Dossiers

[Bilan 2019] Séries : le renouveau de la fiction française pour ados [2/4]

Côté séries françaises, il est beau de voir que les choses changent… Et surtout dans les séries pour ados. Nous, on passait nos étés devant des séries à l’eau de rose comme Cœur OcéanFoudre… Mais les séries américaines se sont évidemment imposées : Dawson, Charmed, Buffy, Les Frères ScottSmallvilleGossip GirlNewport Beach, Glee, Vampire Diaries, Pretty Little Liears, Teen Wolf, Riverdale

La liste est sans fin, et la vie des ados américains, qu’elle soit baignée de fantastique, de glamour, ou de romances sirupeuses, ont plus fait rêver que celle des ados français qui, étrangement, n’a été que peu représentée dans nos fictions. Jusqu’à l’arrivée de la plateforme France TV Slash, dont les contenus sont d’une grande richesse pour le public adolescent, et avec deux séries en particulier : Skam France, lancée l’an dernier, et la petite dernière, Mental.

Skam France : la série devenue phénomène

Rendons à César ce qui appartient à César : Skam est à l’origine une série norvégienne, devenue un phénomène planétaire grâce à son concept. À chaque jour de la semaine une séquence, publiée à l’heure à laquelle elle se déroule : un épisode, une semaine. Et une saison : un personnage. On suit le quotidien d’une bande de lycéens, et la forme française reprend scrupuleusement celle de l’originale : la série traite d’abord d’amour, d’une manière des plus classiques, mais elle dévoile à partir de la saison 2 son vrai visage. La grande réussite de Skam, c’est qu’elle aborde des sujets de société parfois tabous, et peu évoqués (ou avec pertinence) dans les séries pour ados : le cyber-harcèlement, l’acceptation de soi…

Les saisons 3 et 4 diffusées cette année tournaient autour de Lucas (Axel Auriant), qui découvre et apprend à assumer son homosexualité quand il tombe amoureux d’Eliott (Maxence Danet-Fauvel), et d’Imane (Assa Sylla), une ado noire et musulmane qui questionne son rapport à la foi, ses valeurs, face au racisme qu’elle peut subir au quotidien. C’est en 2019 que la série a véritablement explosé pour devenir un phénomène, autant sur les réseaux sociaux sur lesquels elle est diffusée (les personnages ont aussi leurs propres comptes Instagram, dévoilant ainsi des images de leur vie en dehors des séquences proposées) que pour de vrai, de nombreuses projections d’épisodes en présence de l’équipe ayant été organisées par France TV Slash.

Réalisée depuis le début par David HourrègueSkam France doit beaucoup à l’alchimie que le metteur en scène fait naître entre ses comédiens et à l’authenticité qui se dégage de ces scènes que l’on découvre jour après jour. Comme la version norvégienne, celle-ci est suivie dans le monde entier (et de nombreuses autres déclinaisons sont disponibles à travers le monde) et, surprise, elle dépasse la série originale puisque deux saisons supplémentaires ont été signées, déjà tournées, et devrait arriver très prochainement sur nos écrans début 2020 !

Mental : une grande première sur les écrans français

Et en attendant la suite de Skam France, vous pouvez déjà regarder (si ce n’est pas encore fait) la première saison de Mental, qui vient de s’achever elle aussi sur France TV Slash. Adaptée d’une série finlandaise, elle nous propulse au sein d’un groupe d’adolescents qui vivent dans le service pédopsychiatrique d’une clinique. Marvin (Constantin Vidal) s’y retrouve après avoir été interpellé par la police, bien qu’il estime ne pas avoir sa place “chez les fous”. Et ces “fous”, ce sont Simon (Louis Peres), atteint de troubles de l’attention et hyperactif, Mélodie (Alicia Hava), qui se crée une toute autre identité et refuse d’admettre qui elle est vraiment, et Estelle (Lauréna Thellier), atteinte de schizophrénie, constamment reprise par une voix dans sa tête qui conteste chacun de ses actes et détruit son estime de soi.

Là aussi, Mental traite de sujets peu ou pas abordés dans la fiction française, et elle le fait avec pédagogie. La série montre les différents procédés adoptés par l’équipe médicale, quand bien même nos héros prennent beaucoup de plaisir à les tourner en dérision. On espère la voir continuer !

Gabin Fontaine

Découvrez l’intégralité de notre bilan séries de l’année 2019 avec les articles suivants :

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre newsletter et découvrez chaque mois le meilleur de Silence Moteur Action!

Vous pouvez aussi nous soutenir gratuitement en regardant une publicité : cliquez ici ! 

Comment here