FocusL'histoire des Oscars

[Focus] L’histoire de l’Académie des Oscars

Le mois de Février est depuis toujours marqué par un événement cinématographique majeur : les Oscars. Cette cérémonie, considéré comme la plus ancienne et la plus important de l’industrie du cinéma mondiale, regroupe chaque année de nombreux téléspectateurs et est fortement médiatisée.

La rédaction de Silence Moteur Action vous propose donc une plongée dans les entrailles de “l’Académie” pour bien comprendre, le 10 février prochain, la 92ème cérémonie des Oscars. Et pour bien commencer, quoi de mieux qu’un peu d’histoire ?

La genèse

S’intéresser à l’histoire des Oscars c’est s’intéresser à l’histoire du cinéma, les deux étant très liées, l’académie réagissant aux évolutions du 7ème art. Tout commence en 1927. Le cinéma américain est en pleine industrialisation et de grosses firmes apparaissent (parmi elles, la MGM et la Paramount). La AMPAS (Academy of Motion Picture Arts and Sciences) est fondée par ses grandes firmes sous l’impulsion de Louis B. Mayer, un producteur, afin de d’élaborer une feuille de route pour les grands studios et aider à la médiation au sein des conflits sociaux. De nouvelles règles techniques et déontologiques dans la production et la distributions de films sur le sol américain ont pu être mises en place. L’AMPAS, regroupant les membres éminents de la production cinématographique américaine, va, deux ans plus tard, organiser un dîner à l’hôtel Roosevelt (Los Angeles) pour récompenser l’excellence du cinéma américain. La première cérémonie des Oscars est née. La cérémonie est très rapide : 15 minutes. Loin des 3 heures d’aujourd’hui. Tout simplement parce que les lauréats avaient déjà été annoncés dans la presse 3 mois plus tôt. 

C’est le film muet Ailes de Wellman qui gagne le Prix du meilleur film. Il relate la victoire de la bataille de Saint-Mihiel par les américains en 1918 pendant la Première Guerre mondiale. Car oui, depuis sa création, les Oscars sont principalement politiques. Et créer cette cérémonie n’était d’ailleurs qu’un geste purement politique, permettant aux américains d’affirmer leur puissance cinématographique et culturelle pour ainsi briller à travers le monde et exporter leurs productions. D’où le système de banquet, qui va perdurer pendant quelques années. Mais, les invités et les membres de l’AMPAS étant de plus en plus nombreux grâce à l’ascension de l’industrie cinématographique américaine, ce système est abandonné en 1944 pour laisser place à une remise des prix plus traditionnelle qui a perduré jusqu’à aujourd’hui. La retransmission des Oscars, elle, se fait bien plus tard, à partir de 1955 par NBC avant d’être assurée par ABC depuis 1960. 

Vers une évolution moderne

Mais pourquoi appelle t-on ces prix un Oscar d’ailleurs ? À l’époque, le nom de la statuette, dessinée par Cedric Gibbons, co-fondateur de l’AMPAS et directeur artistique de la MGM, n’avait au début qu’un nom très formel : “Academy Award of Merit”. Parallèlement elle était surnommée “statue du mérite”, “l’homme d’acier” ou “trophée d’or”. Puis en 1934, elle est surnommé “Oscar” sans savoir vraiment pourquoi. Il semblerait qu’une ancienne membre de l’académie, Margaret Herrick, trouva qu’il ressemblait à son oncle se prénommant Oscar. 

Et ce n’est pas la seule évolution avec le temps. En 1929, certaines catégories n’existaient pas encore. Il n’y avait que : meilleur film, réalisateur, acteur, actrice, photographie, scénario original et adapté et décors. Puis progressivement, d’années en années, de nouvelles catégories sont apparues, la dernière, meilleur film d’animation, datant de 2001. En 1936, l’Oscar de la meilleure chorégraphie est apparue temporairement, Hollywood étant en pleine période “Music Hall”, avant de disparaître quelques années après. Un Oscar de la jeunesse a aussi été distribué aléatoirement entre 1935 et 1961 pour les enfants-acteurs. Depuis 1934, la cérémonie est organisée en début d’année, concluant l’année cinématographique passée, un mois après l’annonce des nominations par le président de l’Académie. Pour chaque catégorie, une personnalité connue est choisie pour annoncer les nommés et remettre le trophée. Depuis 1980, une spécificité s’applique à la catégorie de la meilleure interprétation : les vainqueurs remettent l’Oscar de la catégorie équivalente de l’autre sexe l’année suivante.

Alors créés par une industrie ambitieuse pour s’auto congratuler, les Oscars sont devenus, au fil du temps, un véritable événement médiatique, grandement suivi et commenté à travers le monde. La cérémonie miroite souvent avec l’époque, les choix des votants illustrant très souvent un état global du monde et du cinéma. 

Comment here