How To Get Away With Murder : La prochaine bombe de Shonda Rhimes ?

Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy, Scandal…) a encore frappé. La scénariste et réalisatrice américaine propose en cette rentrée une nouvelle série dont elle est la productrice : How To Get Away With Murder. Le premier épisode de cette série était diffusé le 24 septembre dernier sur ABC lors d’une soirée spéciale Shondaland. Que vaut-il ? On en parle sur Silence Moteur Action !

How To Get Away With Murder (HTGAWM), de quoi ça parle ?

Une nuit d’hiver, alors que la fête bat son plein sur le campus de la prestigieuse université de Philadelphie, à quelques kilomètres de là, dans les bois, quatre brillants étudiants en droit terrorisés s’apprêtent à brûler un cadavre. Leur vie en sera à jamais bouleversée… Quatre mois plus tôt, Michaela (Aja Naomi Kingà, Wes (Alfred Enoch), Laurel (Karla Souza), Patrick (Jack Falahee) et une soixantaine de leurs camarades font la rencontre de leur charismatique et intransigeante professeure spécialisée en criminologie : Annalise DeWitt (Viola Davis). Une poignée d’entre eux seulement aura la chance d’intégrer sa firme. Mais pour travailler à ses côtés, il faut être prêt à tout. Absolument tout…

Welcome to Shondaland

Dans sa forme, How To Get Away With Murder n’a rien d’original : centré sur le droit, on risque d’avoir des procès à chaque épisode (comme Suits, New-York : Police Judiciaire, Drop Dead Diva…), avec le même schéma à chaque fois… (certaines mauvaises langues de la rédaction diront que HTGAWM fait penser à La Revanche d’une blonde. On ira pas jusque là). Cela n’empêche pas la série d’être intrigante et de ce fait, elle peut fonctionner. Dans How To Get Away With Murder, on retrouve tous les ingrédients qui font le succès de Shonda Rhimes : des personnages charismatiques (d’ailleurs Annalise DeWitt ne manquera pas de nous rappeler Olivia Pope de Scandal), des intrigues amoureuses, des rebondissements à foison, du mystère…

La série offre une réalisation nerveuse, qui alterne entre le présent (le moment où les étudiants tentent de faire disparaitre le corps) et le passé (trois mois plus tôt), lorsque l’on fait connaissance avec eux et Dewitt. On passe d’un instant à l’autre, parfois brusquement. Fini les plans plutôt softs de Grey’s Anatomy ou les bruits de photos dans Scandal : dans How To Get Away With Murder, la réalisation et la photographie témoignent de la tension de l’épisode et de la série.

« I wanna be her »

Cette phrase, c’est celle prononcée par Michaela, l’une des étudiantes. « Her » (elle), c’est Annalise DeWitt, la terrifiante professeur de droit. Notre première rencontre avec elle se fait dans son amphithéatre : le regard glacial, qui toise ses élèves. On sent le personnage fort, innébrenlable, qui remporte avec ses succès tous ses procès. On le sent, on le voit, lorsqu’elle annonce à ses élèves que son cours, intitulé « How To Get Away With Murder » va leur permettre de défendre tous les dossiers. Tout de suite, elle met la pression sur ses élèves : seuls quatre d’entre eux pourront faire partie de sa firme et participer à ses procès. On le voit au cours du premier épisode, l’avocate et ses associés sont prêts à tout pour réussir. Dès lors l’image de DeWitt est entachée : Shonda Rhimes nous offre un personnage à la morale parfois douteuse, antipathique à quelques moments, bref un personnage que l’on a du mal à cerner.

Un épisode fourre-tout

Ce premier épisode de How To Get Away With Murder passe à une vitesse ahurissante. En immersion dans la série, on se laisse happer par les différentes intrigues. Car oui, des intrigues il y en a et à la pelle : le procès qui se déroule lors du pilote, la disparition d’une jeune femme et élève du mari de d’Annalise Dewitt, les intrigues amoureuses, le corps à faire disparaitre. Pendant ces 43 minutes, on se pose des millions de questions : mais qui est le corps qu’ils essayent de faire disparaitre ? Comment ont-ils pu arriver jusque-là ? Quelle est cette histoire de fille disparue ? Autant de questions auxquelles devra répondre Shonda Rhimes en une dizaine d’épisodes. Et il y a de quoi faire.

Conclusion : Ce sont 14 millions de téléspectateurs qui se sont laissés tenter par le premier épisode de How To Get Away With Murder. La nouvelle série de Shonda Rhimes, portée par Viola Davis au top de sa forme, a de quoi plaire. On attend les prochains épisodes pour savoir si elle peut durer dans le temps.  Mais chez Silence Moteur Action, on y croit.

6 thoughts on “How To Get Away With Murder : La prochaine bombe de Shonda Rhimes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Partagez8
Tweetez