Mozart in the Jungle : Quand la musique est bonne !

Alors que nombreux sont ceux qui comptent les jours jusqu’à Vinyl, plongée sans concession dans l’industrie musicale des années 70, la discrète mais néanmoins savoureuse Mozart in the Jungle poursuit son bonhomme de chemin. Alors que la saison 2 vient d’être sacrée meilleure série comique ou musicale aux Golden Globes, Silence Moteur Action revient sur la troupe emmenée par Gael Garcia Bernal. Au programme : Sex, Drugs, and Classical Music. 

Décembre 2014, Whiplash remet le jazz au goût du jour avec classe et brutalité. Décembre 2015, la saison 2 de Mozart in the Jungle réinscrit la musique classique avec légèreté et originalité. Cette fois, on en est sûr, il n’y a pas que le rock dans le vie. Même si l’attitude des membres du prestigieux orchestre de New York se veut assez rock’n’roll. Chapeautée par Roman Coppola et Jason Schwartzman, la série est inspirée des mémoires du musicien Blair Tindall. Et ça sent le vécu, il faut le dire.

Rodrigo De Souza est un jeune chef d’orchestre surdoué. Il débarque dans la grosse pomme pour reprendre en main l’orchestre du New York Philharmonic. Le maître vieillissant Thomas Pembridge voit son arrivée d’un mauvais œil, se sentant poussé sur la touche. Côté coulisses, la jeune et prometteuse Hailey, hautboïste de talent, va pouvoir observer les envers de ce monde pas comme les autres. 

Avec son format de 10 épisodes de 25 minutes, la série se savoure aussi bien qu’elle se dévore. Il faut dire que l’ensemble ne manque pas de charme. Entre les péripéties sur et en dehors de la scène, Mozart in the Jungle séduit par sa fraîcheur et par la modernité apportée à un sujet qui pourrait rebuter un certain public. Un succès en grande partie dû à son casting : La pétillante Lola Kirke (Mistress America), le vétéran Malcolm McDowell (Orange Mécanique) ou encore la plantureuse Saffron Burrows (Troie). Mais le charme de la série réside dans son personnage et interprète principal : Gael Garcia Bernal. C’est un vrai plaisir de retrouver l’acteur qui se fait plus rare au cinéma, de par ses choix indépendants, qui insuffle à merveille la folie contagieuse qui habite son maestro. On n’en dira pas davantage. La série se consomme sans modération.

Mozart in the Jungle. Saison 2, diffusée jusqu’au 1er février sur OCS City. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *