NewsSéries

Les series annulées, renouvelées, en danger

Les séries annulées :

  • Murder Police (FOX)
  • The Assets (ABC)
  • Lucky 7 (ABC)
  • Welcome to the family (NBC)
  • Ironside (NBC)
  • We are Men (CBS)
  • Back In The Game (ABC)
  • Us And Them (Fox)

Les séries renouvelées :

Glee : La série de Ryan Murphy a été renouvelée à la fin de la saison 4, pour deux dernières saisons. Déjà en difficulté depuis quelques saisons, la mort de Cory Monteith n’a pas arrangé les choses. Glee fera donc ses adieux l’année prochaine avec une saison 6 qui se déroulera en exclusivité à New-York, tout comme la fin de la saison 5.

American Dad : La série satirique signée Seth MacFarlane aura le droit à une onzième saison. Actuellement diffusée sur la Fox, American Dad devrait cependant changer de chaine pour la prochaine saison. A la rentrée 2014, la série poursuivra son aventure sur TBS. C’est la FOX qui l’a annoncé en juillet dernier.

Sleepy Hollow : C’était pourtant mal parti pour cette série FOX qui s’inspire du film du même nom. Le nouveau Ichabod Crane et la légende du cavalier sans tête remixé pour le petit écran ont eu bien du mal à convaincre mais les scores corrects du show ont poussé la chaine à donner sa chance à la série.

Les Simpson : S’il y a bien un programme qui ne nous quittera pas avant un petit bout de temps, c’est bien les Simpson ! La série de la Fox a été renouvelée en octobre dernier pour une 26ème saison ! Même si les téléspectateurs ne sont pas toujours au rendez-vous, les scénaristes arrivent toujours à innover à travers notamment des hommages ou des détournements.

The Blacklist : C’est l’une des belles découvertes de la rentrée 2013. The Blacklist est porté par un duo assez particulier, celui d’une profiler fraichement promue et d’un tueur reconverti travaillant pour le FBI. Le mystère est au centre de ce cop show qui a su captiver les téléspectateurs.

The Newsroom : La série de HBO vient d’être renouvelée pour une saison 3 mais ce sera la dernière. Signée Aaron Sorkin, The Newsroom n’a jamais vraiment conquis les téléspectateurs de la chaine du câble. Elle fera donc ses adieux à l’automne prochain.

C’est leur dernière saison :

How I Met Your Mother : On le sait, How I Met Your Mother fera ses adieux en 2014. Il était grand temps pour la série de CBS qui après 9 saisons n’avait plus rien à nous offrir. Mais alors que How I Met Your Mother s’achève, son spin-off est en préparation. Ce show s’appellera How I Met Your Dad et tournera autour des histoires d’amour de la fille…de Ted ! Lyndsy Fonseca (l’actuelle fille de Ted dans la série originale) serait pressentie pour le rôle.

True Blood : C’est aussi la fin pour True Blood. La série phare de HBO tirera sa révérence cet été. Les audiences en baisse ont eu raison de la série. La saison 7 sera pour nous l’occasion de dire au revoir à vampires, loup-garous et autre créatures mystiques…enfin, rien n’est moins sur. En effet, un film ou un spin-off serait en préparation pour 2016, selon les dires de Stephen Moyer (Bill Campton)

Boardwalk Empire : Terence Winter, le créateur de la série diffusée sur HBO a annoncé il y a peu que Boardwalk Empire se terminerait à l’issue de la cinquième saison. Cette dernière sera diffusée dès septembre. Voilà qui donne du temps aux scnénaristes pour nous offrir une saison 5 mémorable, à l’image de cette série.

Californication : Après sept ans de bons et loyaux services et malgré des audiences corrects, Californication fera ses adieux ce printemps. Les producteurs ont décidé de mettre un terme aux aventures de l’inénarrable Hank Moody. Une fin à la hauteur de nos attentes, on l’espère !

Les séries en danger :

Once Upon A Time In Wonderland : Il faut le dire, le spin-off de Once Upon A Time est mauvais. Les effets spéciaux, l’histoire, cette manière de mélanger tout et n’importe quoi… La série fait des scores catastrophiques et n’est pas prête de connaitre une deuxième saison…

Dracula : Le casting était pourtant alléchant… Avec Jonathan Rhys Meyers en tête d’affiche, Dracula revisite l’histoire du première vampire de l’histoire… Visuellement c’était réussi mais la série peine à convaincre les téléspectateurs qui sont de moins en moins nombreux chaque semaine.

Community : La cinquième saison de Community a commencé moyennement tant au niveau de la qualité qu’au niveau de l’audience. La série signée Dan Harmon commence à tirer sur la corde. Maintenant qu’ils sont tous diplômés, Community perd un peu de son identité…

Revolution : La saison 1 était faite de haut et de bas mais elle avait su s’améliorer sur la longueur. La storyline en arrière plan de Revolution était intéressante. La saison 2, c’est une autre histoire. Ça patauge, ça va dans tous les sens, les ennemis d’hier deviennent les amis de demain. Et puis ça ressemble beaucoup trop à Jéricho.

Chaïma Tounsi.

 

Comments (3)

  1. […] que certaines séries mythiques s’achèvent et que d’autres sont en danger, les chaînes tentent de trouver le nouveau programme qui fera succès. Toujours sur la Fox, la […]

  2. […] la lignée de son ainé, en espérant qu’il ne connaisse pas le même sort que Ravenswood annulé au bout d’une […]

  3. […] On se souvient du discours de Will McAvoy au pilote de la série, dénonçant les Etats-Unis et les Américains, déplorant la bêtise et la peur de mieux faire. L’émission News Night se pose en procureur général, avec une mission certes stéréotypée : défendre les petits, descendre les grands. Aaron Sorkin saque volontiers les pontes des médias et leur envie du chiffre et non de la vérité. La rédaction va parfois trop loin, qualifiant le Tea Party de Talibans américains en fin de première saison, et diffusant la fausse opération Genoa, fil conducteur de la saison 2, et remettant en cause l’entièreté du gouvernement Obama. C’est avec une certaine redondance d’ailleurs que l’on nous rappelle les enjeux de la série, avec des copier-coller de scènes victorieuses de la rédaction de l’émission, représentée par Charlie Skinner (Sam Waterston), face aux dirigeants d’AWM qui cherchent à imposer l’information et les angles au nom de la séduction des annonceurs et des consommateurs de la chaîne. Cependant, ces scènes font entrevoir ce qui semble être un autre objectif moins glorieux de la série : critiquer les téléspectateurs eux-mêmes. Aaron Sorkin s’attaque à une corde sensible qui transparait souvent dans les dialogues des protagonistes. Accusée de s’adresser à un public trop averti et donc trop restreint, The Newsroom néglige alors ce qui pourrait faire son succès. C’est probablement la raison pour laquelle la saison 3 rempile seulement pour six épisodes, qui seront les derniers de la série. […]

Comment here