[Cannes 2017] Ambassadeur Nespresso : compte-rendu de notre expérience

Cette année, Silence Moteur Action est sur tous les fronts : alors que nous nous apprêtons à partir pour le Festival d’Annecy, consacré au cinéma d’animation, du 12 au 17 juin prochain, nous avons pu fouler le célèbre tapis rouge de la Croisette lors du soixante-dixième Festival de Cannes. Comme vous le saviez, nous étions accrédités presse… Mais pas seulement !

Nespresso France nous a également conviés à la Semaine de la Critique en tant qu’ambassadeurs de la marque, en compagnie d’Éléonore, rédactrice chez nos amis de Cinéphilia. Depuis 1962, la Semaine de la Critique fait émerger des cinéastes nouveaux, en faisant découvrir au public leur premier ou second long métrage (ainsi qu’une sélection de courts métrages). Nespresso est devenu l’un des partenaires privilégiés de cette sélection depuis six ans. Avec la Plage Nespresso, une installation privée sur la plage de la Croisette, les équipes de film s’installent pour leur promotion… tandis que la marque fait découvrir ses nouveaux produits.

Balade sur la Croisette

Après notre arrivée au luxueux Okko Hotels cannois, nous nous sommes dirigés vers la Plage Nespresso pour rencontrer Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique. Notre interview est à retrouver juste ici ! Le parcours organisé par Nespresso nous a fait plonger dans une partie des coulisses du Festival de Cannes, lors d’une visite du Palais des Festivals. Aperçu de la boutique Nespresso, de la salle de Conférence de presse, des casiers presse bien connus de Simon, notre cher rédacteur, où dossiers de presse, invitations et magazines attendent les accrédités… Notre visite s’est surtout attardée sur l’imposant marché du film, qui monopolise pas moins de cinq étages du Palais des Festivals : les studios et boites de production du monde entier démarchent les distributeurs, cherchent à vendre leurs projets.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Découvertes de la Semaine

Nous avons été conquis par les deux longs métrages découverts lors de ces deux courtes journées cannoises : Gabriel e à montanha de Felipe Gamarano Barbosa et Oh Lucy ! d’Atsuko Hirayanagi.

Le réalisateur de Gabriel e a montanha livre un vibrant hommage à l’un de ses amis disparus alors qu’il explorait le monde. Son film retrace les dernières étapes de Gabriel Buchmann (incarné par João Pedro Zappa) à travers le continent africain. Le jeune homme apparait comme une personne intrépide, casse-cou, prête à tout pour relever le défi qu’il s’est lancé, quitte à se mettre en danger. Un périple de pays en pays, dans lequel Gabriel a à cœur de découvrir les coutumes locales et de vivre au plus près des habitants. La démarche du réalisateur se voudrait presque être un docu-fiction : Barbosa reconstitue le voyage de son ami disparu avec un acteur, qui intéragit avec les personnes que le véritable Gabriel Buchmann a fréquentées ! L’émotion est palpable auprès de ces compagnons qui, le temps d’une pause dans le récit, délivrent en voix-off leur ressenti quant à la disparition de Gabriel. La projection du film a laissé place à une longue ovation de la part du public…

Dans Oh Lucy !, la vie d’une jeune femme (Shinobu Terajima) sort de l’ordinaire lorsqu’elle tombe amoureuse de son nouveau professeur d’anglais, incarné par Josh Harnett. Elle rêve d’une autre identité, celle de Lucy, qu’elle revêt lors de ses cours en enfilant une perruque blonde. Oh Lucy ! est un mélange détonnant de comédie et de drame, où le rire côtoie de très près notre pitié pour Setsuko, notamment lors d’un dîner d’entreprise où tout n’est que mascarade et hypocrisie. Lorsque son professeur retourne aux Etats-Unis du jour au lendemain, Setsuko part avec sa sœur vers la Californie pour tenter de le retrouver. Un voyage où tout est loin de se passer comme prévu ! La réalisatrice Atsugi Hirayanagi manie avec aisance ces ruptures de ton, avec un humour ravageur.

Le palmarès de la Semaine de la Critique

Grand Prix Nespresso : Malaka de Emmanuel Gras
Prix Révélation France 4 : Gabriel e a montanha de Fellipe Gamarano Barbosa
Prix Découverte Leica Cine du court métrage : Los Desheredados de Laura Ferrés
Prix Fondation Gan à la Diffusion : Version Originale Condor, distributeur français pour Gabriel e a montanha de Fellipe Gamarano Barbosa
Prix SACD : Léa Mysius, auteure de Ava
Prix Canal+ du court métrage : Najpiekniejsze Fajerwerki Ever de Aleksandra Terpińska


Découvrez l’intégralité de nos articles sur le Festival de Cannes 2017 !


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez