Miséricorde, le polar danois a de l’avenir

Après avoir tout emporté sur son passage au Danemark, Miséricorde, premier volet des Enquêtes du Département V pose ses dossiers dans les services français de vidéo à la demande. Bijou de suspense, il ouvre la porte de cette saga à succès avant l’arrivée en salle de Profanation le 8 avril prochain. Pour Silence Moteur Action, le thriller nordique a de beaux jours devant lui.

Un flic rebelle, des affaires classées, du suspense, une touche d’humour… Que les fans de X-Files se calment, Mulder et Scully n’apparaissent pas dans le script de Miséricorde. Le thriller danois provoque cependant autant de frissons que la série culte de Chris Carter. Après avoir perdu son collègue à la suite d’une bavure, l’inspecteur Carl Mørck se retrouve au sous-sol du commissariat, le Département V. Têtu, il décide de rouvrir de vieux dossiers. Assisté d’Assad, ce flic au sourire inexistant se met à la recherche d’une politicienne disparue cinq ans auparavant.

Ne cherchez pas dans le cinéma au coin de la rue, le premier volet des Enquêtes du Département V ne sort en France qu’en VOD. Cette adaptation du best-seller éponyme de Jussi Adler-Olsen a charmé les Danois il y a deux ans. Second au box-office cette année-là, Miséricorde n’a rien à envier à un David Fincher, référence assumée du réalisateur Mikkel Nørgaard. Son ton sombre plonge le spectateur dans une ambiance glauque. Les quelques situations humoristiques sont à mettre au compte de l’excellent Fares Fares, complément parfait et pourtant si éloigné du personnage interprété par Nikolaj Lie Kaas. Ce qui distingue ce film d’autres thrillers, c’est sa narration. Les quelques flash-back expliquant le triste sort de la disparue amènent une touche de mélancolie, comme si les personnages ne vivaient que dans le passé et que tout futur leur était inenvisageable. D’ailleurs, la seule personnification de la jeunesse n’apparaît qu’à quelques reprises et ne laisse présager rien de bon.

Miséricorde n’oublie pas non plus une règle essentielle du polar : ce qui arrive à la victime est susceptible d’arriver au spectateur. Après avoir visionné cet excellent thriller, il est dur de s’imaginer qu’on ne finisse pas un jour dans un classeur du Département V. Tant mieux, on en redemande.


Miséricorde : de Mikkel Nørgaard. Avec Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Sonja Richter…

Le 27 mars en e-Cinéma (Club Vidéo Sfr, FilmOTV, Google Play, Itunes, MyTF1VOD, Orange, Pluzz Vad, Vidéo Futur, Wuaki.tv.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Partagez4
Tweetez