[Critique] Les Minions à l’attaque du grand écran

Les Minions, ces petites créatures jaunes qui ont volé la vedette à Gru dans Moi Moche et Méchant, s’offrent leur premier film en solo. Un long-métrage coloré et estival à destination de toute la famille. Critique.

Un préquel nécessaire ?

Maison comment sont apparus les Minions, ces adorables petits bonhommes jaunes à lunettes ? Pour répondre aux questions des fans, Illumination Entertainment a décidé de mettre en chantier un préquel des deux films Moi Moche et Méchant permettant d’expliquer l’origine des Minions et comment ils ont rencontré Gru. Pendant près d’1h30, nous suivons les aventures de ces drôles de créatures, de leur naissance à la grande rencontre. Durant leur périple, les Minions serviront les pires méchants de l’histoire non sans quelques ratés… Dans ce film, nous suivons Kévin, Stuart et Bob, trois Minions missionnés pour trouver un nouveau patron à servir. C’est le début pour ce trio d’une belle aventure.  Nous sommes dans les années 60′ et c’est la première super-méchante de l’histoire – Scarlet Overkill, qui sème la terreur…

Un manque de folie 

Le film Les Minions réussit à rendre justice à ces personnages décalés. On prend plaisir à écouter, redécouvrir leur langage si particulier (mélange de plusieurs langues dont l’italien, le français et l’anglais) et à décrypter les références culturelles glissées pour les adultes. Pierre Cofin, qui signe toutes les voix des Minions, a fait un travail remarquable qui mérite d’être souligné. Le trio composé de Kévin, Stuart et Bob réussit à porter l’action et à nous offrir des scènes plutôt drôles.Vous craquerez tout particulièrement pour la petite frimousse et les yeux vairons de Bob. 

En ce qui concerne le doublage, la VO de Scarlett Overkill est une pure merveille : Sandra Bullock réussit à insuffler au personnage assez de terreur et de douceur pour qu’on la craigne autant qu’on l’adore. Côté VF, c’est Marion Cotillard qui s’y colle. Elle a d’ailleurs travaillé avec son compagnon Guillaume Canet (Herb Overkill) sur le film. 

Si les scénaristes ont opté pour une BO résolument sixties (les Beatles, les Kinks… ), elle reste très discrète. En dehors de 2/3 scènes en musique, le reste du film est assez plat et manque de folie. Il faudra attendre le générique de fin pour découvrir quelques titres comme « Mellow Yellow » ou « My Generation »…  

Conclusion : Le film Les Minions reste globalement un bon divertissement mais auquel il manque une petite touche de folie. Les enfant seront conquis par cette histoire simple et ses personnages si attachants. Quant aux parents, ne vous attendez pas à rire à gorge déployée dans la salle de cinéma… 13/20

 

Réalisé par : Pierre Cofin, Kyle Balda
Avec : Marion Cotillard, Guillaume Canet
Au cinéma le : 8 juillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Partages
Partagez7
Tweetez