L’histoire américaine à travers les génériques de série tv

On le zappe souvent mais dans certains cas, le générique de série télé devient un objet captivant que l’on prend de plus en plus plaisir à regarder. Le générique n’est pas anodin et s’il nous parle de la série qu’il représente, parfois il en dit plus : il représente la société et le regard que porte son ou ses créateurs sur certains évènements. Intéressons-nous dans un premier à la manière dont l’histoire est racontée dans les génériques de série télé.

L’HISTOIRE A TRAVERS LA PERTE

Treme – HBO

Treme, produite et réalisée par l’excellent David Simon (The Wire), s’intéresse à un quartier de la Nouvelle-Orléans (Louisiane) touchée par la tempête Katrina en 2005. Tout le générique tourne autour de l’idée de perte. Cette dernière est représentée de différentes manières. Les photos sont l’exemple même des choses matérielles que l’on perd après un incendie, une inondation… Elles sont le point essentiel de ce générique puisqu’elles représentent un passé qui n’est plus. Cette séquence est équivalente à un album, un témoin d’un moment spécifique qui restera à jamais dans l’esprit des Américains. Les habitants de la Nouvelle-Orléans ont été touchés et cela est représenté par l’érosion des lettres composant le mot TREME. De plus, le nom des acteurs ainsi que la caméra se déplacent pour symboliser la manière dont l’eau est entrée dans les maisons. La photographie est donc importante dans ce générique. En plus des clichés en couleurs et en noir et blanc, il y a des images de moisissures pour mettre en avant l’état catastrophique des habitations après la tempête.

HBO
Moisissures et érosion du mot Treme – HBO

Il y a deux différentes timelines dans ce générique. Il y a des images en noir et blanc et d’autres en couleurs. C’est l’avant et l’après. C’est presque comme un court documentaire. Cela ne nous montre pas seulement ce qu’il s’est passé, mais ces images nous font découvrir un certain monde et une certaine culture. En effet, la Nouvelle-Orléans est le berceau du jazz, né au début du 20ème siècle. Dans ce générique, nous voyons des images du festival de jazz de la ville. La musique est aussi une référence à cette culture, à travers la chanson Treme de John Boutté. C’est cette même culture que les habitants de la Nouvelle-Orléans ont tenté de reconstruire après Katrina.

L’AMERIQUE ET LA SÉGRÉGATION

True Blood – HBO

Tout comme Treme, le générique de True Blood fait référence à la communauté afro-américaine en Louisiane. Mais c’est une toute autre histoire qui y est développée. La série met en exergue la tentative d’intégration d’un groupe de vampires dans la ville de Bontemps. Mais le générique fait une référence à une tentative d’intégration bien différente, celle de la communauté afro-américaine. La vidéo parle très clairement de ségrégation et de racisme. Il y a des références évidentes aux Ku Klux Klan avec les tenues blanches et la croix en feu. Voir un petit garçon habillé avec la tenue du KKK est plus éloquent et plus fort. Dans ce générique, l’homme noir est celui qui a besoin d’être guéri comme le montre les scènes de religion.

HBO
Un jeune garçon habillé avec une tenue du KKK – HBO

Au tout début du générique, nous voyons une manifestation pour les droits civils. Des policiers blancs attrapent un manifestant afro-américain. La violence et la peur sont présentes tout au long de la vidéo et met en lumière une partie sombre de l’histoire américaine. Ce générique ne montre pas le meilleur visage des États-Unis.

L’AMERIQUE ET LA PROHIBITION

Boardwalk Empire – HBO

La prohibition est l’un des moments les plus importants dans l’histoire américaine (1920′). Dans ce générique, le thème n’est pas évident mais certains indices nous mettent dans cette direction. Tout d’abord, dans la manière dont le personnage est habillé : costume old-fashion, chapeau, chaussures, cigarettes, fleurs…nous ne sommes clairement pas dans les années 2000. Ensuite, nous voyons une, deux, trois puis des centaines de bouteilles en mer. Elles symbolisent la prohibition et leur prolifération peut représenter le réseau clandestin. Cette même prolifération peut mettre en exergue le fait que l’on ne peut pas se battre contre cette volonté de boire de l’alcool.

hbo
Les bouteilles représentent la prohibition – HBO

Une bouteille en mer est souvent liée à un appel de détresse. Le personnage que nous voyons à l’image peut ainsi être vu comme le sauveur. Enfin, la tempête peut être une métaphore pour ces temps de crise et le personnage s’occupe de gérer cette crise (voilà pourquoi la tempête s’éloigne à la fin).

L’AMERIQUE ET LE TERRORISME

Homeland – Showtime

Dans le générique de Homeland, nous voyons deux visages de l’Amérique. C’est un pays obsédé par le terrorisme et qui est paranoïaque. Cette séquence rappelle un moment sombre pour les Américains puisqu’il y a des scènes de l’attentat du World Trade Center le 11 septembre. Durant cette scène de panique, nous entendons des appels téléphoniques de personnes qui ont assisté à la scène. Le thème du terrorisme est représenté à travers des figures politiques. Il y a quatre présidents américains qui ont gouverné le pays entre 1980 et 2013 : Ronald Reagan, George H.W Bush, Clinton et Obama. En filigrane de ces images nous entendons quelques un de leurs plus grands discours. Il y a aussi une séquence représentant Colin Powell lors de son passage à l’ONU, lorsque les États-Unis ont décidé de déclarer la guerre à l’Irak, photo satellite à l’appui. Cela montre clairement la paranoïa des Américains.

Ce générique dépeint les États-Unis comme un pays paranoïaque, qui se retrouve dans le personnage de Claire Danes, convaincu que Brody est un espion à la solde d’Al-Quaïda. L’autre élément qui met en avant l’idée de paranoïa est le labyrinthe dans lequel se trouvent les deux personnages principaux.

L’AMERIQUE ET LA GUERRE

The Pacific – HBO

The Pacific se déroule durant la Seconde guerre mondiale et s’intéresse plus particulièrement aux combats entre les États-Unis et le Japon (1943/1944). Ce générique met en avant la bravoure et la force des soldats américains. Cette vidéo est en grande partie constituée de desseins ce qui met en avant le fait que c’est une série historique. C’est comme un chef-d’œuvre. Le premier dessein représente le visage d’un soldat qui devient celui de la bravoure (appuyé par une musique donnant la même idée).

HBO
Poudre du crayon = poudre à canon ? – HBO

L’érosion du crayon utilisé dans cette séquence peut représenter la perte américaine durant cette guerre. Les dessins deviennent alors un hommage pour tous ceux qui sont morts. La couleur rouge est quant à elle un rappel du sang qui a coulé durant cette bataille. Enfin, cette même érosion peut aussi être comparée à la poudre à canon, soit une énième référence à la guerre. Ce qui ressort de ce générique est l’idée de bravoure des soldats, d’entre-aide et de victoire.

Chaïma Tounsi

2 thoughts on “L’histoire américaine à travers les génériques de série tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Partages
Partagez9
Tweetez