[Critique] Sense8 – L’épisode final : l’amour plus fort que tout

Fin mai 2017, les fans de Sense8 sont en émoi : Netflix annonce l’annulation de la série (quelques jours à peine après celle de The Get Down, le show musical de Baz Luhrmann) et provoque la surprise totale. Motifs avancés : une audience qui ne correspond pas aux attentes du groupe, et un coût global beaucoup trop élevé en raison de la production répartie à travers le monde. L’incompréhension et l’indignation des fans sur les réseaux sociaux, où commence à naître le hashtag #RenewSense8, se mêlent à de nombreuses pétitions (l’une d’entre elles a recueilli plus de 170 000 signatures en à peine une journée !). Les jours passent, Netflix insiste : non, la série ne sera pas renouvelée…

… mais en fait si. Enfin… Presque. Le 29 juin 2017, une lettre de Lana Wachowski (publiée sur les comptes de la série sur les réseaux sociaux) annonce que Netflix a entendu les fans et leur accorde un épisode final. Le tournage, qui a eu lieu en octobre, est passé par Naples, la Belgique, Berlin et… Paris ! Pendant près d’une semaine, la capitale est devenue la vedette de la conclusion de la série (et pour cause, près de la moitié de l’épisode s’y déroule). Du quartier de Montmartre en passant par la tour Eiffel et son feu d’artifice flamboyant, les héros de la série ont marqué la ville de leur passage. À l’occasion de la sortie de l’épisode sur Netflix, ce vendredi 8 juin, nous vous proposons – en plus de délivrer notre avis sur l’épisode sans spoilers – de revivre les coulisses de ce tournage…

Dans Sense8, huit individus éparpillés aux quatre coins du monde deviennent liés les uns aux autres suite au suicide d’une mystérieuse femme. Ils peuvent entendre, voir et ressentir ce que vivent chacun d’entre eux, et sont appelés les Sensitifs. Nomi, Will, Riley, Capheus, Sun, Lito, Kala et Wolfgang partagent ainsi leur réalité… mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que d’autres personnes ont les mêmes facultés qu’eux, et qu’ils sont traqués par une obscure organisation.

Paris est une fête

Pour trouver les lieux de tournage de la série à Paris, il fallait jouer au chat et à la souris. En traquant les avis de tournage affichés dans les rues (une pratique obligatoire pour avertir les riverains en cas de monopolisation des places de stationnement ou d’interruption de la circulation), différents lieux se sont détachés : un appartement dans la luxueuse et très empruntée rue de Rivoli, une boite de nuit quai d’Austerlitz, l’Institut du Monde Arabe, le quartier de Montmartre, les quais de Seine et… la tour Eiffel. C’était donc à proximité du Sacré-cœur, en plein week-end, que les fans étaient les plus nombreux.

Lana Wachowski et ses équipes ont tourné une bonne partie de l’après-midi sur la Place des Abbesses et ses environs. Clin d’œil évident à la cinéphilie de sa réalisatrice, une petite séquence sera filmée juste à côté de l’épicerie Au marché de la Butte, lieu emblématique du Fabuleux destin d’Amélie Poulain signé Jean-Pierre Jeunet. Pour une minute à peine dans l’épisode, pas moins d’une heure de tournage sur place ; et ce que l’on ne voit pas, c’est que des centaines de fans espéraient apercevoir quelque chose dans les rues adjacentes.

Nous avions beaucoup plus de chance sur la place, où nous avions le champ libre : une marée humaine massée sur les contours de la place, en train d’observer le tournage qui se faisait comme si de rien était, la caméra de Lana Wachowski virevoltant au mieux pour esquiver la foule. Pratiquement tout le casting de la série s’est succédé ce jour-là, comblant les fans. Pendant les pauses, la réalisatrice et les acteurs se permettaient même d’aller saluer leur public, discuter et prendre des photos avec eux. Une belle expérience partagée sur tous les lieux de tournage, mais aussi à Naples, où le public était plus nombreux encore ! C’est avec beaucoup de passion et d’admiration que nous pouvions observer l’immense complicité entre la réalisatrice et ses acteurs, qui se sont même autorisés un tour de manège le soir venu (vous pouvez le voir dans le générique de fin de l’épisode !). Une grande disponibilité, une joie communicative malgré la longueur du tournage, vivre Sense8 « de l’intérieur » était une immense partie de plaisir.

Retrouvez ci-dessous nos photos du tournage :

Alors, il vaut quoi cet épisode ?

Le dernier épisode de la saison 2 nous laissait sur un énorme cliffhanger : suite à la capture de Wolfgang par le BPO, les autres Sensitifs décident d’enlever leur plus grand ennemi, Whispers… L’annonce de l’épisode final par Lana Wachowski se terminait par ces mots : « maintenant, découvrons ce qui est arrivé à Wolfgang ». Et c’est bien l’enjeu principal de ces deux heures et demie. Comment nos sensitifs peuvent-ils récupérer leur ami tout en mettant fin aux atrocités commises par Whispers, décidé à traquer tous ceux qui disposent des mêmes habiletés ?

Qui dit épisode final dit rencontres et retrouvailles : comme à la fin du dernier épisode de la saison 2, les héros de la série viennent enfin à se rencontrer en personne (mais pas toujours), tout en veillant à expliquer à leurs proches respectifs ce qu’ils éprouvent et ressentent. Lana Wachowski joue donc un peu plus sur l’humour face à l’incompréhension des autres personnages, ou des quiproquos que les situations peuvent engendrer : par exemple, lorsque Riley se projette au côté d’un autre personnage dans un autre pays, elle reste plantée pied au plancher là où elle se trouve, provoquant une stupéfaction générale.

Qui parle à qui ? Où est qui ? Qui fait quoi ? On l’avoue, dans cet épisode, on s’y perd parfois ! Mais la complicité entre ces personnages est telle qu’il est impossible de leur résister, tout comme on ne peut rester de marbre face à ces moments farfelus où nos héros s’attaquent à des mafiosos italiens dans la peau de touristes… et tous les clichés qui en suivent (Sun, personnage d’origine asiatique, harcèle les ennemis en les martelant de photos !).

On se perd un peu aussi dans la mythologie de la série : Lana Wachowski cherche à clore toutes les intrigues y compris celle de Jonas et Angelica, leaders de la rébellion contre le BPO, qui n’est pas forcément la plus passionnante. Beaucoup d’informations sont avancées en très peu de temps, mais seul persiste dans notre esprit le sauvetage de Wolfgang. Tous les personnages voient aussi leurs sous-intrigues developpées : Kala, partagée entre son amour pour Wolfgang et son mariage avec Rajan, l’union de Nomi et Amanita… Malgré la noirceur du BPO, tout le monde a droit à son moment de bonheur.

La série n’a rien perdu de son sens du spectacle et délivre à nouveau des scènes d’action impressionnantes et improbables, avec ce petit cachet d’humour en supplément. Cet épisode final passe à toute vitesse et s’avère finalement être un bon condensé de l’âme de la série, et de ce pourquoi elle nous manquera. Car oui, il est toujours regrettable de voir Sense8 disparaître, car elle fait partie de ces trop rares séries à mettre en avant un casting et des histoires représentatives d’un monde en mouvement, de nouvelles générations qui se questionnent, de sujets de société plus facilement abordables que par le passé. Difficile de ne pas avoir vu dans l’histoire de Nomi et Amanita une sorte de miroir de l’histoire des sœurs Wachowski, qui ont toutes deux fait leur coming out en quelques mois. À l’heure où le monde se replie sur soi, Sense8 continue de prôner l’union face au conflit plutôt que le rejet. Rien que pour ça, elle nous manquera beaucoup.

Conclusion : s’il tente tant bien que mal de condenser toute une saison en deux heures et demie, cet épisode final de Sense8 reste aussi généreux que le reste de la série, si ce n’est encore plus. Ouvertement dédiée aux fans, cette fin réserve de beaux moments d’action, d’émotion et d’humour, rendant ainsi nos adieux à ces personnages plus durs encore.

Sense8
Une série créée par Lana & Lilly Wachowski et Joseph Michael Straczynski
Deux saisons disponibles sur Netflix

Photos du tournage prises par Simon Robert pour Silence Moteur Action.

Pour les sérivores :


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

One thought on “[Critique] Sense8 – L’épisode final : l’amour plus fort que tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *