Bande-AnnonceCinémaCoup de projecteurDossiersL'avis de la rédacSéries

Mission Impossible Rogue Nation : Rétrospective sur la saga

Tom Cruise réendosse le costume de l’agent secret Ethan Hunt pour une 5e aventure qui promet d’allumer les mèches. Alors que les premières images de Mission Impossible : Rogue Nation commencent à faire surface, Silence Moteur Action vous propose une rétrospective sur l’histoire de la saga. Une saga de presque 50 ans ! 

1966-1973 : Mission Impossible la série

Il y a des séries qui auront marqué à jamais l’histoire du petit écran. C’est, sans aucun doute, le cas de la série qui a donné naissance à la saga des Mission Impossible. Pour beaucoup des téléspectateurs français, elle fait partie du fameux pack du week-end avec d’autres séries comme Amicalement Vôtre, Chapeau Melon et Bottes de cuir ou encore l’Agence Tous Risques. Du fameux gimmick « Votre mission, si vous l’acceptez… » à la musique du générique, la série Mission Impossible a mis en place les symboles de la saga et qui en a installé les règles. Gare à ceux qui tenteront de changer la recette.

Mission Impossible (la série), c’est l’histoire d’une unité d’élite d’agents secrets américains appartenant à l’IMF (Impossible Missions Force) qui s’occupe des missions les plus difficiles. Chaque membre de l’équipe a des compétences particulières, utiles au bon déroulement de la mission. Si on retrouve assez régulièrement les mêmes agents dans l’équipe, certains épisodes voient d’autres membres s’intégrer selon les spécificités nécessaires. Fortement influencée par la guerre froide, la série envoyait son équipe dans différents pays (imaginaires) afin de sauvegarder les intérêts des Etats-Unis.

La première saison était menée par l’agent Daniel Briggs (joué par Steven Hill) tandis que les saisons 2 à 7 voyait l’agent James Phelps (Peter Graves) prendre la tête des opérations. La série, créée par Bruce Geller, compte au total 171 épisodes.

1996 : Le passage sur grand écran, la star Tom Cruise

Vingt ans après la fin de la série, Hollywood s’empare de l’histoire. Mission Impossible devient une saga cinématographique (1996, 2000, 2006, 2011). Les films se concentrent sur le personnage d’Ethan Hunt, membre de l’IMF. D’abord officiant sous les ordres de Jim Phelps (cette fois, incarné par Jon Voight), Ethan en vient à prendre la tête de sa propre équipe et à mettre à jour la trahison de son ancien boss (au grand dam de l’interprète original).

Tom Cruise - Mission Impossible 1996
Tom Cruise – Mission Impossible 1996

Dès lors, les films vont suivre un schéma assez similaire : la MIF est compromise (taupe, trahison, ancien membre qui retourne sa veste), l’autorité en place désavoue l’équipe, qui doit alors résoudre les conflits ou prouver son innocence (au choix). En prime, cela peut également les mener à sauver les Etats-Unis.

C’est d’ailleurs la particularité de la saga des Mission Impossible : l’importance accordée à l’équipe. Ethan Hunt est certes un expert, à l’image d’un James Bond, mais il compense ses lacunes grâce aux compétences de son équipe. Cela fait partie de l’identité de la saga, ce qui la différencie des films d’espionnage lambda. Dès lors que les films s’éloignent de ce prérequis (comme ce sera le cas pour le deuxième opus), les fans n’hésitent pas à se manifester.

Mission Impossible est indissociable de l’empreinte de Tom Cruise, à la fois interprète d’Ethan Hunt et producteur de la saga. Cela permet de suivre l’évolution de l’acteur, de plus en plus impliqué dans le personnage. Au sommet de sa gloire lors de la sortie des deux premiers opus, les deux films suivants lui permettront de renouveler son capital sympathie après ses déboires philosophiques.

Différents réalisateurs et mélange des genres

La saga Mission Impossible a su bénéficier de la patte de réalisateurs de génie, chacun apportant sa propre touche. Le premier est ainsi signé Brian de Palma, qui en fait un film d’espionnage noir, oscillant entre une ambiance de paranoïa due à la fin de la guerre froide et une envie de se détacher de ses origines. Le mentor devient maître de la manipulation et le personnage principal féminin devient une femme fatale, usant de ses charmes pour distraire Ethan.

mission impossible
Le héros sur sa moto

Le film suivant, réalisé par John Woo, s’oriente plus vers le film d’action pur, aux relents de comédie romantique. Ethan Hunt devient un héro typique, chevauchant sa moto, cherchant à sauver la demoiselle en détresse. L’équipe est toujours présente mais reléguée au statut de comic relief. C’est l’opus qui se détache le plus des autres.

Il faut attendre 6 ans pour qu’un nouveau film Mission Impossible voie le jour. C’est, cette fois, J.J Abrams qui s’en charge. Publiquement promu comme étant un retour aux sources, l’opus remet l’équipe au centre de l’intrigue et reprend les enjeux habituels. Manipulation, trahison, intérêt des Etats-Unis. L’action est plus présente et le personnage d’Ethan bénéficie d’un traitement plus humain. Il trouve une nouvelle raison de se battre (l’amour et tout ça). La saga est relancée.

Mission Impossible 3
          Mission Impossible 3

En 2011, c’est Brad Bird qui s’attaque à la série. Il suit le chemin creusé par le précédent tout en prenant du recul sur le poids de la saga. Les stéréotypes des Mission Impossible sont toujours utilisés mais aussi moqués. Cela apporte une certaine légèreté à l’ensemble (merci Simon Pegg) et Protocole Fantôme est un parfait objet de divertissement.

Au fil des années, la saga Mission Impossible a été le reflet parfait des attentes des téléspectateurs et de ses évolutions. Les personnages ont pris de l’épaisseur. Une dynamique a été installée. La technologie d’espionnage a changé (comme on pourrait en rêver). Il ne reste plus qu’à savoir où le prochain épisode va nous mener. Marquant une nouvelle collaboration entre Christopher McQuarrie et Tom Cruise, Mission Impossible : Rogue Nation saura-t-il briser la routine ? Au premières images, il semblerait que l’équipe doive encore faire cavalier seul !

La mèche a été allumée et la campagne de promotion commence. Sortie prévue en juillet 2015.

Teaser Mission: Impossible Rogue Mission :

Comments (2)

  1. L’énorme défaut des films est qu’ils s’accaparent du titre Mission Impossible mais qu’ils n’ont rien à voir avec l’esprit de la série.
    Tous les films auraient très bien put être titré différemment.
    Entre temps, aucune véritable adaptation de la série ne verra le jour.
    C’est Tom Cruise ou rien du tout.

  2. […] Mission Impossible Rogue Nation : Rétrospective sur la saga […]

Comment here