Festival de télévision de Monte-Carlo 2014 : Rencontre avec Ana Ortiz, l’explosive Devious Maids

Depuis le début du Festival de télévision de Monte-Carlo cru 2014, l’équipe de Silence Moteur Action se démène pour vous apporter les dernières informations de vos séries préférées. Après vous avoir présenté la cérémonie d’ouverture en images, les impressions de Jennifer Morrison sur la série féerique Once Upon a Time et ceux de Nick Wechsler, l’acteur qui joue le rôle de Jack Porter dans Revenge, aujourd’hui c’est au tour de la série Devious Maids d’être à l’honneur. Silence Moteur Action a eu la chance de rencontrer l’adorable Ana Ortiz, l’interprète du personnage de Marisol.

Le nouveau Desperate Housewives ? 

Devious Maids, c’est la nouvelle série de Marc Cherry, le papa de Desperate Housewives, et produit par l’ex-star du show, Eva Longoria. La série de la chaîne Lifetime n’a pas que pour seul point commun le créateur avec son illustre grande soeur. En effet, elle met également en scène des femmes fortes face aux tracas du quotidien et la touche soap opera est bien présente. Ana Ortiz reconnaît que les deux séries partagent de nombreux points commun de par les personnages, étendard pour le féminisme,  les intrigues et l’humour piquant mais Devious Maids est surtout une série qui ose mettre en avant des personnages ne provenant pas d’un milieu aisé, contrairement à ceux de Desperate Housewives vivant dans leur banlieue aseptisée. En résumé, Devious Maids partage autant de similarités que de différences avec la série culte d’ABC. Et puis, toujours selon Ana Ortiz, le show est l’occasion de prouver que peu importe le milieu d’où l’on est issu, chaque histoire mérite d’être racontée.

La culture latino à l’honneur

Avant son lancement, Devious Maids a souffert d’une polémique : le casting entièrement latino et de plus jouant des femmes de ménages au service de personnes riches. Ana Ortiz s’est exprimée à ce sujet : « J‘avoue que j’ai été réticente à l’idée de jouer dans cette série puisqu’elle mettait en scène le vieux cliché de la maid latina. Mais quand j’ai su que Marc Cherry était l’initiateur du projet et qui plus est, qu’Eva Longoria l’épaulait, je n’ai plus eu aucun doute. » Elle continue en disant que les médias critiquaient le projet sans même avoir vu le pilote : « Quand j’ai été mise au courant de cette polémique, je voulais leur dire : « Mais laissez nous au moins une chance de vous prouver le contraire ! ». Et quand on voit le résultat après deux saisons, on ne peut être que de l’avis de la sublime actrice.

 

 

One thought on “Festival de télévision de Monte-Carlo 2014 : Rencontre avec Ana Ortiz, l’explosive Devious Maids

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *