Once Upon A Time (saison 4) : Ils ont osé Frozen

C’était le retour de Once Upon a Time (OUAT) et de sa saison 4 hier soir sur ABC alors on vous dit ce qu’on a pensé du fameux épisode « The Tale of Two Sisters » sur Silence Moteur Action.

Où on s’en était arrêté ? Après avoir sauvé l’histoire de ses parents, Emma avait réussi à retourner chez elle, à Storybrook, auprès de ceux qu’elle aime. Si il semble que le bonheur de tous fut restauré, ce n’était en vérité pas le cas pour tout le monde. En effet, Regina est plus que perturbée par le retour de Marian, sauvée par Emma. Blessée, elle pourrait bien revenir sur ses bonnes résolutions. Et comme un problème n’arrive jamais seul, on découvre vite qu’Emma n’a pas seulement ramené Marian à Storybook, elle a aussi amené avec elle le personnage que vous attendez tous, Elsa de Frozen (La Reine des Neiges pour nous) qui s’apprête à perturber le calme à peine retrouvé de notre petite bourgade fantastique.

 

Mamma mia ! Here we again…

Après avoir décroché une première fois à la saison 2 puis une deuxième à la saison 3, il se pourrait bien que OUAT me donne malgré tout envie de replonger dans son univers fantasy pour cette nouvelle saison. D’abord parce que OUAT a le culot de récupérer Frozen pour booster ses audiences qui commençaient à plonger la saison dernière, avec un petit pic d’alerte en dessous des 6 millions de téléspectateurs. C’est opportuniste mais on ne va pas faire les hypocrites, on a quand même bien envie de voir ce que cela donne. D’autant plus que « A Tale of Two Sisters » nous rappelle particulièrement un film d’horreur sud-coréen, réalisé par Kim Jee-woon avec Moon Geum-young (My Little Bride, Love Me Not) plus qu’un Disney alors même si on doute que cela se finisse pareil, on a hâte de voir ce premier épisode.
Et surtout niveau casting il y a du mouvement. OUAT intègre Michael Sosha (This is England, Being Human) alias Will Scarlet/The Knave of Heart rescapé de OUAT : In Wonderland et franchement si ce spin-off n’était pas très reluisant, sa prestation était bien sympa alors on ne va pas bouder notre plaisir. Tout Frozen débarque à commencer par Elsa (Georgina Haig) bien sûr, mais les autres suivront avec entre autre Anna (Elizabeth Lail), Kristoff (Scott Michael Foster), Hans (Tyler Jacob Moore) et Pabbie (John Rhys-Davies). Cette nouvelle saison signe également le retour de Giancarlo Esposito alias Sidney Glass alias le Miroir Magique, ce qui n’annonce rien de bon. Et enfin, roulement de tambour, on va revoir Kristin Bauer Van Straten dans le rôle de Maleficent pour un arc narratif important dans la seconde partie de OUAT en 2015 et ça c’est LA bonne nouvelle. Pam nous manque déjà depuis la fin de True Blood, alors on pourra faire notre deuil en douceur (même si on réclame toujours un spin-off sur Pam !!!). Bref, on se laisserait bien tenter par OUAT qui rempile pour une quatrième année sur ABC.

Storybrook has frozen over

La séquence d’ouverture de ce season premiere est particulièrement réussie bien qu’elle soit plus sombre qu’à l’accoutumée. C’est du OUAT dans le visuel et dans le texte et on ne peut pas s’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur en voyant se rejouer la scène tragique du naufrage des parents de Elsa et Anna. OUAT revient donc aux origines des personnages de Frozen, les inscrit dans leur mythologie et permet au récit de glisser directement aux événements qui suivent de film d’une façon plutôt astucieuse, en leur donnant une nouvelle signification, au lieu de les répéter. La sortie de Frozen est en effet tellement récente que rejouer l’intrigue aurait été vraiment mal à propos et le but de la série est quand même de réadapter les contes, pas de les prendre au pied de la lettre, l’ellipse est résolument un bon parti pris. Bon point donc pour OUAT. Le lien avec l’arrivée d’Elsa à Storybrook est aussi bien négocié. Les séquences à Arrendale nous montre que, découvrant le véritable motif du voyage de leurs parents, Anna avait pris la décision d’achever leur quête et trouver une solution pour Elsa, ce qui l’a amené à Misthaven autrement dit dans la Forêt Enchantée et donc à Storybrook. Pour le moment, c’est plutôt alléchant comme histoire. L’adaptation conserve l’idée de séparation insupportable entre Elsa et Anna. Les costumes sont rigoureusement identiques (trop peut-être ?). Elsa fait référence à Hans et ses frères qui représenteraient toujours toujours une menace pour elles et l’on s’attend logiquement à les voir arriver dans les épisodes suivants. Elsa montre que son pouvoir est puissant en faisant déambuler Godzilla dans Storybrook.  Il y a un mariage en vue entre Anna et Kristoff et donc une histoire de médaillon, un cadeau d’Elsa pour Anna qui se trouve dans la boutique de Gold/Rumpelstinskin… Le tout s’articule parfaitement. Finalement Frozen pourrait faire du bien à OUAT.

Talking about happy endings

Si Elsa est sur la piste de sa sœur perdue, elle n’est pas la seule à vouloir utiliser ses pouvoirs pour obtenir une fin heureuse. La mort de Neal (Michael Raymond-James) est encore récente donc Emma (Jennifer Morisson) ralenti un peu la cadence avec Hook (Colin O’Donoghue). Rumpel (Robert Carlysle), qui a perdu son père et son fils à nouveau dans la saison 3, veut prendre un nouveau départ. Il s’arrête sur la tombe de Neal pour lui faire ses adieux, lui promettre d’être un homme meilleur, digne de lui et va logiquement remplacer la fausse dague par la vraie pour honorer la promesse faite à Belle (Emilie De Ravin). En pleine lune de miel, OUAT nous propose une nouvelle version de la fameuse danse que partage la Belle et la Bête dans le film de Disney, avec costumes et orchestration évidemment. Oui mais la magie n’est jamais loin avec Rumpel. À l’aide de la dague il révèle ce que cache un étrange objet présent dans la pièce, le chapeau de l’Apprenti Sorcier. Tadaaaa !!

Regina (Lana Parilla) est quand à elle plutôt secouée par l’arrivée de la femme de Robin Hood (Sean Maguire), Marian (Chrisie Laing). Prétendument morte, elle était en réalité prisonnière de l’Evil Queen. La petite soirée en son honneur fini logiquement en confrontation qui oppose le bonheur retrouvé de Storybrook au délitement de la relation Regina-Hood. Pleine de ressentiment à l’égard d’Emma, qui répète ici l’erreur de Snow (Ginnifer Godwin) qui avait mis en péril sa relation avec Daniel (Noah Bean), Regina s’isole. Si Emma fait son malheur, elle apporte aussi la solution à tous ses problèmes. Si les fins heureuses pour les méchants n’existent pas dans le livre de Henry (Jared S. Gilmore) alors il faut changer le livre. « It’s time to change the book », tout simplement. Regina sort donc Sidney de sa cave, l’enferme à nouveau dans le miroir et lui demande de retrouver le moment où elle a capturé Marian dans le but de la tuer et entend bien mettre la main sur l’écrivain et changer son histoire. The Evil Queen is back bitches !!

Épisode assez sympa dans l’ensemble. L’univers de Frozen s’intègre plutôt bien à celui de Storybrook. Cette nouvelle saison a raison de ne pas se focaliser sur Frozen mais de faire confiance à notre vraie-fausse vilaine Regina, et de donner de nouvelles pistes du côté de Rumpel qui cache encore quelque chose. Finalement on ne s’ennuie pas dans ce season premiere alors on attend de voir ce que OUAT nous propose pour la suite.

3 thoughts on “Once Upon A Time (saison 4) : Ils ont osé Frozen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez1
Tweetez