Dossiers

[Dossier] Toy Story 4 : le producteur présente l’intrigue et les personnages

En 1995, les studios Pixar sortaient leur premier long métrage, mais aussi le tout premier long métrage entièrement réalisé en images de synthèses (par ordinateur) : Toy Story. Le spectateur y rencontrait le cow-boy Woody, un jouet appartenant à un petit garçon nommé Andy, qui devait faire face à l’arrivée d’un concurrent de taille : Buzz l’Éclair, le nouveau jouet ultra-moderne. Le film était une prouesse technique à l’époque, mais pas seulement : avec son histoire originale qui dénotait des autres productions jeunesse, Toy Story donna naissance au style Pixar.

Deux ans plus tard, Toy Story 2 sortait et remportait lui aussi l’adhésion des spectateurs, en ajoutant à la bande de jouets quelques nouveaux personnages comme la cow-girl Jessie. Enfin, en 2010, Toy Story revint avec un troisième opus : Pixar fit le choix de placer l’histoire de Toy Story 3 dans la même chronologie que le spectateur : 13 ans après la sortie du nouvel opus (la saga Dragons utilise à peu près le même procédé), Andy avait grandi et partait à l’université. Le film se terminait avec les adieux du jeune garçon aux jouets de son enfance, qu’il léguait à Bonnie, une petite fille pleine de créativité. Tout comme Andy, les fans de la saga (eux aussi devenus adultes !) firent leurs adieux à Woody et Buzz avec qui ils avaient grandi, acceptant de laisser partir une partie de leur enfance.

Quand soudain, c’est le choc : Pixar annonce qu’un quatrième opus verra le jour. Les fans s’offusquent : pourquoi gâcher une si belle fin ? N’est-ce pas là une façon de tirer sur la corde pour gagner un peu plus d’argent ? Et pourtant, deux mois avant la sortie de Toy Story 4, les premières informations nous rassurent : Pixar ne semble pas trahir  les premiers opus, et promet de proposer une suite fidèle, avec une histoire digne de la saga et un mélange entre anciens et nouveaux personnages. Mais alors, que sait-on déjà de ce prochain film ?

Attention : la suite de l’article donne des informations sur l’intrigue et les personnages de Toy Story 4.

Nouveau tournant pour Woody

Toy Story 4 est-il vraiment légitime ? L’interrogation des fans de la première heure est légitime, et c’est pourquoi le producteur Jonas Rivera, de passage à Londres en mars dernier pour présenter les premières images du film, a commencé sa présentation en répondant à cette méfiance. Pour lui, c’est une question de point de vue : « Toy Story 3 marquait la fin de l’histoire de Andy, explique-t-il. Mais le protagoniste, ce n’est pas Andy, c’est Woody. Et ce personnage-là a encore des choses à raconter : comment vit-il ce changement de propriétaire ? Quelles épreuves a-t-il affrontées depuis la fin du troisième opus ? Est-ce qu’il y a des choses dans sa vie qu’il lui reste à faire ?« 

Il faut bien admettre que le cow-boy en plastique a toujours été au centre de la saga : Woody éclipsé par Buzz dans le premier volet, Woody volé par un collectionneur avide dans le deuxième, Woody au secours des jouets emmenés à la crèche dans le troisième… Mais Andy, son propriétaire, son meilleur ami, était toujours présent, au second plan, dans l’ombre, dans les mémoires. Cette fois-ci, dans Toy Story 4, Woody doit s’adapter à un nouvel enfant et une nouvelle maison. « Dans la chambre de Bonnie, tout ne se passe pas exactement comme chez Andy » précise le producteur. Et en effet, parmi la panoplie de nouveaux jouets que Bonnie possède, Woody ne semble pas vraiment être son préféré…

Pourtant, si le personnage de Woody a évolué depuis le premier film de 1995, il est bien un trait de caractère qui le suit depuis toujours : son sens du devoir, et la responsabilité qu’il se donne de rendre son ou sa propriétaire heureux. Bonnie, au début du film, rentre à l’école maternelle ; une grande étape de l’enfance qui l’angoisse. Woody va alors tout faire pour aider la petite fille à passer ce cap difficile, ce qui sera le début d’une nouvelle grande aventure. Nous retrouvons donc notre bon vieux shérif, aussi attachant et humain que nous l’avions quitté. Et c’est tant mieux, car Woody est le point central autour duquel gravitent tous les autres éléments de la saga : l’écriture du personnage et son évolution sont donc un critère majeur.

Le Retour de la bergère

Woody sera bien évidemment accompagné de toute sa joyeuse bande : Buzz l’éclair et Jessie en premier plan, mais aussi le dinosaure Rex, le cochon-tirelire Bayonne ou encore le chien zig-zag. Mais il y a également un ancien personnage qui fera son retour dans Toy Story 4 : la Bergère, dont la présence dans le film a été mise en avant dès le début de la promotion. Celle-ci faisait partie des jouets d’Andy dans les deux premiers volets, mais était entièrement absente dans Toy Story 3. Sa disparition n’était mentionnée que très rapidement par une réplique de Woody, faisant comprendre au spectateur que la famille d’Andy s’était débarrassé d’elle il y a quelque temps.

Que s’est-il vraiment passé ? Où est-elle allée, qu’est-elle devenue ? Toy Story 4 répondra à toutes ces questions, et le spectateur redécouvrira cet ancien personnage totalement métamorphosé. « A la base, la Bergère n’était même pas vraiment un jouet, c’était une lampe de chevet, se souvient Jonas Rivera. Depuis, elle a un peu parcouru le monde. » Nous avions connu la Bergère avec sa jolie robe et son chapeau, s’inquiétant constamment pour Woody en observant l’action sans réellement y participer. Désormais, elle se balade en pantalon, est au cœur de l’action, a gagné de la répartie et une pointe de sarcasme. Une façon pour Pixar de suivre une tendance de plus en plus marquée au cinéma, celle de donner aux femmes des rôles forts ? Sans doute un peu, mais il faut également se rappeler que la saga Toy Story a toujours eu ce type de personnages féminins : on peut difficilement imaginer un caractère plus trempé que celui de la cow-girl Jessie, tandis que dans Toy Story 3, Barbie se révélait beaucoup moins bête qu’on ne l’aurait cru. La Bergère ne fait que suivre ces exemples, tout en étant une façon originale de mélanger ancien et nouveau personnage.

Ribambelle de nouveaux personnages

Evidemment, dans chaque volet de Toy Story, le spectateur découvre de nouveaux jouets, et le quatrième volet ne fait pas exception à la règle. Ces nouveaux personnages seront très variés, notamment parce que nous les rencontrerons à divers endroits bien différents, de la fête foraine au magasin d’antiquités, en passant par la classe d’école.

Le personnage qui a été le plus mis en avant dans la promotion de Toy Story 4, c’est Fourchette (ou Forky en version originale), un drôle d’individu composé d’une fourchette en plastique, de bras en fil chenille et d’yeux mobiles. « Fourchette est le premier jouet fait main du monde Toy Story, explique le producteur du film. C’est presque insultant pour les autres jouets ! » Fourchette n’est pas un jouet de naissance : créé à partir de déchets jetés à la poubelle, il ne se considère pas vraiment comme un jouet, et ignore tout du comportement qu’un jouet doit avoir, comme s’immobiliser lorsqu’un humain est présent, par exemple. C’est de là que naît tout le comique du personnage. « Il ne sait pas vraiment pourquoi il est en vie! » résume Jonas Rivera. Woody, avec toute sa bienveillance et sa patience, va tenter de le prendre sous son aile, pour le meilleur comme pour le pire…

Au cours du film, certains jouets vont également visiter une fête foraine, comme le montre notamment la bande-annonce. Buzz l’éclair y fera la rencontre de Ducky et Bunny, deux peluches attachées entre elles par la main et accrochées à un stand de tir. « Ils sont là depuis longtemps, car personne ne gagne jamais à ces jeux-là. Ça les a rendus un peu hautains. » avoue Jonas Rivera. Selon ce dernier, les deux peluches ont beaucoup d’humour car elles ont une vision de la réalité très réduite : « leur propriétaire vit dans un van, il écoute du AC/DC… pour eux le monde se limite à ça. » Quant à leur importance dans la narration et aux rôles qu’ils auront (feront-ils partis des gentils ou des méchants ?), cela reste pour l’heure un mystère.

Plusieurs autres personnages ont déjà été annoncés, comme Gaby Gaby, une poupée en porcelaine des années 60, ou encore Giggle McDimples, un tout petit jouet de type Pollypocket et policière pleine d’énergie et de motivation. Quant à Duke Caboom, il s’agit d’une figurine, vouée à être placée en vitrine ou sur une étagère pour être admirée. « Il prend la pose à longueur de journée ! » plaisante le producteur. Debout, à cheval sur sa moto, en grand écart… Duke pose tout en discutant avec les autres personnages. En version originale, sa voix est faite par Keanu Reeves, qui a étonnamment étudié son personnage, ce qui a fait sourire Jonas Rivera : « Il me disait: « je veux être sur qu’il ne fait pas de l’ombre à Buzz. » Ce sont deux personnages un peu fantasques, il ne voulait pas qu’ils entrent en collision. » L’occasion pour le producteur de revenir sur la dévotion de tous les acteurs qui doublent les personnages de Toy Story et le bonheur de travailler avec eux, Tom Hanks (Woody) et Tim Allen (Buzz) en premier lieu. « Ils ne viennent pas juste pour lire leurs lignes, ils creusent vraiment leurs personnages. »

Les studios Pixar ont donc encore de l’imagination à revendre et des idées pour la suite de Toy Story. Les premières images du film semblent montrer que le style bien particulier de la saga ne s’est pas essoufflé avec les années, et que de nouvelles histoires sont encore possibles pour la bande de Woody. Le départ d’Andy et l’arrivée de Bonnie a servi de tremplin au studio pour donner une nouvelle direction à la saga, ainsi que de nouvelles difficultés aux personnages. Mais si ce nouvel opus va sans doute réussir à nous faire oublier que nous avions dit adieu à tous ces jouets attachants, reste à savoir si l’histoire générale sera à la hauteur des volets précédents, et proposera réellement un nouveau contenu. 

Toy Story 4
Un film de Josh Cooley
Sortie le 26 juin 2019


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Vous pouvez aussi nous soutenir gratuitement en regardant une publicité : cliquez ici ! 

Comment here