[Web-série] Mortus Corporatus : Des morts oui, mais pas que…

La nouvelle web-série Mortus Corporatus a débarqué depuis le mois dernier sur internet et ne cesse d’ensanglanter ses fans. Silence Moteur Action vous dit tout

En mars dernier, dans un bar du 11e arrondissement de Paris, le Paname, il fallait jouer des coudes pour découvrir en avant-première les deux premiers épisodes de Mortus Corporatus, en présence de l’équipe de la série. Après la projection, c’est un tonnerre d’applaudissement, l’assistance est conquise. L’équipe de la série a aussi pu compter sur la présence d’autres célébrités, tels que les humoristes Bérénice Krief et Hugo Tout Seul. Buzz garanti.

Alors de quoi parle cette série aux connotations latines mais ancrée dans le XXIe siècle ?

Il était une fois

Mortus Corporatus suit le quotidien de Gaspard Chambon, faucheur de profession à la Mort Inc., multinationale fondée par la Grande Faucheuse. La mission du personnel est de tuer le plus proprement possible les hommes dont l’heure a sonné. Mais Gaspard Chambon rate toujours sa cible et se focalise sur son réel objectif : en finir au plus vite avec l’enfer et rejoindre le paradis, lieu de paix et de féerie. En manque de talent, Gaspard dépérit dans la multinationale et se voit critiqué à longueur de journée par ses collègues dont le cynique Jason Fourvière. Convoqué par son patron après un énième échec, le faucheur n’a plus d’espoir quant à une quelconque réussite. Mais l’arrivée de son apprenti, Cyprien Goudrop, va redonner à Gaspard l’assurance dont il avait besoin. Cyprien va se révéler être plus compétent que lui. Gaspard Chambon saute sur l’occasion pour se hisser dans la course aux meilleurs faucheurs.

Avec tous ces personnages masculins, il fallait une fille à la hauteur des espérances. La touche féminine de cette série n’est autre que Lola Dewaere, alias Miss Poitou, aussi charmante que déterminée. Dans Mortus Corporatus, pas de règles. Les genres et les époques sont mélangés. Il n’est pas étonnant de voir des faucheurs penchés sur des ordinateurs ou des téléphones portables. Dans la lignée des Kaamelott et autres séries décalées, Mortus Corporatus veut se faire une place dans l’univers impitoyable des séries web. Avec un format de 6 minutes par épisode et un mélange d’humour et de cynisme, la première saison de Mortus Corporatus compte envoyer du lourd !

Un casting déjanté

Mortus Corporatus est un projet modeste qui s’est vite développé avec l’arrivée d’un casting très hétérogène. Nicolas Ullmann, que l’on a pu voir dans True Love ou Filles d’aujourd’hui, est aussi DJ et organisateur de soirée. Ce touche à tout interprète avec aisance Jason Fourvière, ennemi juré de Gaspard Chambon. La présence de Lola Dewaere, nominée pour le César du meilleur espoir féminin pour le film Mince alors !, a encouragé les producteurs à s’engager dans ce projet dans lequel une grande partie de l’équipe, dont le réalisateur Fabien Camaly, avait peu d’expériences.

La série web est aujourd’hui disponible gratuitement sur le site internet officiel de Mortus Corporatus. Mais le réalisateur ne cache pas son espoir que la série s’exporte sur le petit écran, un tremplin qui ne ferait que des heureux.

Pauline Ortiz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

158 Partages
Partagez158
Tweetez