Into The Woods, Promenons-nous dans les bois : « Be a better man » (critique)

Into The Woods, la nouvelle comédie musicale de Rob Marshall made in Disney arrive au cinéma le 28 janvier prochain. Adaptation du musical éponyme de Broadway datant de 1986, Into The Woods, Promenons-nous dans les bois est la belle surprise de ce début d’année. Silence Moteur Action a eu le chance de voir le film, voici notre critique !

Into The Woods, de quoi ça parle ?

Alors qu’un boulanger (James Corden) et sa femme (Emily Blunt) essaye désespérément d’avoir un enfant, leur voisine sorcière (Meryl Streep) leur révèle qu’ils sont sous le coup d’une malédiction. Pour pouvoir la briser, ils vont devoir lui trouver 4 objets : une vache blanche, une cape rouge, une chaussure en or et des cheveux blonds. La sorcière les empresse d’aller trouver ces objets dans la forêt. C’est là qu’ils croiseront la route de Jack, du Petit Chaperon Rouge, de Cendrillon et de Raiponce.

« I Wish »

Dès les premiers minutes de Into The Woods, le ton est donné. Les personnages entonnent le titre phare « I wish » entrecoupé par la voix off de James Corden présentant les principaux protagonistes. A travers le film, ces personnages vont tenter de réaliser leur rêve ou de mener à bien leur quête : Cendrillon espère bien aller au festival et rencontrer son Prince, Raiponce quitter sa tour … Mais ce sont ces rêves et ces désirs qui vont mener les protagonistes à leur perte. En effet, le message final de Into The Woods est clair : ce que l’on désire n’est pas forcément la meilleure chose pour nous. Les différents personnages vont l’apprendre à leur dépend…

Une adaptation réussie

Malgré quelques longueurs et un twist final qui rallongent le film d’une bonne demi-heure, Into The Woods est une réussite indéniable. Les acteurs y ont totalement leur place : Anna Kendrick joue à la perfection une Cendrillon fragile mais déterminée, Meryl Streep nous épate dans son rôle de sorcière pas si mauvaise que ça. Coup de coeur pour Emily Blunt qui forme avec James Corden un sacré duo. Enfin, les fans des Misérables auront plaisir à retrouver Daniel Huttlestone, le Gavroche qui campe ici Jack. Seul Johnny Depp passe complétement inaperçu et pas seulement parce qu’il n’apparait que dans une seule scène…

Ceux qui ne connaissent pas la comédie musicale d’origine devraient être agréablement surpris par cette relecture des contes de fée. Into The Woods vous fera passer par toutes les émotions. Certaines situations cocasses vous feront rire tout comme certains personnages. On pense ainsi au Prince Charming et à son frère, le prétendant de Raiponce. Ils sont tous deux complètement tournés en ridicule. Chris Pine joue à la perfection le goujat, le vrai charmeur qui n’hésite pas à séduire d’autres femmes après son mariage avec Cendrillon. L’acteur hollywoodien nous offre par ailleurs une scène mémorable lorsqu’il interprète la chanson « Agony ». Durant près de 2 heures, on enchaîne des chansons (près de 85% du film) dont certaines sont très belles (telle que « No One Is Alone » interprétée par James Corden et Anna Kendrick). La narration y est intéressante, Rob Marshall arrive à passer d’une intrigue à une autre sans nous perdre.

Conclusion : Amateurs de comédies musicales, Into The Woods est indéniablement le film à ne pas manquer. Le casting d’acteurs bankables ne lui retire aucun mérite, bien au contraire. Après Nine et Chicago, Rob Marshall nous propose une adaptation convaincante à l’atmosphère bien particulière. Attention cependant, le film ne sera projeté en VF que dans certaines salles de cinéma…

 

Un film de : Rob Marshall
Avec : Anna Kendrick, Meryl Streep, Emily Blunt, James Corden, Chris Pine
Au cinéma le : 28 janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez