Coup de projecteur sur Discount, un film frais et engagé : Interview de la productrice Liza Benguigui

Alors qu’il y a quelques temps on s’interrogeait sur l’état du cinéma français, Silence Moteur Action a découvert Discount, un projet de film frais et qui fait réfléchir. En pleine post-production, Discount a besoin de vous pour continuer son petit bout de chemin !

Le crowdfunding vous connaissez ? C’est un système de financement participatif. Vous aimez un film ou un artiste ? Vous soutenez ce projet en le finançant. C’est le cas du film Discount, réalisé par Louis-Julien Petit et produit par Liza Benguigui et Philippe Dupuis-Mendel. C’est sur Touscoprod qu’ils ont décidé de tenter leur chance (un projet à découvrir plus en détail sur leur page).

Comme son nom peut l’indiquer, Discount se déroule dans l’univers de la grande distribution. Au casting on retrouve entre autres Zabou Breitman (Sofia Benhaoui), Olivier Barthélémy (Gilles), Pascal Demolon (Alfred), M’barek Belkouk (Momo) ou encore Sarah Suco (Emma). Silence Moteur Action a eu la chance d’interviewer Liza Benguigui. Qui de mieux que la productrice pour nous parler de ce film ?

Silence Moteur Action : Parlez nous un peu de Discount

Liza Benguigui : C’est une comédie sociale qui se passe dans l’univers de la grande distribution avec des employés d’un magasin de hard discount dont les emplois sont menacés par l’arrivée de caisses automatiques. Ils vont faire une rébellion silencieuse en récupérant des produits qui sont destinés à être jeté car ils sont soit mauvais, soit abimés ou avec une date de péremption proche, pour les vendre dans une sorte de Discount alternatif. Ils vont devenir des espèces de Robin des Bois du discount.

SMA : Quel est votre rôle ?

L.B : Je suis la productrice, j’ai rencontré Julien il y a quelques années. On a travaillé ensemble sur toute autre chose. Il m’a demandé de travailler avec lui sur Discount. Il m’avait ammené une première version du film, c’était il y a trois quatre ans. On a retravaillé ensemble sur le scénario, le casting. J’ai ensuite fait toutes les démarches pour trouver des partenaires qui nous ont permis de tourner et de faire aujourd’hui la post-production du film. J’ai été vers ce film car il a un fond intelligent. L’histoire est vraiment originale et c’est ça la force de ce film tout comme le scénario. Le cinéma pour moi c’est ça. Il n’y a pas des comédiens connus et je suis très fière de ça. Nous n’avons pas le casting bankable du siècle mais on a d’excellents comédiens. 

SMA : C’est un film qui fait passer un message. Pensez-vous que ça peut faire réfléchir les gens ?

L.B : Absolument. C’est une fable sociale, on suit vraiment l’histoire d’une troupe de personnages mais au delà de ça, il y a énormément de messages. C’est un film qui est très engagé, qui aborde la problématique du gaspillage alimentaire, du remplacement des hommes par des machines, de la pression un peu capitaliste exercée sur les employés… mais tout ça c’est en toile de fond de cette fiction. Il y a une volonté de parler de questions fondamentales de société, mais aux travers d’une vraie histoire de cinéma.

SMA : Vous êtes passés par le système du crowdfunding. Ce n’est pas très répandu en France. Pensez-vous que nous sommes en retard à ce niveau ?

L.B : En retard je ne sais pas, mais c’est vrai que ce n’est pas du tout répandu. Je me rend compte qu’il n’y a pas beaucoup de films qui le font. C’est dommage car aujourd’hui les sources de financement se tarissent tellement en France qu’il va bien falloir passer par ça. Il n’y a pas tant d’options que cela pour arriver à trouver de l’argent pour faire les films.  Nous avons commencé la post-production, mais il y a toutes les étapes qui arrivent. On fait au fur et à mesure de ce qu’on peut. C’est un film pour lequel on a beaucoup tourné, plus que ce qu’on pensait. Il y a vraiment quelque chose qui s’est passé en tournage, même avec les figurants. Il y a eu beaucoup de vie dans ce film. Mais c’est très long, ça prend beaucoup plus de temps que prévu. Donc on compte sur le crowdfunding pour finir le film.

Pour soutenir le film, n’hésitez pas à vous rendre sur sa page Touscoprod. Le film a aussi son Twitter !

Propos recueillis par Chaïma Tounsi

2 thoughts on “Coup de projecteur sur Discount, un film frais et engagé : Interview de la productrice Liza Benguigui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 Partages
Partagez85
Tweetez