Dossiers

[Bilan 2019] Séries : l’inarrêtable Phoebe Waller-Bridge ! [1/4]

L’ouragan Phoebe Waller-Bridge est en marche, et plus personne ne l’arrête ! En 2016, l’actrice campait le rôle de Lulu dans Crashing, une série en six épisodes qu’elle a également créée et écrite : l’histoire d’une jeune femme qui s’incruste dans un hôpital désaffecté et retrouve l’un de ses meilleurs amis qui y vit, en tant que gardien, au côté de toute une bande de personnes complètement délurées. Mais aujourd’hui, si on la connaît autant… c’est bien pour Fleabag. À l’origine : un monologue théâtral que Waller-Bridge interprétait depuis 2013, porté à l’écran pour la BBC à partir de 2016.

Là aussi, Waller-Bridge écrit et joue le rôle d’une femme londonienne qui, la trentaine passée, et particulièrement accro au sexe, mène une vie compliquée. Fleabag (littéralement « sac à puces » en français) monopolise tous les talents de Phoebe Waller-Bridge, dont le personnage n’a plus de secrets pour le public : c’est à lui qu’elle se confie, constamment, en s’adressant directement à la caméra… et même dans les situations les plus étonnantes.

Du sac à puces à James Bond !

Diffusée à travers le monde sur Amazon Prime VideoFleabag a connu sa seconde et dernière salve d’épisodes cette année, et figure parmi les séries les plus tordantes : on adorait détester Claire (Sian Clifford), la sœur de Fleabag et sa belle-mère (incarnée par Olivia Colman), et leur relation est d’autant plus tourmentée dans cette seconde saison tandis que la jeune femme tombe amoureuse… d’un prêtre (appelez-le « hot priest » comme nous tous), joué par Andrew Scott. Le sens du rythme, le choix des mots, la justesse des gags : impossible de ne pas fondre pour la série. Sauf si vous vous appelez Canal+ et que vous l’adaptez en français mot pour mot : ça donne Mouche avec Camille Cottin, réalisé par Jeanne Herry (qui a pourtant mis en scène l’excellent film Pupille l’an dernier) et ça ne vaut clairement pas la série originale ! Malheureusement, l’actrice en a fini avec ce personnage (et même après avoir reçu un Emmy Award !), même si Amazon Studios a du mal à la voir partir

D’autres projets l’appellent : la réécriture d’une partie du script de Mourir peut attendre, le prochain James Bond, et de ses personnages féminins, vient de la volonté de Daniel Craig de moderniser la saga… mais surtout du succès de l’autre série phare de Phoebe Waller-BridgeKilling Eve, une série d’espionnage menée par un duo envoûtant : Sandra Oh et Jodie Comer. La première est Eve Polastri, une espionne britannique fascinée par les femmes assassins, qui croise le chemin de la seconde, Villanelle. Les deux femmes se retrouvent obsédées l’une par l’autre et développent un jeu dangereux, qui met en péril leur vie et leurs missions respectives… Sous ses apparences de série très sérieuse, Phoebe Waller-Bridge n’en oublie pas pour autant son humour, ici bien plus tordu. Non seulement pour toutes les scènes entre Oh et Comer (qui ont toutes deux respectivement raflé un Golden Globe et un Emmy Award de la meilleure actrice !) mais aussi toutes celles entre Eve et sa hiérarchie (Fiona Shaw, la « madame Dursley » de Harry Potter, est exceptionnelle). Si Waller-Bridge n’est plus « showrunner », elle reste cependant productrice exécutive, et la série entamera bientôt la production de sa troisième saison. Et on a hâte de retrouver Eve et Villanelle, bien que l’une soit en bien plus mauvaise posture que l’autre…

Gabin Fontaine

Découvrez l’intégralité de notre bilan séries de l’année 2019 avec les articles suivants :

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Vous pouvez aussi nous soutenir gratuitement en regardant une publicité : cliquez ici ! 

Comment here