[Critique] Ted 2 : Le retour de l’ourson roi

En 2012, Seth MacFarlane (créateur des Griffin ou American Dad) se décidait à quitter le petit écran pour réaliser son premier film : Ted ! De MacFarlane ne subsiste à l’image que sa voix et son humour grinçant, puisqu’il incarne le fameux ourson doué de parole… Trois ans plus tard, l’ourson revient avec une seule idée en tête : prouver qu’il existe en tant que personne afin de couler des jours heureux avec sa belle Tami-Lynn. Cette suite était-elle nécessaire ? Découvrez notre avis dès maintenant !

Ted est à la barre !

Ce que l’on pouvait reprocher au premier Ted, c’était de reléguer l’ourson au second plan au profit du couple incarné par Mark Wahlberg et Mila Kunis. Ted n’était « que » l’ours de John Bennett, alors plongé en plein dilemme : choisir son pote du tonnerre ou la supposée femme de sa vie ? Cette fois-ci, Ted s’accapare bel et bien les devants de l’affiche ! Alors que nous célébrions l’union de John et Lori à la fin du premier film, cette suite s’ouvre sur le mariage entre Ted et sa belle blonde Tami-Lynn. Mais le bonheur est de courte durée… car John et Lori ont divorcé (Mila Kunis a malencontreusement disparu du casting !). Le duo de potes du tonnerre est donc bel et bien de retour, au top de leur forme, pour une nouvelle vague de vannes bien grasses et de situations complètement loufoques… Ted est à la barre – au sens propre comme au figuré, tout simplement car il lui faudra rendre son existence légitime auprès de la justice américaine, afin de pouvoir avoir un enfant ! Le parcours ne sera bien évidemment pas de tout repos.

Ted et John ne sont pas les seuls à être de retour : Patrick Stewart est toujours présent pour narrer les aventures de notre duo infernal, tout comme Sam J. Jones dans la peau de l’emblématique Flash Gordon, mais aussi Giovanni Ribisi… Si je vous dis Donny ? Vous savez… celui qui danse dans des positions suggestives devant son écran ! Et oui, le fameux Donny est de retour (sans son fils) pour un projet encore plus machiavélique. On ne vous en dit pas plus : l’idée est plutôt bien trouvée, bien que très ridicule, mais c’est à la hauteur du personnage…

Cette jolie famille ne manque pas de s’agrandir : Amanda Seyfried reprend la place vacante en tant que lead féminin, dans la peau de la jeune avocate Samantha Jackson, avec qui Ted et John partageront bien des points communs. Morgan Freeman représentera l’avocat suprême que le monde entier rêve d’avoir pour sa défense. Il y aura d’autres caméos présents, proprement américains, et on préfère ne pas tout vous gâcher non plus, mais voici un conseil : restez jusqu’à la fin du générique pour une petite scène bonus exquise impliquant l’un de ces caméos !

C’est du lourd, du très très lourd

Inutile de laisser planer le suspense plus longtemps : cette suite nous a conquis ! Pourtant un poil plus long que son prédécesseur, Ted 2 parvient à résoudre les quelques problèmes de rythme de ce dernier, en nous embarquant dans un combat sans merci pour la légalisation de l’ours en peluche ! L’humour grinçant de Seth MacFarlane n’est plus à présenter : ça passe ou ça casse. Mais pour nous, Ted 2 fut un franc moment de rigolade. Non pas que l’on aie quelque chose contre JoeyStarr, mais on vous recommandera toujours de privilégier la VO afin de ne pas passer à côté de cet humour typiquement américain. C’est toujours le seul défaut visible : américain, Ted l’est toujours un peu trop, quitte à ce que le public français ne passe à côté de certaines références (qui est assez fou pour suivre le football américain et connaître Tom Brady ?).

On fond toujours pour l’adorabilité de Ted, mais aussi pour sa débilité, sa vulgarité, et sa capacité à balancer des vannes à outrance. Mark Wahlberg n’est définitivement pas encore assez vieux pour toutes ces conneries (c’est ce que l’on craignait en vous parlant de nos plus grosses attentes de l’été), puisque lui et Amanda Seyfried forment un nouveau duo bien plus frais et enclin à l’humour qu’avec une Mila Kunis un peu coincée sur les bords.

Conclusion : Notre nouveau trio s’embarque pour une folle virée de Boston à New-York, dans une comédie bourrée de références, de caméos inattendus, et de vannes saugrenues. Tout ça pour notre plus grand plaisir ! Allez, on serait bien partants pour un Ted 3 ! Note : 17/20

Nous tenons également à remercier Universal Pictures France pour avoir fait de Ted la nouvelle mascotte de Silence Moteur Action !

CJgMSWrUEAACV_9


Réalisé par :
Seth MacFarlane

Avec : Seth MacFarlane, Mark Wahlberg, Amanda Seyfried, Morgan Freeman
Sortie en salles : 5 août 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez