Festival Séries Mania saison 5 : Ecrire une saison 2, quels enjeux, quels risques ?

Alors que la saison 5 du Festival Séries Mania bat son plein, Silence Moteur Action s’est intéressé à la conférence intitulé Écrire une saison 2 : quels enjeux, quels risques ? Si vous avez déjà été familiarisé avec ce sujet grâce à notre live-tweet, découvrez ce qu’il s’est véritablement dit autour de cette table ronde !

Pourquoi écrire une saison 2 ?

Table ronde animée par Marie-Anne Le Pezennec (SACD), avec Solen Roy-Pagenault (créatrice de Candice Renoir), Vincent Poymiro et David Elkaïm (auteurs pour Ainsi soient-ils), Clothilde Jamin et Olivier Dujols (auteurs de Falco), Marie Guilmineau (coauteure sur Les Hommes de l’ombre saison 2), la première question qui vient naturellement à l’esprit est la suivante : pourquoi une saison 2 ?

Pourquoi étendre la narration à la manière d’un Prison Break où sur 4 saisons rien n’est joué pour Michael Scofield quand on peut tout résoudre en 6 épisodes à la mode australienne avec The Slap ? Si dans un premier temps il est évident que c’est une question de survie de programme (dans le sens où offrir une saison 2 c’est faire continuer la série, logique !), d’autres intervenants affirment que ce n’est pas forcément une histoire de succès mais plus une manière de dire ce qui n’a pas encore été développé. Il y a encore beaucoup de choses à écrire, à dire, et la saison 2 se doit de répondre aux interrogations encore en place. Troisième raison, et une des plus évidente, la question du genre. Si certains aiment à penser qu’une série devient une série parce qu’il y a une saison 2, il est évident que pour un feuilleton, la saison 2 est quasi-obligatoire. Imaginez-vous un seul instant une seule saison de Dallas ? On est d’accord, tout le monde aime les saisons 2  !

La saison 2 : un château de cartes ?

Peut-on faire aussi bien dans l’écriture d’une saison 2 ? Tout est une question de confiance. Si les diffuseurs, et plus largement les partenaires comme les producteurs ou autres, ont confiance envers les scénaristes, la commande de la saison 2 n’est pas forcément automatique. Tout est question de succès puisque les chaînes ne conçoivent pas l’idée de commander une saison 2 si la première n’a pas marché… Dans le cas de nos intervenants, les chaînes avaient confiance. La deuxième salve d’épisodes était donc assurée !

Mais justement, quand doit-on commander une saison 2 ? Si aux États-Unis, la question trouve sa réponse grâce aux audiences qui sont le baromètre le plus fiable en matière de succès, la France elle, peut choisir de passer sa commande soit avant la diffusion lors du visionnage test, ou après la diffusion : les téléspectateurs restants ainsi les seuls juges !

Mais l’écriture d’une saison 2 se révèle être un parcours du combattant. Le temps est un problème majeur car il est assez fréquent d’attendre un an voire plus avant de voir la deuxième saison d’un programme. Pourquoi ? De l’écriture au tournage en passant par le montage, le chemin est long, les moyens ne sont pas les mêmes qu’outre-Atlantique, et la technique du cross-boarding (méthode qui consiste à d’abord écrire toute la saison, filmer puis monter plutôt que d’opérer épisode par épisode) bien que moins chère requiert plus de temps… Un seul mot donc : patience ! La saison 2 ne doit pas ruiner l’esprit de la première même si certains auteurs avouent bien volontiers qu’avoir moins de temps peut parfois permettre de ne pas trop chercher la petite bête et qu’à défaut de livrer un travail alambiqué, un résultat plus que satisfaisant est livré à l’écran !

La saison 2 : un travail de jongleur ?

Travail difficile qu’est celui de scénariste quand ce dernier doit composer tant avec les demandes de certains comédiens, leurs connaissance du personnage, leurs décisions qu’avec les contrats de ces derniers. Car un acteur ne signant pas forcément pour plusieurs saisons d’avance doit être convaincu de revenir… dans le cas contraire, une porte de sortie, ou une malheureuse balle de revolver peut trouver son chemin dans la fiction !

Si la série appartient surtout aux fans, les scénaristes peuvent parfois faire plaisir à leur public en créant des couples attendus ou à l’inverse, prendre le contre-pied des demandes en faisant tout le contraire. Des personnages secondaires peuvent se retrouver étoffés dans la suite tandis que de nouveaux fils rouges sont amorcés. Car oui la série doit durer avant tout et faire plaisir tout de suite aux téléspectateurs serait fatal au programme. Écrire une saison 2 n’est donc pas sans risques, et nous découvrons que c’est même assez difficile. Une question reste toutefois en suspens à la fin de notre table ronde : à partir de quand doit se terminer une série ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *