[Critique] Braquage à l’ancienne : ça manque un peu de Viagra !

Dans la catégorie remakes inattendus, voici Braquage à l’ancienne ! Réécriture de Going in Style, sorti en 1979, ce « heist movie » (film de braquage) teinté de comédie arrive enfin sur les écrans, après un an de retard imposé par Warner Bros. Malgré son trio d’acteur cinq étoiles (Michael Caine, Morgan Freeman et Alan Arkin), le nouveau film de Zach Braff manque pourtant cruellement de panache et de personnalité.

Pour Willie, Joe et Al, trois amis octogénaires – ou presque –, la retraite, c’est du passé. Quand ils apprennent que leurs pensions sont parties en fumée, ils décident de passer à l’action. Bousculant tous leurs principes, ils tentent l’impensable : braquer la banque qui les a ruinés !

Les Robins des bois des temps modernes

Le script de Théodore Melfi (réalisateur du très agréable biopic Les Figures de l’Ombre) se veut bien plus positif et ancré dans notre époque que l’histoire du film original, qui se caractérisait par une noirceur incroyable. Ici, il n’est plus question de mort ou de traque, mais d’une comédie légère dans laquelle notre trio pense à aider – avant tout – leurs semblables et leurs familles respectives.

Tourné en 2015, le film de Zach Braff ressasse un contexte socio-économique fortement en déclin suite à la crise des subprimes survenue quatre ans plus tôt. Quelle place reste-t-il pour les personnes âgées dans la société lorsque celles-ci passent trente ans de leur vie à travailler sans aucune reconnaissance ? Que faire quand votre banque profite de votre âge pour vous faire souscrire à tel ou tel contrat pour soutirer tous vos biens en douce par la suite ? Telle est l’histoire de nos trois octogénaires, pour qui leur banque devient leur nouvel ennemi, estimant que « tout le monde mérite d’avoir sa part du gâteau ».

Willie, Joe et Al font face à leurs propres problèmes : la maladie, la séparation, la solitude mais surtout… la crainte qu’ils éprouvent face aux dernières années qu’ils leur restent à vivre. Bien heureusement, ils tournent cette question en dérision à bien des égards et rient d’eux-mêmes tout comme le film tente de nous le faire ressentir : vieillir n’empêche pas de rester jeune dans sa tête ! Et voir ces trois grands acteurs rire de leur propre âge (tout en faisant des caisses sur leur démarche ou leurs problèmes de dos) fait plaisir à voir après les grandes pertes que le septième art a pu subir ces derniers mois.

Une comédie beaucoup trop sage !

Plein de bonnes intentions, Braquage à l’ancienne manque pourtant de moments d’humour mémorables. Si quelques vannes font mouche, comme lorsque Michael Caine plombe un interrogatoire de police en citant New York Police Judiciaire, certaines scènes renfermaient pourtant un potentiel comique incroyable. Faire fumer de l’herbe à ce trio improbable et se retrouver avec une scène d’une affreuse banalité par la suite, alors qu’elle aurait pu donner naissance à bien d’autres gags… C’est vraiment dommage. Serait-ce la faute à une version édulcorée ? Entre sa première date de sortie prévue en mai 2016 et aujourd’hui, qu’est-il réellement arrivé au film de Zach Braff, dont la réalisation se montre finalement assez sommaire ?

Là où le film parvient à marquer des points, c’est dans son ultime acte qui vient déjouer toutes les attentes trompées du public : Braff, Melfi et leurs acteurs se plaisent à détourner les codes habituels du genre pour jouer avec le camp des autorités et désacraliser leur stature. Matt Dillon, que l’on aura vu si sérieux dans la peau d’un agent dans la première saison de Wayward Pines, se voit complètement ridiculisé par ses aînés ! Un dénouement jubilatoire qui fait oublier les quelques longueurs du film (malgré sa courte durée d’une heure et demie) et les flops de diverses vannes ou personnages secondaires.

Conclusion : Malgré son casting brillant et son propos égalitaire bienvenu, Braquage à l’ancienne manque de punch et de moments de comédie plus marquants. Dommage !

Braquage à l’ancienne (Going In Style)
Un film de Zach Braff
Sortie le 3 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Partages
Partagez3
Tweetez