Sense8 : Une série ambitieuse pour les Wachowski (bilan S1)

Netflix. Les Wachowski. Un pitch intéressant. Voilà qui devait aiguiser notre appétit de sériephile. Avec Sense8, les réalisateurs connus pour leur travail sur Matrix, Cloud Atlas ou encore Jupiter Ascending s’attaquent pour la première fois au petit écran. Silence Moteur Action a vu l’intégralité de la saison 1, c’est l’heure du bilan !

Sense8, de quoi ça parle ?

(L’intégralité de la saison 1 de Sense8 était disponible dès le 5 juin sur la plateforme Netflix)

Synopsis : Huit individus éparpillés aux quatre coins du monde sont connectés par une soudaine et violente vision. Désormais liés, ils se retrouvent capables du jour au lendemain de se voir, de se sentir, de s’entendre et de se parler comme s’ils étaient au même endroit, et ainsi accéder aux plus sombres secrets des uns et des autres. Les huit doivent dès lors s’adapter à ce nouveau don, mais aussi comprendre le pourquoi du comment. Fuyant une organisation qui veut les capturer, les tuer ou faire d’eux des cobayes, ils cherchent quelles conséquences ce bouleversement pourrait avoir sur l’humanité.

En plus d’avoir un titre intéressant, Sense8 nous propose une histoire originale, mystérieuse et ambitieuse. Nous la présenter en un seul épisode (même d’une heure) n’est pas suffisant. C’est pourquoi il ne faut pas se contenter du pilot, bien au-dessous des autres épisodes. La réussite de Sense8 réside dans ses personnages, parfois caricaturaux, mais terriblement attachants : Lito l’acteur espagnol adulé de tous, Sun l’asiatique maîtrisant autant l’économie que les arts martiaux, Kala la jolie indienne indécise face à son mariage imminent, Will le policier américain, Riley l’Islandaise, Wolfgang l’Allemand un brin bagarreur, Capheus l’Africain passionné de Jean-Claude Van Damme et Nomi, un ancien hacker transsexuel. Chacun apportera son savoir et ses connaissances lorsque l’un d’entre eux en aura besoin (oui lecteur, toi aussi tu te demandes quel pourra être le rôle de l’acteur espagnol…).

Une série intense et ambitieuse

Il faut dire que les frères et sœurs Wachowski ne se sont pas facilités la tâche avec Sense8. L’intrigue complexe et la nécessité de relier, à chaque instant, à huit personnes entre elles sont un sacré challenge. Mais ils se sont donnés les moyens d’y parvenir, non sans l’aide de Netflix et  leur budget illimité. Le tournage de cette série chorale s’est ainsi déroulé aux quatre coins du monde, ce qui apporte plus de saveurs et de réalisme. 

Le téléspectateur suit avec attention le parcours atypique de ces huit personnages, la façon dont ils se rencontrent et travaillent ensemble. Cela donnera par ailleurs lieu à des situations loufoques qui vous feront rire. Force est de constater que l’on s’attache à eux et qu’on aime les voir interagir entre eux. Sense8 met du temps à nous les présenter et l’action en pâtit. Mais comme toute bonne série, elle se bonifie avec le temps et de ce fait, il faut s’accrocher. Les épisodes s’enchaînent avec une certaine facilité, puisqu’il n’y a pas vraiment de coupure. Sense8 se regarde comme un film de 12 heures. Le téléspectateur se laisse guider, porté par une réalisation propre.

La trame de fond de Sense8, et sûrement l’un des ses points faibles, est l’existence d’une organisation qui traque ces personnes extraordinaires. Leurs revendications ne sont pas clairement expliquées et demeurent mystérieuses, laissant cela à une probable 2ème saison. Cette première salve d’épisodes a pour but de nous présenter les différents Sense8, leur histoire, leurs relations (qu’elles soient autant physiques que psychiques). Il faudra cependant attendre les deux derniers épisodes pour voir l’action monter en puissance. En filigrane, les Wachowski abordent des thèmes et des questionnements métaphysiques qui leur sont chers. De ce fait, la série s’intéresse plus au « comment » qu’au « pourquoi ». A la fin des 12 épisodes, nous n’en saurons pas plus sur la manière dont sont nés ces Sense8 ou s’ils sont seulement 8.

Conclusion : Avec Sense8 et grâce à Netflix, les Wachowski ont pu travailler sur un format plus libre et nous proposer une série tv justement calibrée. On leur pardonnera quelques égarements un peu décalés qui ne servent pas l’intrigue mais qui vous feront sourire à coup sûr.

3 thoughts on “Sense8 : Une série ambitieuse pour les Wachowski (bilan S1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Partagez4
Tweetez