[Critique] Le Monde est à toi : Tony Montana habite le 93

Il est là, enfin, le nouveau Romain Gavras. Sept longues années nous séparent du précédent, et ça commençait à faire long. Le Monde est à toi n’est pas sans rappeler le « The World is yours » de Tony Montana. Et pour cause, voici qu’on nous propose une relecture à contre-emploi de Scarface : une épopée pas si tragique d’un gangster moderne.

François est un petit dealer de quartier. Entouré d’une mère abusive chef d’un gang de pickpockets (Isabelle Adjani), un ancien beau-père totalement perdu (Vincent Cassel, à l’apogée de son ressort comique) et son amour de jeunesse (Oulaya Amamra), il rêve de s’échapper de cette vie peu prometteuse. Lorsque Poutine, le caïd du quartier, lui propose une mission en Espagne, il y voit l’opportunité de récupérer l’argent nécessaire pour réaliser son rêve :   devenir le distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb.

La fureur de vivre

L’exploration du sort des laissés-pour-comptes à des fins de violence et de provocation gratuite est à l’origine du collectif « Kourtrajmé », cofondé par Romain Gavras et Kim Chapiron. Pas étonnant donc, que Romain Gavras nous plonge à nouveau dans l’univers de la banlieue et du (petit) banditisme, sondant le malaise des jeunes (et des plus vieux) des cités. Mais cette fois, Gavras laisse de coté son ton habituellement sordide et provoquant pour adopter un style beaucoup plus propre et efficace.

Ce nouveau long métrage à l’humour noir et malpoli profite d’une écriture parfaitement mesurée. Dans cette galerie de personnages, à chacun sa fragilité. François a la fureur de vivre. Il veut se débarrasser de ses horizons tutélaires, sa mère, et sa condition de vie en banlieue. Cette rage de s’en sortir est communicative, et fait de ce Tony Montana du 93 un personnage touchant et attachant. Le réalisateur se paye un casting cinq étoiles, qu’il utilise à total contre-emploi. Le duo Isabelle Adjani/Vincent Cassel apporte une profondeur à leurs personnages qui leur est propre, et contribue à faire de cette grande farce l’une des meilleures comédies de ce Cannes 2018.

Un clip pop enivrant 

Si Notre jour viendra (2010) était une extension du clip « Born Free », que Gavras a signé pour M.I.A., Le Monde est à toi est une version pubère et développée du clip de « Stress« , qu’il a réalisé pour le groupe JUSTICE. De l’ambiance du cinéma anglais au polar branchouille, à la galerie de personnages hauts en couleur, en passant par la bande-son dynamique et plus qu’efficace, le réalisateur recrée un univers pop et clinquant, une espère de frénésie dans lequel on s’enivre jusqu’à la dernière seconde. Parce qu’aujourd’hui la culture française va en effet de Sardou au groupe de rap PNL, Gavras se fait le cinéaste d’une génération éclectique, en mal d’identité, où la plus petite des ambitions mérite d’être saluée.

Conclusion : Casting cinq étoiles pour le nouveau film de Romain Gavras, une comédie pop et enivrante, à l’écrite parfaite et l’humour mal poli.


Le Monde est à toi
Un film de Romain Gavras
Sortie le 22 août 2018

Les autres films à Cannes cette année :


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *