Coup de Projecteur sur…Her (critique sans spoilers)

Aujourd’hui Silence Moteur Action vous parle de Her. Le film de Spike Jonze (Dans la peau de John Malkovich, Max et les Maximonstres) récemment couronné de l’oscar du meilleur scenario débarque en salles le 19 mars 2014. Le film raconte une histoire d’amour, celle d’un homme et d’un programme informatique. Bizarre ? Oui certes, mais est-ce qu’au delà de son scénario, ce film vaut-il vraiment le détour ? Réponse dans cette critique (sans spoilers).

« Hey, I’m Samantha »

Ne passons pas par quatre chemins et répondons directement à la question : est-ce que Her a mérité son oscar ? Oh que oui ! Cette histoire d’amour est véritablement touchante du début jusqu’à la fin. Si vous êtes émotifs, prévoyez vos mouchoirs.

Les personnages sont parfaitement joués. Theodore Twombly (joué par Joaquin Phoenix) est touchant et n’inspire jamais la pitié, ce qui n’est pas chose aisée. Mention spéciale bien évidemment à Scarlett Johansson qui, bien qu’elle ne donne que de la voix pendant le film, est tout aussi présente que les autres acteurs. A chaque conversation à laquelle elle participe, on a l’impression qu’elle est  à l’écran. Tout comme Theodore, on a absolument aucun mal à imaginer sa présence. Le couple Theodore/Samantha fonctionne tellement bien qu’il éclipse tout les autres personnages. Pendant le film, on se prend souvent à souhaiter que les scènes incluants les autres personnages soient plus courtes. Et pourtant les prestations d’Amy Adams, Rooney Mara et Chris Pratt (qu’on retrouvera bientôt dans les Gardien de la Galaxie) sont tout à fait satisfaisantes.

Theodore est un personnage attachant @herthemovie.com
Theodore est un personnage attachant @herthemovie.com

Une belle histoire

Mais la véritable force de film est de rendre cette histoire d’amour normale. Theodore Twombly n’est pas un geek solitaire à la sexualité tordue. Il est simplement un homme qui a vécu une rupture difficile et qui cherche un contact humain dans une société futuriste où les relations humaines se font rares. De son coté, Samantha (Scarlett Johansson) est un logiciel informatique ultramoderne, elle évolue et s’adapte au fil de ses expériences. Elle se trouve drôle, s’inquiète, s’interroge, elle se révèle tout aussi complexe qu’un être humain. A aucun moment, la relation entre les deux protagonistes est ridicule ou honteuse. On est pris d’empathie pour eux tout au long du film, et on se prend à rire et à pleurer au fil des hauts et des bas de leur relation.

Il y a un autre point très intéressant dans le film, c’est la société elle-même. Dans ce Los Angeles du futur le téléphone n’est plus qu’une simple oreillette combinée à un tout petit écran. Tout le monde est constamment connecté mais il n’y a aucun contact humain. Le métier qu’exerce Theodore (je vous laisse le découvrir) en est la preuve. De ce fait, la manière dont les autres personnages voient ce couple atypique est plutôt bien trouvée.

En résumé, Her est à voir absolument ! Les personnages sont géniaux et le film émouvant sans tomber dans le pathos. Le genre de film duquel on ressort avec des réflexions sur la vie plein la tête. Allez y, vous passerez un très bon moment, Silence Moteur Action vous le garantit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez