[Critique] 3 Billboards : la revanche d’une femme torturée

Révélé au grand public en 2008 grâce à son film Bons Baisers de Bruges, le réalisateur Martin McDonagh revient en force avec un film au casting grandiose qui paradoxalement dépeint la triste réalité des États-Unis d’aujourd’hui, tout en mettant en valeur la force féminine : 3 Billboards – Les Panneaux de la Vengeance sort au cinéma le 17 janvier prochain.

3 Billboards raconte l’histoire de Mildred Hayes, mère de famille dont la fille a été violée puis tuée quelques mois plus tôt. L’enquête sur sa mort n’avançant pas, elle décide d’afficher un message sur trois énormes panneaux situés à l’entrée de la ville, visant directement le chef de la police afin que celui-ci réagisse et poursuive ses recherches.

Un casting grandiose

Martin McDonagh n’a pas pour habitude de s’entourer de mauvais acteurs : qu’il s’agisse de Colin Farrell, Ralph Fiennes ou encore Brendan Gleeson, le réalisateur choisit toujours avec justesse ceux qui incarneront les personnages de ses films. Évidemment, le même schéma a été reproduit pour 3 Billboards. Si on pouvait déjà trouver Woody Harrelson, Sam Rockwell et Abbie Cornish dans son film 7 Psychopathes (2013), ici, Martin McDonagh a choisi l’incroyable Frances McDormand pour endosser le rôle principal. 

Du début à la fin, l’actrice ne cesse de nous impressionner, que ce soit par ses gestes, ses expressions ou encore ses mots (impossible d’oublier son monologue qui nous scotche dès les premières minutes du film). Si chaque dialogue est certes extrêmement bien écrit, il faut dire que l’interprétation est proche de la perfection. Frances McDormand parvient à se glisser dans la peau de son personnage avec une justesse étonnante et réussit à nous transmettre sa douleur. Si elle est l’élément central du film, il est cependant tout aussi important de souligner les performances de Woody Harrelson, dans le rôle de Bill Willoughby, le commissaire de police, et de Sam Rockwell, l’officier que l’on déteste au départ mais auquel on s’attacherait presque à la fin. Le trio est explosif et leur interprétation nous plonge complètement dans l’univers du film.

L’affirmation d’une femme

Toute l’intrigue de 3 Billboards se déroule dans la petite ville où le drame s’est produit, dans le Missouri. Il faut peu de temps pour que la critique des idées sociales américaines ne soit mise en valeur, et ce à travers un personnage en particulier. En effet, tout au long du film, l’officier Jason Dixon (Sam Rockwell) dénigre constamment ce que l’on peut appeler les minorités. Son statut de policier lui servant de bouclier, il se permet, presque tout au long du film, d’émettre les pires insultes avec une légèreté déconcertante. Violent, raciste et misogyne, Dixon véhicule parfaitement l’image qui est aujourd’hui attribuée aux États-Unis : une société où l’homme blanc et machiste s’attribue, illégitimement, la supériorité.

Paradoxalement, ce qui est fort avec 3 Billboards, c’est que Martin McDonagh parvient à mettre héroïquement au premier plan son personnage féminin, qui évolue dans cette société où la femme n’est pas considérée à sa juste valeur. Mildred Hayes est ce genre de femme abattue par le pire des drames, et elle doit en plus se battre pour se faire entendre par les seuls hommes qui peuvent l’aider. Le pari est réussi, car il est impossible de rester indifférent à la femme incroyable qu’elle est. Si l’on doit en partie cette réussite à l’interprétation de Frances McDormand, il ne faut pas oublier que l’écriture en est également responsable ! Chaque phrase, chaque mot qui sort de la bouche du personnage est une véritable frappe et place cette mère de famille au rang de véritable héroïne.

Conclusion : 3 Billboards – Les Panneaux de la Vengeance est l’un de ces films desquels on ne ressort pas intact, que ce soit par son contexte et son sujet sensible maniés à la perfection ou encore grâce à ses brillants acteurs. Si à l’heure actuelle Bons Baisers de Bruges est considéré comme la plus grande réussite de Martin McDonagh, il n’est pas exclu que 3 Billboards ne le remplace rapidement à ce statut. A voir de toute urgence.

3 Billboards – Les Panneaux de la Vengeance
Un film de Martin McDonagh
Sortie le 17 janvier 2018


A découvrir également au mois de janvier 2018 :


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 Partages
Partagez11
Tweetez