[Rencontre] Emily Blunt : « Mary Poppins est ma superhéroïne ! »

Quel meilleur endroit que l’Ambassade du Royaume-Uni pour recevoir l’équipe du Retour de Mary Poppins ? C’est sous un décor parsemé de pétales de fleurs, à l’image de l’Allée des Cerisiers, que Rob Marshall, Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda et John DeLuca sont arrivés devant les journalistes pour évoquer le grand film Disney de cette fin d’année. De quoi revenir sur la gestation du projet, l’implication éventuelle de Julie Andrews (l’ancienne interprète de Mary Poppins), l’équilibre entre nostalgie et nouveauté… et surtout ce que représente encore aujourd’hui ce facétieux personnage, à l’heure des blockbusters de super-héros.

Lire la critique du Retour de Mary Poppins

Rob Marshall : « Il nous fallait paver la voie vers quelque chose d’entièrement nouveau »

Lorsqu’on demande à l’équipe du film, ce que cela représentait pour eux de produire cette suite, le réalisateur Rob Marshall n’y va pas par quatre chemins : « c’était terrifiant ! », dit-il. « L’original est une référence pour tellement de personnes ; il fallait parvenir à retranscrire l’esprit de ce premier film dans cette suite, tout en proposant une nouvelle histoire et des chansons inédites. »

Le réalisateur était à pied d’oeuvre sur le film depuis 2015, Emily Blunt (Mary Poppins) et Lin-Manuel Miranda (Jack) ont été castés dans les rôles principaux dans la foulée, ce qui a permis à toute l’équipe de se mettre très rapidement au travail et de bénéficier de presque deux ans de répétition, soit quelque chose d’extraordinairement rare selon le producteur John DeLuca. « Nous savions tous que les enjeux étaient importants, alors nous y avons mis tout notre cœur. Sans Emily et Lin, je ne sais pas comment on serait parvenu à donner corps à ces personnages », ajoute Rob Marshall.

Ces trois années de travail ont notamment servi à retravailler les chansons, de manière à ce que les acteurs puissent se les approprier. Un véritable travail d’orfèvre selon Emily Blunt « Nous avions l’impression que les chansons étaient faites pour nous sur mesure. Pourtant, il y avait au départ trois ou quatre versions différentes pour ma première chansons, sept pour celle de Lin… » Pour arriver jusqu’au numéro final, il faut atteindre la perfection, un accord commun entre le réalisateur et son équipe. Pour Lin-Manuel Miranda, compositeur et parolier multi-récompensé et grand habitué de Broadway, il s’agissait d’un challenge encore plus important : « les comédies musicales cent pour cent originales sont une espèce en voie de disparition ! »

Le renouveau est la raison pour laquelle l’équipe n’a pas réutilisé de chansons du film original. Non pas pour des questions de droits comme cela a pu l’être demandé au réalisateur Rob Marshall, mais tout simplement pour l’envie d’échapper à la simplicité. Ce qui n’empêche pas pour autant Le Retour de Mary Poppins de faire quelques clins d’œil au film original, ce que souligne notamment Lin-Manuel Miranda en évoquant les compositions de Marc Shaiman« Si vous écoutez attentivement la musique lors de certaines scènes, vous pourrez entendre quelques notes d’une chanson de l’original, comme lorsque Mary Poppins apparaît. Trois petites notes et on passe déjà à autre chose. On voulait avant tout que les références servent l’histoire. »

Emily Blunt : « J’ai gardé l’un des parapluies de Mary Poppins ! »

Il a été impossible pour Emily Blunt de dire non au personnage de Mary Poppins. Pour elle comme pour Rob Marshall, ce qui la rend si charismatique, c’est avant tout sa personnalité mystérieuse et parfois même ambiguë : « Ce que j’aime le plus avec le personnage de Mary Poppins, c’est qu’on ne sait toujours pas qui elle est vraiment. Est-elle est une héroïne, est-elle réelle ? », indique le réalisateur. « Emily a apporté tellement d’humanité à ce personnage : elle est non seulement une nourrice mais aussi quelqu’un qui a un grand cœur. C’est un rôle difficile à interpréter à cause de toutes les facettes que Mary renferme. Peu importe ce qu’elle fait, elle paraît sensible, humaine et on ne peut que s’identifier à elle. »

Selon Emily Blunt, Mary Poppins est si mystérieuse car « elle ne révèle ses secrets à personne ». Son personnage s’immisce dans le quotidien de la famille Banks qui traverse une épreuve difficile, et amène les enfants à vivre des aventures extraordinaires. Elle remet sans cesse en cause le fait que ce qu’ils vivent est surnaturel ou non, pour faire comprendre aux enfants Banks qu’elle ne fait que les guider dans une quête de leur propre identité. « Elle fait ça d’une manière si attentionnée et délicate tout en restant dans la retenue, car elle sait très bien qu’à un moment donné elle devra partir. C’est ce qui m’a dévastée lorsque j’étais enfant et que je regardais le film, et sûrement ce qu’a ressenti ma fille en voyant Le Retour de Mary Poppins. Lorsque Mary dit : « il est temps », ma fille criait « noooooon » ! », ajoute l’actrice en riant.

Qu’a-t-elle gardé de son personnage ? « J’ai pris l’un de ses parapluies ! », confie l’actrice. « Je n’irais pas jusqu’à dire que je l’ai volé, mais j’ai sûrement mis notre accessoiriste dans le pétrin en lui demandant si je pouvais en récupérer un. » Plus sérieusement, l’actrice évoque le plaisir qu’elle a ressenti à interpréter ce personnage mythique : « le script de David McGee était exquis, il m’a énormément aidé à me préparer. J’ai adoré interpréter ce personnage. Elle est pleine de contradictions : elle est terre-à-terre et pourtant très rêveuse, elle est drôle mais aussi très cinglante. Ce n’était pas simple mais je pense que Rob et moi sommes parvenus à retranscrire l’excentricité que Mary Poppins avait dans les romans. »

Il a évidemment été question de Julie Andrews, l’interprète originale de Mary Poppins dans le film de 1964. Allait-elle apparaître ou non dans ce film ? Quel était son avis sur le nouveau casting ? Le producteur John DeLuca la connaissait déjà depuis bien longtemps, après avoir pu travailler avec elle en tant que chorégraphe à Broadway dans les années 90. Lorsqu’il lui a dit qu’on allait faire une suite au film original, l’actrice (qui a aujourd’hui 83 ans) a en quelque sorte reçu sa bénédiction. « La première chose qu’elle m’a dite, c’était : « il était temps ! Avec tous ces livres, pourquoi n’a-t-on pas fait ça plus tôt ?! », confie-t-il. Et lorsqu’on lui a appris qu’Emily Blunt allait reprendre son rôle, elle était absolument ravie. À tel point qu’elle a refusé toute idée de caméo ou d’apparition dans cette suite : « Non, c’est le film d’Emily, laissez-la faire ! ».

Merci à Disney France et à l’agence Heaven pour l’organisation de cette rencontre.

Le Retour de Mary Poppins
Un film de Rob Marshall
Sortie le 19 décembre 2018


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Et n'hésitez pas à nous soutenir sur Tipeee !


Lire également :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *