Labyrinthe, La Terre brûlée : Les ados n’y arrivent plus

Alors que le genre dystopique arrive à terme, le deuxième volet de la saga Labyrinthe sort sur les écrans le 7 octobre. Thomas et sa troupe sont sortis quasi indemnes du premier épisode. La Terre brûlée leur réserve des épreuves mais ici, c’est au tour des spectateurs de vouloir sortir du piège. Sans spoilers, Silence Moteur Action critique le film de Wes Ball. 

A force de se balader dans Le Labyritnhe, Wes Ball et les scénaristes ont fini par se perdre. Une fois n’est pas coutume, Hollywood l’a fait. Le « movie-business » a trop tiré sur la corde de la dystopie. Surfant sur la vague Hunger Games, la saga de James Dashner voit son adaptation s’écraser sur le sable. En deux heures, La Terre brûlée accumule les clichés du film d’ados, pourtant évités dans le premier volet. Triangle amoureux, personnages lisses à qui on donnerait une claque avec grand plaisir… La faute à un roman raté ? Ou un trop plein de libertés de la part de Wes Ball? Dashner et le réalisateur partagent les torts, l’écrivain portant la casquette de scénariste.

L’intrigue autour du labyrinthe disparaît faisant place à des ados qui marchent dans le désert, autour de leur messie, Thomas. Alors que précédemment, les jeunes héros méritaient de s’en sortir, il arrive ici de leur souhaiter de se retrouver enterrer sous une dune. Trop dur me direz-vous ? Pas tant que ça. On parle des zombies? Non? Ce n’est pas plus mal. 

Au revoir Katniss et les autres

Comment leur en vouloir ? Les héros boutonneux ont envahi les écrans depuis quelques années. Hunger Games, Divergente, Le septième fils… Les dystopies menées par de jeunes protagonistes n’ont plus rien à offrir. La preuve étant que les aventures de Katniss arrivent à terme cette année. Le genre s’essouffle et Le Labyrinthe le démontre. Le film témoigne d’une maladresse et de la difficulté à filmer des adolescents se battant contre des adultes manipulateurs. 

Ça fonctionne lorsqu’ils sont confrontés à des épreuves où les scènes d’action rattrapent le tout. Elles se font cependant trop rares. Beaucoup de discussions fades, semblables à une parodie du Saturday Night Live.  Les acteurs non plus ne semblent pas y croire. Wes Ball se tire une balle dans le pied avec certains plans d’une autre époque. Le scénario ne tient pas la route et les fans de la première heure devraient râler. Tout comme ils l’avaient fait lors de la parution du roman. 

La saga s’achèvera en 2017 avec The Death Cure. Wes Ball a précisé que contrairement aux autres adaptations du genre, il ne se diviserait pas en deux parties. Une volonté d’alléger le scénario? Ou juste d’en finir avec ce Labyrinthe? Il semble en tout cas qu’il s’y soit ici perdu.

Le Labyrinthe – La Terre brûlée : De Wes Ball, avec Dylan O’Brien, Ki Hong Lee, Thomas Brodie-
Sangster, Kaya Scoledario… 

Sur les écrans le 7 octobre 2015.

One thought on “Labyrinthe, La Terre brûlée : Les ados n’y arrivent plus

  1. C’est clair, les voir courir sans cesse pour échapper au danger avec des « allez cours!! », « ne t’arrête pas! » AH BON…. à fini par avoir raison de ma patience au bout d’une. Certain en conviendrons, c’est déjà un exploit. Les ados adorent, ça fait peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Partagez8
Tweetez