Cinéma : Quand les méchants gagnent à la fin


Les films sont avant tout des histoires. Des histoires de personnages qui, par leurs qualités, finissent par vaincre leurs némésis. C’est encore plus vrai dans les grand blockbusters hollywoodiens : du grand spectacle, des explosions, de l’émotion et le héros qui s’en va vers l’horizon. Seulement de temps en temps, le cinéma aime nous rappeler que les personnages (et particulièrement les héros) ne sont que les instruments de l’histoire. Il n’est point de héros sans méchants, et eux aussi ont le droit à leur victoires Alors pour leurs rendre hommage, voici quelques exemples de ces films où le méchant gagne à la fin, attention SPOILERS.

SE7EN :  UNE BOITE POUR BRAD

On ne le dira jamais assez, Se7en est un véritable chef d’œuvre. Un thriller haletant, glauque, avec un panel d’acteurs incroyables. Le film de David Fincher en a fait trembler plus d’un. La cause ? Le psychopathe John Doe campé par Kevin Spacey. Persuadé d’être l’instrument de Dieu, il tue ses victimes selon les sept péchés capitaux. Gourmandise, luxure, orgueil, paresse, avarice, coupable lui même du péché d’envie, il fini par décapiter la femme enceinte de l’inspecteur Mills (joué par Brad Pitt). Il lui envoie sa tête dans une boite, à un endroit où seuls Mills, son collègue Somerset (Morgan Freeman) et lui même se trouvent. Il lui explique que si Mills le tue, alors il sera l’incarnation de la colère et son but sera accompli. Ainsi, lors de la fameuse scène où Mills hurle « What’s in the box ? » (Qu’est-ce qu’il y a dans la boîte ?) John Doe fini par mourir, son objectif atteint.

 300 : LE SACRIFICE A LA TESTOSTÉRONE

Le sacrifice est l’un des thèmes principaux du film de Zack Snyder. Dans son adaptation du roman graphique éponyme de Frank Miller, le réalisateur donne sa propre vision de la légendaire bataille des Thermopyles de 480 av. J-C. 300 guerriers spartiates menés par le roi Leonidas, joué par Gerard Butler affrontent l’innombrable armée perse dirigée par Xerxès. Du coup dès les premières minutes du film, on sait quelle va en être l’issue. Les guerriers spartiates ont beau être tout en muscles, en slips et en huile pour le corps, il n’en reste pas moins que c’est l’histoire de leur sacrifice que l’on suivra tout au long du film. Pendant la majeure partie du film les forces de Xerxès n’arriveront pas à défaire les spartiates. Cependant une alliance avec Ephialtes, un spartiate à l’apparence monstrueuse, permettra aux forces perses d’encercler les hommes de Leonidas et de remporter la victoire. Une victoire cependant couteuse, les Perses sont démoralisés et Xerxès lui même qui se prétendait Dieu Roi, finit par comprendre qu’il n’est qu’un homme.

De plus la mort des 300 guerriers de Sparte inspirera toute la Grèce, qui finira par s’unir afin de combattre l’armée perse. Une bataille que l’on pourra voir, le 5 mars 2014 dans la suite du film, intitulée 300 : la naissance d’un Empire 

THOR, LE MONDE DES TÉNÈBRES : GET LOKI

Dans les blockbusters made in Marvel, trouver un film où le méchant gagne, c’est loin d’être simple. Dans le deuxième volet des aventures de Thor, le dieu nordique du tonnerre, Malekith, un elfe noir veut plonger les neufs mondes (dont la Terre) dans les ténèbres. Pour le vaincre Thor doit faire appel à son frère Loki (Tom Hiddleston), qui a lui même déjà tenté de conquérir la Terre dans Avengers. Durant un affrontement avec Kurse le champion de Malekith, Loki finira par trouver la mort (ou tout du moins en apparence). A la fin du film, Thor réussi à obtenir de son père Odin (Anthony Hopkins) la liberté de choisir sa vie. Tous les ingrédients du blockbuster sont la, le spectacle, l’émotion et le héros qui s’en va vers l’horizon, à ceci près qu’une fois Thor parti, Odin change d’apparence et on se rend compte que celui qui siège sur le trône d’Asgard n’est autre que…Loki !

Ainsi si Thor peut (enfin) se la couler douce avec la belle Jane Porter (Nathalie Portman), Loki atteint aussi son but : diriger Asgard. Mais alors comment Loki a-t’il réussi a accéder au trône ? Et qu’est il advenu d’Odin ? Peut être aura t-on les réponses à ces questions dans Thor 3, ou dans Avengers : Age of Ultron.

 Et voilà une petite liste (non exhaustive bien sur) de films ou le méchant gagne selectionnée par Silence Moteur Action ! Dans cette liste auraient pu figurer bien d’autre longs métrages comme par exemple : The Usual Suspects, Watchmen, la saga des Saw, etc etc.

Maxime Renaud

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *