Elle baisse de 5 millions de fans, puis 4 et 3 (voire même 2 millions dans les pires moments !). Prison Break doit ensuite essuyer de nombreux plâtres : la fameuse résurrection improbable de Sara, la mère de Michael qui tire les ficelles, la maladie de Scofield… la série s’achève péniblement sur quelques derniers épisodes très moyens. Puis, comme s’il s’agissait d’une énième erreur, les scénaristes sortent de leur chapeau un téléfilm dans lequel Sara est incarcérée en prison, Scofield devant la libérer en 2 jours. Celui-ci se fera finalement arrêter. Annulée quoiqu’il arrive à cause d’une qualité de plus en plus médiocre, et suite à une audience en baisse constante, Prison Break n’allait pas connaitre de saison 5. 

Pour autant, est-ce une raison pour la faire revenir à l’écran ? Car oui, Prison Break va revenir ! La FOX a annoncé vouloir faire revivre sa série d’antan au même titre que 24, Twin Peaks, ou encore X-Files. Reboot, remake, suite… on ne sait trop ! La série ne devrait être que le pendants de la première saison revisitée voire même améliorée (ce sera au tour de Lincoln de se faire incarcérer pour sauver son frère)… Déjà-vu ou nouvelle idée en perspective, les premiers détails de ce nouveau Prison Break se font donc attendre avec impatience. Mais par qui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez1
Tweetez