Série TV : Firefly, pourquoi ça s’est terminé déjà ?

Alors que Buffy approche de sa fin, Joss Whedon lance Firefly en 2002. Malgré une communauté de fans accros aux aventures de Nathan Fillion dans l’espace et une qualité indiscutable, la série se voit annulée par la Fox. Une décision toujours aussi discutée en 2013, quand TV Guide la place cinquième dans son classement des séries annulées trop tôt. Depuis, un film, des comics et un jeu de rôle ont permis à Firefly d’obtenir son statut de « série culte ».

Si Hollywood se décidait à adapter l’histoire de Midas au cinéma, Joss Whedon tiendrait sans aucun doute le rôle titre. L’Américain de 51 ans transforme tout ce qu’il touche en or. Buffy, Angel, The Avengers… Il ne peut pas s’en empêcher. Moins connue du public, Firefly possède pourtant le statut de série culte. Et pour cause. Démarrée en 2002 sur la Fox, elle ne passera à l’antenne que pendant deux mois. Quand la plupart des séries du même sort auraient sombré dans l’oubli, ce western spatial a joui d’une communauté de fans loyaux.

Guerre de Sécession et Space Opera

En 2002, Joss Whedon remet les vampires dans leur crypte et s’envole vers les étoiles. Dans un futur lointain, l’univers se remet d’une guerre civile qui a laissé des traces. Particulièrement chez Malcolm, mercenaire et capitaine d’un vaisseau, le Serenity. Accompagné d’un équipage plus ou moins loyal, il silionne les planètes jusqu’au jour où il recueille deux humains recherchés. À mi-chemin entre Star Wars et un western spaghetti, Firefly a créé, en pourtant peu d’épisodes, une mythologie propre. Les mains bleus, les Reavers (ces humains devenus animaux)…

L’occasion de dire « au-revoir »

Malgré une annulation survenue trop tôt, Firefly a pourtant pu tirer sa révérence par la grande porte. Plus de trois ans après la diffusion du dernier épisode, voilà que Mal et son équipage posent leurs armes dans les salles de cinéma. En 2005, Joss Whedon offre le cadeau que tout sériephile désire, voir la série se terminer sur grand écran. Intitulé sobrement Serenity, le long métrage offre des réponses aux questions posées plusieurs années auparavant. Des comics mais aussi un jeu de rôle verront ensuite le jour. Quelques années plus tard, Joss Whedon retrouvera Nathan Fillion pour Dr. Horrible’s Sing-Along Blog, où il interprète Captain Hammer, ennemi juré du personnage de Neil Patrick Harris. L’acteur canadien ayant toujours de l’affection pour Firefly, il n’hésite pas à régulièrement glisser des petits clins d’œils aux fans dans sa nouvelle série, Castle. Sans aucun doute, Nathan Fillion reste le roi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *