[Critique] Avengers 2, l’Ere d’Ultron : Une transition avec un air de déjà-vu ?

Pour sa sortie en salles le 22 avril, les Avengers se réunissent à nouveau dans un nouvel opus qui vient se positionner en point culminant de la Phase 2 de l’Univers Cinématographique Marvel. Signé Joss Whedon, Avengers 2 : L’Ere d’Ultron fait suite au premier du nom (en 2012) qui avait pour méchant Loki et son armée d’aliens ravageant les rues de New York. Cette fois, Iron Man, Captain America, Thor et les autres vont devoir affronter le terrible Ultron, une intelligence artificielle prête à tout pour sauver le monde, quitte à passer par la case destruction totale…

Quoi de neuf dans l’Univers Cinématographique Marvel (MCU) ?

Après Iron Man 3, Thor 2 : Le monde des ténèbres, Captain America 2 : Le soldat de l’Hiver et Les Gardiens de la Galaxie, Marvel réunit une nouvelle fois ses plus grands héros pour une nouvelle aventure. Mais étrangement, les choses deviennent plus compliquées que jamais. Pourquoi ? Car l’Univers de Marvel se construit comme une série télévisée. Les films devant se regarder dans l’ordre de date de sortie sont à compléter avec les séries Agents of S.H.I.E.L.D, Agent Carter (et Daredevil). Sinon comment comprendre que le S.H.I.E.L.D n’existe plus ? Peu importe, Joss Whedon a compris que le public d’Avengers était essentiellement composé de fans. Résultat : Avengers 2 : L’Ere d’Ultron est un film de 2H20 rempli de clins d’œil pour les fans qui n’attendent qu’une seule chose : de l’action. Du coup, le rythme ne s’arrête jamais et le film en devient presque long. D’autant plus que le réalisateur a souhaité intégrer de nombreux éléments…

Whedon étoffe ainsi l’Univers de Marvel avec de nouveaux personnages : Scarlet Witch, Quicksilver ou encore la Vision. Ultron devient le grand méchant du film. Ses origines trouvent source dans le premier épisode d’Avengers afin que l’ensemble puisse tenir la route d’un point de vue scénaristique. Un scénario riche et une scène post-générique font pleuvoir un lot de révélations sur les zones d’ombres du MCU et sur ce qui s’annonce. Car finalement, Avengers 2 : L’Ere d’Ultron, en plus d’être une suite, prépare lentement le terrain pour l’avenir de Marvel au cinéma. Une transition en somme où l’on se dit qu’en fait, tout aurait dû commencer comme ça…

Un remake du premier Avengers en mieux ?

Un méchant prêt à tout pour asservir le monde. Une armée qui se compte à l’infini. Une équipe de super-héros décousue mais unie dans le pire. Cela ne vous rappelle rien ? Le premier Avengers évidemment. Et tant qu’on y est, Avengers 2 : L’Ere d’Ultron. Car sans surprise, Joss Whedon a repris la recette du premier opus. Pourquoi changer un système qui fonctionne après tout ? Pour l’améliorer. Ici Whedon corrige le principal défaut de son premier Avengers : une parfaite alchimie entre tous les personnages. C’est un plaisir de les retrouver sous la direction d’un réalisateur qui semble connaitre ce qu’il a créé sur le bout des doigts. Aidé par des effets spéciaux soignés et des scènes d’actions époustouflantes en nombre bien plus conséquent, Avengers 2 : L’Ere d’Ultron ne renouvèlera en rien le genre des super-héros. Il aura toutefois le mérite de divertir quitte à lasser les moins passionnés. L’attente étant trop forte pour certains, une once de déception est peut-être à prévoir.

En effet, le nouveau méchant Ultron, n’est en rien celui que l’on connait des comics. De plus, il n’aura pas le charisme de Loki. Aux motivations assez simples, le robot fou et inarrêtable ne sera pas un des plus grands vilains connus jusqu’ici. Il n’est qu’un prétexte servant de liaison entre ce qui a été fait auparavant chez Marvel. Car en rassemblant de nombreux éléments des précédents films Marvel, Avengers 2 est le ciment qui vient faire le lien entre chaque brique. Il n’est rien d’autre qu’une transition, une étape intermédiaire venant relier tous les précédents films entre eux et qui prépare le terrain à tous ceux qui viennent comme Captain America 3 : Civil War, Black Panther ou encore Avengers 3 : Infinity War. Un « épisode » à ne pas manquer donc et à retenir. La barre a été placée encore plus haute. Avengers 2 : l’Ere d’Ultron n’est rien qu’une surenchère par rapport à ce qui a été fait auparavant : un film calibré pour divertir et réveiller les instincts geeks de chacun de nous.

Conclusion :

Tout le monde pourra s’accorder sur le fait qu’Avengers 2 : l’Ere d’Ultron est impressionnant. Trop peut-être. Car ce festival d’effets spéciaux destinés aux fans les plus assidus causera peut-être la perte de quelques spectateurs qui trouveront le résultat trop long ou pas assez novateur. La concurrence étant rude dans le milieu des super-héros, la perfection doit être de mise. Si elle n’est pas atteinte ici sur certains plans, elle annonce quand même que le meilleur reste à venir chez Marvel. Un épisode essentiel sans pour autant convaincre totalement.

 

One thought on “[Critique] Avengers 2, l’Ere d’Ultron : Une transition avec un air de déjà-vu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez2
Tweetez