CinémaCritiques

[Critique] Stubby : petite bulle de douceur au cœur de la guerre

La guerre est un sujet qui peut être difficile à évoquer avec les enfants. Heureusement, plusieurs films d’animation – plus ou moins accessibles – se chargent d’aborder ce thème à leur manière, tels que les très beaux films Parvana et Funan, sortis respectivement en mai 2018 et mars 2019. Cette fois-ci, c’est la Première Guerre mondiale qui s’anime sur grand écran à travers l’histoire d’un incroyable petit chien, réalisée par Richard Lanni, documentariste historique qui signe ici son premier film d’animation.

Stubby raconte l’histoire vraie d’un chien de guerre qui a combattu durant la Première Guerre mondiale. Chien errant adopté par Robert Conroy, un jeune soldat américain, Stubby va accompagner son maître jusque dans les tranchées françaises. Il y sera plus qu’utile : capable de retrouver des soldats tombés au combat ou encore de prévenir des attaques au gaz, Stubby sauva la vie de nombreux combattants. Il fut décoré par plusieurs médailles militaires et même nommé sergent. Oui oui, tout cela est bien vrai !

Un moment de détente et de pédagogie 

Si vous avez envie de passer un moment de détente en regardant un film sur un petit animal mignon, ne cherchez pas plus loin : Stubby remplit complètement les critères ! Difficile de ne pas s’attendrir devant le cher Stubby et l’amitié qui le lit au jeune Conroy. Comme dans le magnifique film d’animation Croc-Blanc sorti en mars 2018, le petit chien n’est pas humanisé : il ne parle pas, n’a pas non plus de voix-off, ni aucune gestuelle humaine. Certes, il semble comprendre beaucoup de choses pour un simple chien, mais le plus surprenant reste le fait que le vrai Stubby en était également capable…

Sans jamais rien montrer de choquant – film pour enfants oblige – Stubby tente de présenter au mieux la réalité de la première guerre mondiale et la vie dans les tranchées de façon accessible aux plus jeunes : la terreur, la maladie, les attaques au gaz, la mort, et même la dernière offensive du 11 novembre (la « bataille de trop », ordonnée alors même que les soldats savaient la guerre terminée) y sont représentées. Mais le film montre aussi la rencontre et la naissance de certaines amitiés entre les soldats français et américains ainsi que les moments de détente qu’ils réussissaient à trouver durant leurs heures perdues. L’humanité des soldats, quel que soit leur camp, est bien mise en avant, quitte à mettre la petite boule de poils de côté pendant quelques instants.

D’un point de vue technique, le film ne révolutionne pas le cinéma : l’animation est simple et classique, mais elle fonctionne. A noter également, une palette de couleurs pastel assez rare dans le cinéma pour enfants et qui apporte une grande douceur à l’écran, malgré le sujet sombre et sérieux qu’est la Première guerre mondiale. La douceur au cœur de l’horreur, tout comme a pu l’être l’adorable Stubby.

Conclusion : Stubby est avant tout un film à destination des jeunes enfants, avec ce que cela implique de facilités scénaristiques et d’édulcorant. Toutefois, Richard Lanni y présente le sujet de la guerre avec une volonté de réalisme et d’honnêteté qui est tout à son honneur. Même les adultes passeront un bon moment !

Stubby
Un film de Richard Lanni
Sortie le 22 mai 2019

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Et n'hésitez pas à nous soutenir sur Tipeee !

Comment here